Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

2003 Testimony
2004 One
 

- Style + Membre : Spocks Beard, Transatlantic
 

 Site Officiel (571)

Neal MORSE - ? (2005)
Par METAL le 20 Février 2006          Consultée 4228 fois

Egalement appelé « The Question Mark », l’album « ? » est avant tout une interrogation pour tous les fans de Neal Morse. Que signifie t-il vraiment, de quoi parle t-il et surtout quel message cherche t-il à faire passer ?
Beaucoup d’interrogations en perspective et de réponse il n’en sera pas vraiment question dans cette chronique tant la signification de cet album semble être "la vérité est en vous, il ne tient qu’à tout un chacun de la trouver par ses propres moyens". Sachez tout de même pour vous mettre sur la voie que le thème principal de « ? » est basé sur le "Tabernacle" qui serait bibliquement parlant la demeure de dieu (Tabernacle signifiant également le sanctuaire itinérant contenant l’Arche d’Alliance) et c’est donc sur le chemin de la spiritualité que nous emmène une fois de plus un Neal Morse de plus en plus frappadingue mais qui nous a encore concocté un petit bijou d’album de Rock Progressif à l’originalité bien supérieure au pourtant très bon « One » sortie un an plus tôt.

Autant le dire tout de suite, « ? » est un album assez difficile d’accès qui nécessite un minimum d’écoutes pour révéler ses richesses et assimiler la multitude de directions empruntées par son auteur. Car « ? » est en fait un morceau unique de plus de 56 minutes, heureusement coupé en douze sous-parties pour des raisons pratiques, mais qui s’emboîtent parfaitement (certains refrains reviennent ainsi sur plusieurs sous-parties différentes).
Et ça commence sur un "The Temple of the Living God" à deux vitesses : Un début lent et mélancolique avec des lignes de chants qui avouons-le reste assez moyennes (on s’y habitue mais ça manque un peu de mélodie) accompagnées uniquement au piano, avant d’enchaîner par une partie instrumentale époustouflante avec première surprise, la présence aux avants postes d’un saxophone (Mark Leninger, excellent) qui donne une remarquable répartie aux claviers de Neal Morse avant de repartir vers un final reprenant les parties de chants d’introduction mais avec un accompagnement plus conséquent (et convaincant) cette fois-ci.

Car c’est assez surprenant mais aux premières écoutes, ce qui m’a le plus dérangé sur ce nouvel album de Neal Morse… c’est Neal Morse lui-même. Et même si cette désagréable impression disparaît avec le temps, on se surprend à préférer les parties instrumentales même si celles-ci s’en trouvent parfois un peu longuettes et se répétant trop régulièrement. Car l’album est loin d’être parfait avec des passages pas toujours inspirés comme "The Outsider" qui fait un peu retomber le rythme ainsi que la très calme "Outside Looking In" que l’on aurait plus vu sur son troisième album solo « It’s not to late » plutôt que sur une œuvre de rock Progressive vraiment ambitieuse.

Mais attention le meilleur reste à venir avec deux chefs d’œuvres successifs dont la très Spock’s Beardiens "In The Fire" avec des lignes de chants d’excellente qualité et surtout un solo de guitare monstrueux suivi d’un riff jouissif à la limite du métal avant une envolée d’orgue hammond nous emmenant tout droit vers un "Solid as The Rock" avec une fois encore des guitares très métalliques suivies par un passage très jazzy avec une basse énorme de Randy George et un saxophone très inspiré qui donne une sonorité toute particulière à ce disque.

Plus mystérieux que « Testimony » et original que « One », « The Question Mark » prouve une fois de plus que l’ancien chanteur de Spock’s Beard ne fait pas que s’auto-parodier et qu’il a encore de grandes choses à nous donner. Alors bien sûr on notera un certain classicisme dans les titres calmes comme "Inside his Presence" et "Outside Looking In" et l’on regrettera peut-être la reprise de "The Temple of the Living God" comme final mais pour peu que l’on prenne le temps de découvrir cet album en profondeur et de dépasser le stade d’une première écoute décevante (pour ma part en tout cas) vous en viendrez sûrement à la même conclusion que moi à savoir que sans être un album parfait, « ? » est quand même un putain de bon album… le troisième en trois ans pour Neal Morse.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par METAL :


KINO [UK]
Picture (2005)
Rock pop progressif envoûtant




Neal MORSE
Sola Scriptura (2007)
Profession de foi(e)


Marquez et partagez





 
   METAL

 
  N/A



- Neal Morse (chant claviers guitare)
- Randy George (basse)
- Mike Portnoy (batterie)
- Mark Leninger (saxophone)
- Alan Morse (guitare additionnelle)
- Roine Stolt (guitare additionnelle)
- Steve Hackett (guitare additionnelle)
- Jordan Rudess (claviers additionnelles)


1. The Temple Of The Living God
2. Another World
3. The Outsider
4. Sweet Elation
5. In The Fire
6. Solid As The Sun
7. The Glory Of The Lord
8. Outside Looking In
9. 12
10. Deliverance
11. Inside His Presence
12. The Temple Of The Living God



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod