Recherche avancée       Liste groupes



      
ÉLECTRO/NEW-WAVE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



YELLO - You Gotta Say Yes To Another Excess (1983)
Par WALTERSMOKE le 19 Novembre 2015          Consultée 558 fois

Même si Claro que Si n'est pas de près l'un des meilleurs albums de Yello, il n'empêche en rien de dire que le groupe suisse n'est pas pour ainsi dire un abruti qui se laisse aller après un premier opus franchement réussi. Mieux, il ne fait que progresser, en témoigne sa première usine à tubes, j'ai nommé You Gotta Say Yes to Another Excess.

Le terme est lâché de manière brutale et directe, mais ce n'est pas pour rien. C'est en 1983 que Yello sort enfin des hits imparables, des chansons qui ne pourront faire autre chose qu'attester son talent. En même temps, quand on analyse les morceaux, il était difficilement possible de faire quelque chose de pourri. Si Yello est réputé dans le monde merveilleux de l'électro et affiliés, ce n'est pas pour rien. Le groupe avait déjà prouvé par le passé qu'il savait manier les synthés et même les samples avec talent, mais lorsqu'il applique sa science à la pop, il la transcende en une musique unique en son genre, et franchement novatrice à son époque. Il ne faut pas oublier non plus la cerise sur le gâteau, une cerise nommée Dieter Meier qui définit complètement son véritable personnage de dandy à la voix suave. Honnêtement, qui aurait pensé à faire quelque chose d'aussi kitsch et pourtant jouissif que les deux premiers morceaux ? "I Love You" est une entrée en la matière des plus réussies, tandis que "Lost Again" projette l'auditeur dans un monde fait de crépuscules, de cocktail à 2000 $ et de mélancolie – ce qui est parfaitement retranscrit par son clip !

Certes, il s'agit là des meilleurs titres, les plus accrocheurs, mais si le reste est moins bon, il ne l'est que de très peu. Allez, pour aimer "Swing", il faut aimer le genre éponyme, mais il est en même temps dur de ne pas avoir envie de danser dessus; et peut-être que la doublette "Great Mission"/"You Gotta Say Yes to Another Excess" n'est pas des plus exquises. Cependant, on ne peut renier le génie qui circule même à travers ces morceaux-là. Dieter Meier, Boris Blank et Carlos Perón pourraient même être rapprochés de leurs voisins allemands de Kraftwerk, moins dans l'approche musicale que pour l'audace et l'innovation. Percussions, cris, cuivres... tout passe à la moulinette helvète, et ce pour un grand plaisir musical. Après, on peut toujours reprocher une production qui fait assez datée, et ne rend pas complètement justice à l'oeuvre entière.

You Gotta Say Yes to Another Excess peut clairement être considéré comme le premier album majeur de Yello. Entre du tube, de la pépite cachée ("Salut Mayoumba", "Pumping Velvet"), il paraît difficile de ne pas trouver son bonheur ici. Mais tout aussi bon et abouti soit-il, il ne fait que préparer le terrain au chef-d'oeuvre de Yello, LE disque qui le fera passer à la postérité.

A lire aussi en NEW-WAVE par WALTERSMOKE :


The B-52'S
The B-52's (1979)
Post-punk loufoque et débile




YELLOW MAGIC ORCHESTRA
Solid State Survivor (1979)
Essai transformé


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Dieter Meier (chant, claviers)
- Boris Blank (claviers)
- Carlos Perón (claviers)
- +
- Beat Ash (batterie sur 6, 7, 10 et 11)
- Chico Hablas (guitare sur 10)


1. I Love You
2. Lost Again
3. No More Words
4. Crash Dance
5. Great Mission
6. You Gotta Say Yes To Another Excess
7. Swing
8. Heavy Whispers
9. Smile On You
10. Pumping Velvet
11. Salut Mayoumba



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod