Recherche avancée       Liste groupes



      
TECHNO  |  COFFRET

Questions / Réponses (1 / 0)
L' auteur
Acheter Ce Coffret
 


 

- Style : Harmonia
- Membre : Neu!, Organisation, Karl Bartos , Klaus Dinger
 

 Site Officiel (647)

KRAFTWERK - 3d: Der Katalog (2017)
Par WALTERSMOKE le 6 Juin 2017          Consultée 1458 fois

2017 arrive, et le vœu des fans de Kraftwerk est enfin exaucé : le groupe sort enfin un nouvel album ! 12 ans, crévindiou ! Que de cierges brûlés pour le retour du groupe de Düsseldorf !... Enfin, ça, c'est si l'on ne suit pas vraiment l'actualité du groupe depuis le live Minimum-Maximum (2005, donc). De l'eau a coulé sous les ponts depuis, et pas qu'un peu. Déjà, il y a eu le départ de Florian Schneider en 2008, un séisme qui n'en est pas un vu que le bougre semblait s'emmerder ferme. Il a été « remplacé » au pied levé par Stefan Pfaffe, et lui-même a cédé sa place en 2012 à Falk Grieffenhagen. Kraftwerk en 2017, c'est donc Ralf Hütter avant tout, et qui a consolidé la réputation de son bébé, et l'a fait enchaîner les tournées. Et parmi toutes ces tournées, l'une des plus importantes reste la dernière en date. 3D: The Catalogue (ou Der Katalog) 1 2 3 4 5 6 7 8, qui a commencé en 2013, a vu Kraftwerk faire le tour du monde ou presque et réinterpréter tous ses albums enregistrés depuis 1974. Oui, rien que ça – quand bien même le concept de base trahit un manque de prise de risque. Mais c'est mal connaître Kraftwerk, qui non seulement soigne son son, mais surtout intègre la technologie 3D dans ses concerts !

Et donc, pour célébrer cette tournée, sort en 2017 3D: Der Katalog, un compte-rendu de cette tournée qui a vu Kraftwerk fouler entre autres le parquet de certaines institutions d'envergure, tels le MoMA. C'est là qu'on commence à soupirer, car Kraftwerk cède à la tentation des formats multiples propres au groupe de légende trayant ses fans comme des vaches à lait. Ainsi, on a le coffret 8 CD, le coffret 9 vinyles, la doublette Blu-Ray/DVD, le quadruple Blu-Ray avec un gros livret, ou encore la version raccourcie double vinyle – qui est en fait la version 2017 de The Mix. Et le tout en double bien sûr, version anglaise et version internationale – pour info, cette chronique se base sur l'édition 8 disques allemande.

« Non mais puis quoi encore ? On a déjà eu Der Katalog en 2004/2009, alors c'est bon, on m'y reprendra pas ! ». Certes, mais un bon argument pour ce catalogue-là, c'est que TOUS les morceaux sont réinterprétés avec le son et la composition des années 2010. On parle là de la face B d'Autobahn, de la quasi-totalité de Radioactivity et d'Electric Café... ce que des fans n'ont pas eu la chance d'écouter lors des dernières tournées du groupe, et qu'on ne trouvait pas sur le pourtant référentiel Minimum-Maximum. Rien que ça, pour qui n'est pas allergique aux mots « remix » ou « relecture », c'est attirant. Il y a même "Planet der Visionen", morceau adapté d'Expo 2000, sur le CD 7.

Si tous les albums de Kraftwerk sont présents (sauf les trois premiers), alors le coffret doit durer des plombes, non ? Et puis, comment le groupe peut-il les jouer sur scène ? Et bien, le mot est simple : coupure. La plupart des albums voient leurs durées diminuer comme peau de chagrin, l'exemple le plus frappant étant Autobahn. Tour de France est carrément amputé d'un morceau ! C'est bien pratique pour tout jouer en deux jours, il faut bien l'avouer. Et il faut aussi avouer que parfois, ça fait du bien, en plus d'être compréhensif. Autobahn restera certes à tout jamais l'un des plus grands albums de notre temps (oui madame !), mais à moins de partir en délire improvisé comme en 74, ce serait bien chiant de le jouer complètement en concert. Les changements de tracklists sont également intéressants à relever, et donnent à la relecture un degré d'intérêt pas mineur pour un sou.

Concernant la réinterprétation, il y aura toujours ce Radioactivity reflétant tout le mal qu'inspire l'atome à Kraftwerk (et s'actualisant en remplaçant Hiroshima par Fukushima), mais aussi de bonnes surprises comme "Electric Café" (le morceau), un "Europa Endlos" raccourci mais efficace, et mon coup de cœur, une minute de "It's More Fun to Compute" des plus accrocheuses. Et quand bien même la suite "Boing Boom Tschak"/"Techno Pop"/"Musik non Stop" n'est de base pas affriolante, la version Der Katalog est, sans être grandiose, un pur bonheur.

Maintenant, attaquons le cœur du problème : Der Katalog 2017 devait-il sortir ? Oui, c'est bien une question qui se pose après toute une page Word à présenter la chose puis à dire qu'elle est cool sur bien des points (« WIR SIND DIE ROBOTER »). Était-ce vraiment la peine de sortir le grand jeu pour une méga-compile présentée comme un live ? Alors, c'est sûr que ça faisait longtemps que Kraftwerk n'avait plus sorti de nouveau « disque », mais cela n'excuse pas une « simple » relecture du répertoire du groupe. L'explication doit tenir ainsi : Kraftwerk est devenu une institution. De nos jours, le quatuor est célébré (parfois avec exagération, il faut le reconnaître) comme le plus grand groupe de musique électronique du monde. D'aucuns vont même plus loin en comparant son influence à celle des Beatles, ce qui n'est pas ahurissant. Et le nombre d'artistes influencés par Kraftwerk et/ou se revendiquant de son héritage, y'en a à la pelle. Et le groupe a décidé d'assumer ce statut et à s'auto-célébrer avec notamment l'aide de sa fameuse parcimonie médiatique (autrement dit, plus c'est mystérieux, plus c'est génial, demandez à Mylène Farmer).

Le phénomène n'est pas nouveau, ça fait même plus de deux décennies au moins que ça dure. Mais par la suite, Kraftwerk avait montré qu'il en avait encore sous la pédale, avec Tour de France notamment. Depuis ? Bah, le groupe tourne, tourne, tourne, tourne, ne cesse de rejouer la même chose en boucle à travers le monde. Là, les concerts au MoMA prennent tout leur sens : Kraftwerk est une œuvre d'art touchant au sacré, et qui s'est enfermé dans sa propre légende. Plus d'innovation n'est attendue de l'usine de Düsseldorf, juste qu'elle répète sa mécanique trop huilée pour l'oeil d'un maximum de spectateurs. Et encore : si l'on prend Der Katalog comme un album live, alors le contraste est d'autant plus fort avec Minimum-Maximum qui, dans un sens, montrait un lien fort entre la célébration de la « mekanik » et la joie des amateurs de la musique de Kraftwerk.

On pourrait disserter et digresser des heures durant sur ce qu'est devenu Kraftwerk, mais l'idée principale à retenir, c'est : Kraftwerk dans une vitrine (tiens tiens...). Et accessoirement, 3D: Der Katalog reste intéressant à écouter et laisse songeur, sans pour être aussi essentiel à acquérir qu'on aurait pu l'espérer.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par WALTERSMOKE :


Jean-michel JARRE
Equinoxe (1978)
Mieux qu'Oxygène ? Assurément !




Jean-michel JARRE
Les Concerts En Chine (1981)
Jarre en chine : Historique


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Ralf Hütter
- Henning Schmitz
- Fritz Hilpert
- Falk Grieffenhagen


- autobahn
1. Autobahn
2. Kometenmelodie 1
3. Kometenmelodie 2
4. Mitternacht
5. Morgenspaziergang

- radioactivity
1. Geigerzähler
2. Radioaktivität
3. Radioland
4. Ätherwellen
5. Senderpause
6. Nachrichten
7. Die Stimme Der Energie
8. Antenne
9. Radio Sterne
10. Uran
11. Transistor
12. Ohm Sweet Ohm

- trans Europa Express
1. Metall Auf Metall
2. Abzug
3. Franz Schubert
4. Europa Endlos
5. Spiegelsaal
6. Schaufensterpuppen

- die Mensch Machine
1. Spacelab
2. Das Model
3. Neonlicht
4. Die Roboter
5. Metropolis

- computerwelt
1. Nummern
2. Computerwelt
3. It's More Fun To Compute
4. Heimcomputer
5. Computer Liebe
6. Taschenrechner
7. Dentaku

- electric Café
1. Electric Café
2. Der Telefon Anruf
3. House Phone
4. Sex Objekt
5. Boing Boom Tschak
6. Techno Pop
7. Musik Non Stop

- the Mix
1. Die Roboter
2. Computer Liebe
3. Taschenrechner
4. Dentaku
5. Autobahn
6. Geigerzähler
7. Radioaktivität
8. Trans Europa Express
9. Metall Auf Metall
10. Abzug
11. Heimcomputer
12. Boing Boom Tschak
13. Techno Pop
14. Musik Non Stop
15. Planet Der Visionen

- tour De France
1. Tour De France
2. Prologue
3. Étape 1
4. Chrono
5. Étape 2
6. Vitamin
7. Aero Dynamik
8. Elektro Kardiogramm
9. La Forme
10. Régénération



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod