Recherche avancée       Liste groupes



      
TECHNO  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Harmonia
- Membre : Neu!, Organisation, Karl Bartos , Klaus Dinger
 

 Site Officiel (870)

KRAFTWERK - Minimum-maximum (2005)
Par WALTERSMOKE le 18 Janvier 2014          Consultée 2342 fois

La sortie de Tour de France en 2003 avait redonné de l'espoir aux fans de KRAFTWERK. Non seulement l'album est des plus géniaux, mais en plus il était permis d'espérer un nouvel album dans la foulée. KRAFTWERK qui reprendrait le leadership en matière de musique électronique, ça fait rêver, tout de même ! Mais le monstre bicéphale Hütter-Schneider dit « non ». Enfin, au départ le duo, accompagné par les fidèles Henning Schmitz et Fritz Hilpert, décide de faire le tour du monde une fois de plus, pour lui offrir sa dose de techno made in Düsseldorf. Soit. Et donc, deux ans plus tard, l'attente est récompensée, avec la sortie de Minimum-Maximum. Sauf que...

...il s'agit d'un album live.

Et oui, après plus de 30 ans d'existence, KRAFTWERK a sorti son premier compte-rendu de tournées. On peut toujours acquérir d'autres lives, et il y en a à la pelle, mais ce sont des bootlegs. Cela veut donc dire qu'ils n'ont pas subi de traitement sonore honorable et soigné – le son de KRAFTWERK, quoi. Et en plus de ça, le duo sort en même temps un DVD, et offre ainsi (enfin, j'ai envie de dire) un visuel sur lequel accrocher.
Conformément à la tradition kraftwerkienne, Minimum-Maximum (qui tire son titre du morceau "Elektro Kardiogramm") est disponible en version allemande et internationale. C'est d'ailleurs cette dernière qui est chroniquée ici. Mais contrairement à ce qui pourrait être attendu, cela fait très peu de morceaux différents, puisque la totalité de Tour de France est jouée, ainsi qu'une bonne partie de classiques chantées en anglais ET en allemand. De quoi limiter les ardeurs des fans les moins acharnés.

Et quid des qualités de ce fameux live ? Il est tout simplement génial, que ce soit avec les classiques ou les morceaux de Tour de France. Au niveau de la production, le son est, sans être le meilleur, vraiment bien travaillé et rend une musique sans accroc. La musique en elle-même, justement, montre vraiment, s'il est encore besoin, ce qu'est KRAFTWERK : le père fondateur de la techno, jadis dominateur de la musique électronique, et qui revient en force après un vide discographique. C'est d'ailleurs dès le premier morceau, "The Man-Machine", que KRAFTWERK nous le prouve. Arriver à rendre meilleur des morceaux en actualisant son propos (mais pas trop) ? il n'y a que peu de groupes qui y arrivent, dont KRAFTWERK. De plus, certains morceaux s'imposent plus que d'autres, au point de devenir les piliers de l'album. C'est le cas de "Trans Europe Express"/"Metal on Metal", implacable et impitoyable, d'un "Vitamin" trippant ou encore de l'incisif "The Robots".
Avec tout ça, existe-t-il tout de même de quoi s'en prendre à Minimum-Maximum ? La réponse est, hélas pour certains, un gros oui. Le plus gros point faible est la voix de Ralf Hütter. Le musicien se fait vieux, et cela ne s'entend par moments que trop bien. Florian Schneider, quant à lui, brille par son absence, notamment sur "Autobahn", ce qui n'empêche pas ce morceau d'être génial. Enfin, "Music Non Stop", privé de l'image, perd en puissance. Il s'agit en effet du dernier morceau, où les musiciens se retirent un par un de la scène. Ceci étant, on touche là à du détail. Enfin, "Radioactivity" passe définitivement comme étant le morceau le plus détestable du répertoire de KRAFTWERK, un vrai gâchis monumental.

Inutile cependant de faire la fine bouche. Minimum-Maximum est un super album live, un grand cru de la part de KRAFTWERK. Le faire trôner à côté de la grande trilogie (Autobahn/Trans Europe Express/The Man Machine) ne sera pas incongru. De plus, il constitue un excellent complément au déjà fantastique Tour de France. Quel dommage cependant qu'il soit le dernier album du groupe à ce jour.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par WALTERSMOKE :


Jean-michel JARRE
Les Concerts En Chine (1981)
Jarre en chine : Historique




Klaus SCHULZE
La Vie Electronique 12 (2012)
Picasso se promène


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Ralf Hütter (chant, ordinateur)
- Fritz Hilpert (ordinateur)
- Henning Schmitz (ordinateur)
- Florian Schneider (ordinateur)


1. The Man Machine
2. Planet Of Visions
3. Tour De France (étape 1)
4. Chrono
5. Tour De France (étape 2)
6. Vitamin
7. Tour De France
8. Autobahn
9. The Model
10. Neon Lights
11. Radioactivity

1. Trans Europe Express
2. Metal On Metal
3. Numbers
4. Computer World
5. Home Computer
6. Pocket Calculator
7. Dentaku
8. The Robots
9. Elektro Kardiogramm
10. Aerodynamik
11. Musique Non Stop



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod