Recherche avancée       Liste groupes



      
CHANSONS TRADITIONNELLES  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


Nana MOUSKOURI - Vieilles Chansons De France (1973)
Par AIGLE BLANC le 23 Janvier 2016          Consultée 1642 fois

Le répertoire traditionnel des vieilles chansons françaises, plutôt délaissé aujourd'hui voire oublié, compte peu d'ambassadeurs dans la scène pop-folk, en dehors d'Alan STIVELL et de TRI-YANN pour ne citer que les plus connus de la scène bretonne auxquels on peut ajouter aussi le groupe folk-rock ANGE qui puisait souvent son inspiration dans le Franc-Comtois médiéval. Avec Angelo BRANDUARDI, Nana MOUSKOURI figure donc parmi les exceptions d'autant plus notables que le Français n'est pas sa langue maternelle. Le rapport de la chanteuse grecque avec les airs de la vieille France résulte d'abord d'un intérêt qui lui est propre pour cette part secrète et intime de notre culture. Nana MOUSKOURI, qui avait élu domicile en France depuis le début des années 60, n'a jamais oublié sa dette envers l'Hexagone, pays qui le premier fit d'elle une gloire de la chanson. Malgré son statut d'ambassadrice mondiale de la chanson, acquis en cinquante ans de carrière, (elle enregistra une quinzaine d'albums pour la Grèce et autant pour le Royaume-Uni, une vingtaine pour l'Allemagne, cinq pour l'Espagne et les USA, et honora ces pays en chantant dans leurs langues respectives qu'elle maîtrisait à la perfection), elle conserva pour la France une tendresse jamais prise en défaut.

C'est en toute logique que Fontana publia en 1973 un premier album intégralement constitué d'airs traditionnels français et intitulé Vieilles Chansons de France. Les ventes s'élevant à 250 000 exemplaires en France incitèrent naturellement Nana à enregistrer un second volume sous le titre cette fois de Nouvelles Chansons de la Vieille France en 1978. En 2004, Mercury France publia une réédition de ces deux recueils réunis à juste titre en un seul CD. On peut contester toutefois quelques choix éditoriaux : pourquoi avoir inversé l'ordre des albums originaux?
Le nouveau recueil de chansons anciennes enrichit la collection de 13 titres. Couplé aux 12 titres du volume initial, l'ensemble aurait dû porter le nombre de chansons à 25. Or, la compilation n'en affiche que 24. Le célèbre traditionnel "Aux marches du Palais" enregistré en 1973 a tout bonnement été supprimé. La place pourtant ne manquait pas pour insérer les deux albums dans leur intégralité.
De plus, 3 chansons du premier recueil ("Plaisir d'Amour", "Pauvre Rutebeuf" et "Le Temps des Cerises") sont ici proposées dans leur version Live, la première captée en public au Théâtre des Champs Elysées en 1973, les deux autres à l'Olympia en 1978. En Bonus, ces trois titres Live n'eussent pas manqué d'intérêt. Mais voilà, l'éditeur a cru bon de les sélectionner au détriment de leurs versions studio initiales qui ont quant à elles totalement disparu.

Ces réserves mises à part, il n'est pas interdit de succomber au charme désuet des chansons ancestrales que Nana MOUSKOURI fait revivre avec son talent coutumier de chanteuse hors-pair. J'ai beau réfléchir, je ne vois pas aujourd'hui qui a pris la place laissée vacante par Nana depuis 2008, année de sa tournée d'adieu. Ce qui séduit ici, c'est la noblesse remarquable de la diction de l'artiste qui défend, ne l'oublions pas, une langue étrangère à la sienne, qui plus est langue ancienne riche de ses tournures archaïques. Dans ce domaine, elle en remontre à toutes les apprenties et pseudo chanteuses voire même à certaines professionnelles.
Que le timbre de sa voix, d'une gracieuse clarté, ne soit pas son unique atout, voilà qui démontre si besoin est l'étendue exceptionnelle de son talent. Loin de ne miser que sur la joliesse de son organe vocal, Nana inonde son auditeur d'une technique aussi rigoureuse qu'invisible  : l'art de poser simplement sa voix en évitant royalement les effets factices d'une virtuosité grisante : ce dont profite un standard un peu éventé comme "A la claire fontaine" qui retrouve une limpidité fort seyante. L'art de ne jamais pousser sa voix au-delà de ce qu'exige la chanson : ainsi en fait-elle une jolie démonstration dans la mélancolique "L'Amour de Moy". L'art de nourrir son chant en y infusant ce qu'aucune note ne saurait à elle seule exprimer : à savoir une sensibilité authentique, reflet d'une compréhension profonde de la chanson honorée : écoutez "Belle Doëtte" dont la superbe mélodie est ici ciselée par le chant particulièrement maîtrisé de Nana qui démontre aussi un sens de la respiration réellement poignant.

Ces deux recueils de chansons sont traversés par une pulsion de vie qui n'a d'égale que leur délicate et naïve poésie. Qu'elles fassent trembler les tambours sur un rythme militaire ("Le Roi A Fait Battre Tambour", "C'était un Petit Bonhomme", "Fleur d'Epines"). Qu'elles nous entraînent dans une ronde endiablée ("Le Pont de Nantes" ; "Dans les Prisons de Nantes") ou nous abreuvent d'une allégresse printanière ("Mariez-Vous Belles", "Voici le Mois de May"). Qu'elles abordent sur un rythme trépidant des territoires délicieusement licencieux non dépourvus d'humour ("Ah! Si Mon Moine"). Ces chansons ne se départissent jamais de leur charme intemporel.

La pulsion de vie générée par l'amour naissant ("Je n'aimerais Jamais Que Vous") traverse quelquefois des courants de mélancolie ("Sur les Bords de la Loire", "Mes Belles Amourettes", " Vive la Rose", "L'Amour de Moy"), tonalité qui sied particulièrement à la voix de Nana MOUSKOURI. A ce titre, elle nous livre deux merveilles d'émotion : "La Belle est au Jardin d'Amour" baigne dans une ferveur qui confine au recueillement. Le chant s'y montre d'une profondeur et d'une délicatesse infinies. Quant au "Pauvre Rutebeuf", complainte du poète éponyme mise en musique par Léo FERRE, elle atteint des sommets de tristesse que caresse la chanteuse jusque dans son vibrato déchirant. Deux interprétations parmi les plus habitées qu'il m'ait été offert de goûter. La concurrence était rude la plupart du temps dans un répertoire déjà parcouru par de grands noms de la chanson comme Tino ROSSI, Charles TRENET, Marcel MOULOUDJI et Colette RENARD, lesquels avaient livré des interprétations mythiques du "Temps des Cerises". Pourtant, sans faillir, Nana impose sa version. Avec un charme, une grâce et une sensibilité rares. De la même façon, sa version des "Prisons de Nantes" soutient la comparaison avec celle, très célèbre, de TRI-YANN.

Les arrangements de 1973 signés George PETSILAS et Alain GORAGUER et ceux de 1978 par Joan Sakel délivrent des ambiances folk teintées parfois de classique. Très agréables, ils ne brillent cependant pas par leur originalité. Mais comment le leur reprocher quand ils se mettent délibérément au service d'une interprète de haut niveau qui pourrait chanter a capella sans perdre une once de la beauté, de la force ni de la justesse de sa prestation?

A lire aussi en FOLK par AIGLE BLANC :


Emily Jane WHITE
Blood / Lines (2013)
Attention!! Album hanté, mélancolique et vénéneux




Emily Jane WHITE
They Moved In Shadow All Together (2016)
Une folk subtile au parfum enivrant.


Marquez et partagez





 
   AIGLE BLANC

 
  N/A



- Nana Mouskouri (chant)
- Alain Goraguer (arrangements piste 6, direction orchestrale pistes)
- Christian Chevallier (arrangements pistes 2, 7 et 9)
- Georges Petsilas (arrangements pistes 1, 3, 5, 8 et 10)
- Joan Sakel (arrangements pistes 12 à 20)
- André Chapelle (réalisation)


- Nouvelles Chansons De La Vieille France (1978)
1. Un Beau Matin à La Fraîche
2. Mariez-vous Belles
3. Va Mon Ami Va
4. C'était Un Petit Bonhomme
5. Sur Les Bords De La Loire
6. Ah! Si Mon Moine
7. Je N'aimerai Jamais Que Vous
8. Mes Belles Amourettes
9. Dans Les Prisons De Nantes
10. La Vierge à La Fontaine
11. Fleur D'épines
12. Vive La Rose
13. La Belle Est Au Jardin D'amour
- Vieilles Chansons De France (1973)
14. Le Roi A Fait Battre Tambour
15. Belle Doëtte
16. Voici Le Mois De May
17. La Claire Fontaine
18. L'amour De Moy
19. Le Pont De Nantes
20. Brave Marin
21. V'là L'bon Vent
22. Plaisir D'amour
23. Pauvre Rutebeuf
24. Le Temps Des Cerises



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod