Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES-ROCK  |  E.P

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Hot Tuna, Jack Casady , Jorma Kaukonen , Led Zeppelin, Ben Harper
 

 Site Officiel (510)

COTTON BELLY'S - Live Session Vol.1 (2017)
Par LONG JOHN SILVER le 14 Mai 2017          Consultée 1281 fois

Fin 2016 les COTTON BELLY’S ont remporté le 3ème Blues Challenge français, ce qui a valu au groupe l’opportunité d’aller se produire à Memphis (rien que ça) dans le cadre d’une prestigieuse rencontre internationale, où se mesuraient des formations venues du monde entier. Si nos « p’tits gars » n’ont pas remporté de breloque à cette occasion – l’aventure s’est arrêtée en demi-finale -, ils n’en n’ont pas moins profité pour mettre le feu aux clubs où ils se sont produits et aussi pour enregistrer deux titres (dont le premier est inédit) dans les conditions du Live au Willie Mitchell’s Royal Studios*. Ceux qui suivent le groupe connaissent son impact sur les planches, emmené par un frontman - Yann Malek - qui sait installer aussitôt une relation chaleureuse avec le public. Il apparaît naturel que le combo se plie à l’exercice du disque en Live, si ce n’est qu’ici aucun des six titres n’a été capté en concert** mais en direct, comme lors d'une répétition. La mention Vol.1 qui figure sur le titre du présent EP laisse comprendre que nous pourrons assez rapidement découvrir d’authentiques prises en public, d’ailleurs les musiciens ont fait savoir qu’un concert à Paris est déjà dans la boîte. En attendant c’est avec un plaisir non feint qu’on accueille cette sortie, où les observateurs constatent qu’à nouveau la place occupée derrière la batterie n’est plus tenue par celui qui l’occupait précédemment. Les Cotton seraient-ils victimes du syndrome Spinal Tap ? Surprise toutefois, puisqu’à présent c’est non pas un mais bien une qui s’y colle, aussi souhaitons bienvenue (et longévité) à Aurélie Simenel, laquelle s’est fondue dans le décor avec une aisance rafraîchissante.

Ici nous découvrons quatre relectures de chansons figurant sur les deux premiers disques du quatuor francilien, assez différentes des originaux. On ne présente plus « Greatness » qui est probablement un des morceaux les plus emblématiques du groupe, ici placé en avant dernière position, souvent joué en rappel lors des concerts, cette nouvelle version confirme la crédibilité de la formation lorsqu’elle s’adonne ouvertement au blues rock électrifié. Autre extrait de l’album This Day (probablement leur meilleur à ce jour), « Three Times » gagne en puissance électrique ce qu’il abandonne au blues folk. « Mr. Bedman » se voit aussi renforcé par l’apport d’une guitare électrique et d’une (discrète) batterie, c’est malgré cela le titre qui surprend le moins, peut-être qu’à cette occasion la présence du public lui aurait permis d’obtenir une authentique valeur ajoutée même si la chanson reste une réussite. « Reason », nettement plus dépouillée que dans sa version « studio » devient encore plus fiévreuse, on sent la moiteur de l’atmosphère et que dire des interventions de Jérôme Perraut ? Mais j’aurai l’occasion de revenir sur le jeu torride du guitariste un peu plus loin. N’oublions pas pour autant l’harmonica lumineux de Yann Malek, ni que rien de tout cela ne serait possible sans l’assise rythmique impulsée par le tandem Christophe Etienne/Aurélie Simenel.

Restent un inédit et une reprise. C’est « Broken Line » qui ouvre la session, on y retrouve le groupe blues/folk des deux premiers disques, dans la lignée céleste de HOT TUNA. On reconnaît la facilité des musiciens pour pondre d’authentiques chansons nonobstant le fait que celle-ci ne surprend pas puisqu’elle opère une forme de retour aux sources, vers l’adn du groupe. Sise en 3ème position, « Superstition » qu’on doit à Stevie WONDER a connu au moins deux prestigieuses adaptations, on pense à celle livrée par le trio BECK/BOGERT/APPICE et encore plus à celle de Stevie Ray VAUGHAN, or celle proposée par les COTTON BELLY’S s’éloigne de chacune de ces références car le groupe l’adapte à la sauce Bluegrass, en compagnie d’un banjoïste et de trois choristes***. Indéniablement ce titre est LA réussite de cet EP. Impossible de ne pas taper du pied en écoutant ça, les choristes emmènent la mélodie vers les sommets, le balancement rythmique est irrésistible, le banjo nous berce d’ambiances roots, Yann Malek pose son timbre de voix chaleureux en toute simplicité, mais le clou est définitivement enfoncé par un solo de guitare somptueux où chaque note est porteuse de feeling autant que de sens. Une merveille. Alors évidemment, six titres, c’est un peu court, on attend le disque enregistré devant le public et promis pour dans pas trop longtemps. Mais en attendant on se repait avec cet en-cas finalement bien plus roboratif – et consistant – que nombre d’albums (live ou pas, de blues ou autre) où remplissage et ronronnement font le lit de la musique. Bravo les (p’tits) gars. Et – désormais - la fille.

PS : Le groupe a l’intention de diffuser sur YT une vidéo filmée de chaque chanson, « Superstition » et « Greatness » sont déjà visibles sur la chaine des COTTON BELLY’S, les autres suivront.

* Endroit où sont passés – entre autres – Ann Peebles, Al Green, Don Bryant et j’en passe et des Chuck Berry (mais aussi notre Bernard Lavilliers)
** Deux titres (« Broken Line » et « Reason ») ont été enregistré à Memphis les quatre autres en France à Orgenoy (77), et précisons aussi que les chœurs ont été overdubés au Studio Sound Factory de Evry (91), pour des raisons de disponibilité
*** Signalons que c’est la première fois que des musiciens « invités » figurent sur un disque des COTTON BELLY’S

A lire aussi en BLUES-ROCK par LONG JOHN SILVER :


HOT TUNA
Burgers (1972)
La ballade en Buick avec le Thon Chaud




HOT TUNA
America's Choice (1975)
Po(é)tards à donf !


Marquez et partagez





 
   LONG JOHN SILVER

 
  N/A



- Yann Malek (chant, guitare, harmonica)
- Christophe Etienne (basse)
- Jérôme Perraut (guitare)
- Aurélie Simenel (batterie)
- +
- René Mirat (banjo sur 3)
- Emilie Hedou (choeurs sur 3,4,5)
- Harold Vaubien (choeurs sur 3,4,5)
- Ronald Vaubien (choeurs sur 3,4,5)


1. Broken Line
2. Reason
3. Superstition
4. Three Times
5. Greatness
6. Mr. Bedman



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod