Recherche avancée       Liste groupes



      
COLD MéTAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Colin Newman , Bruce Gilbert

WIRE - Mind Hive (2020)
Par NOSFERATU le 6 Février 2020          Consultée 589 fois

Une nouvelle fois, les membres de WIRE jouent sur plusieurs tableaux. WIRE est, n’oublions pas, l’un des rares groupes à composer des mélodies renversantes sur des titres d’à peine une minute (du moins à leurs débuts pré-hardcore) qui en disent plus long que les complaintes progressives, quelquefois fatigantes d’un RADIOHEAD qui évidemment, entre mille groupes plus commerciaux, se réclame du gang de Colin Newman. WIRE joue sur le minimalisme mais en créant toujours des mélodies poisseuses. Alliant donc une façon punk de faire tournoyer les guitares en créant un univers sombre mais bien singulier les distinguant de leurs glorieux contemporains, TUXEDOMMOON, JOY DIVISION ou THE FALL, les maitres de cet « afterpunk » tant vantés par cet illuminé d’Yves Adrien dans la presse rock d’ici de 79.

Quarante ans après, le nouvel opus est encore de haute volée. De l’invariance certes, mais toujours le souci intègre de persévérer sans devenir une caricature (euh, vous avez dit CURE ?).
Le jeune Matthew Simms, guitariste aux sonorités aussi « stoners » que ses cheveux longs, les a rejoints.
Ce qui surprend cependant, c’est le côté fortement tourmenté de certaines compositions. A leur âge vénérable, on aurait pensé qu’ils auraient mis de l’eau dans leur vin. C’est loin d’être le cas mais ils ne sombrent pas non plus dans une parodie « bruitiste ». Dans ce domaine, nos « post punks » (number one ?) rappellent ouvertement qu’ils viennent justement du punk rock (tendance BUZZZCOKS) avec toute la violence que ce courant suppose.
L’enrobage s’avère ainsi à la fois heavy et new-wave comme sur ce « Be like them » ouvrant les hostilités, un registre que seul KILLING JOKE manie avec grand art sans verser dans les grandiloquences épouvantables du « métal (dit) gothique ». L’alliage du feu et de la glace, en gros. Même symbiose hybride sur « cactused », évitant aussi les surcharges pondérales. « Primed And Ready » commence par un vieux synthé tout droit sorti d’un vieux VISAGE, rapidement doublé d’une guitare robuste. On dirait une sorte de « robot rock », comme si les membres de KRAFTWERK avaient pris des grattes à la place des synthés. Un miracle de précision qui lorgne de mème sur les plates-bandes de leurs cousins de MINIMAL COMPACT de la grande époque. Sur« Oklahoma », on n’est pas loin d’abord du drone-rock, sauf qu’au bout de quarante secondes environ une cold wave métallique à la KILLING JOKE à la sauce « eighties », tribale et envoûtante à souhait, avec une ambiance synthètique dans le style de GARY NUMAN, vous transporte littéralement dans les ténèbres « eighties ». Le vrombissement au début de « hung » se transforme en un « doom » robotique et reptilien, rappelant encore la secte maléfique à Jaz Coleman période « pandemonium ».

L’aspect plus planant de l’album vient des références chargées dans ce domaine du quatuor se revendiquant, depuis ses origines, de BRIAN ENO, du « kraut-rock » et du FLOYD d’un Barret. C’est flagrant sur la ballade « Shadows », sur « Unrepentants » qui donnent une leçon de psychédélisme actuel aux « revivalistes » vegans, sur l’electronica lancinante parsemant l’embardée noisy de « Hung ».
Ces mélodies limpides sont signées essentiellement par Colin Newman, des merveilles de pop-songs à la fois enfantines et angoissantes (« Primed and Ready », « Humming »). Ainsi, « Off The Beach » ressemblerait à de la » dark folk » speedée d’une rectitude pop redoutable. Mais comment font-ils pour pondre des refrains aussi parfaits ?
Chapeau bas, messieurs.

A lire aussi en NEW-WAVE par NOSFERATU :


The RESIDENTS
Commercial Album (1980)
Du rock (anti)commercial




CHROME
Alien Soundtracks (1977)
Sf foutraque et abrasive


Marquez et partagez







 
   NOSFERATU

 
   STREETCLEANER

 
   (2 chroniques)



- Graham Lewis (basse, voix)
- Matthew Simms (guitare, synthés)
- Colin Newman (chant, guitares, claviers)
- Robert Grey (batterie, cymbales)


1. Be Like Them
2. Cactused
3. Primed And Ready
4. Off The Beach
5. Unrepentant
6. Shadows
7. Oklahoma
8. Hung
9. Humming



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod