Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES/FOLK  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Hot Tuna, Jack Casady , Jorma Kaukonen , Led Zeppelin, Ben Harper
 

 Site Officiel (463)

COTTON BELLY'S - Black Brown And White (2011)
Par LONG JOHN SILVER le 7 Juillet 2015          Consultée 571 fois

Le premier album des COTTON BELLY’S paraît fin 2009, or deux mois après le groupe saisit l’opportunité offerte par des étudiants de l’école pour ingénieurs du son de Malakoff – école fort bien pourvue en matos, sachez le – qui se proposent d’enregistrer leur nouvel EP. C’est donc sans aucun nouveau matériel que le quintet part enregistrer dans la rieuse banlieue parisienne. Cinq reprises s’affichent ici, cet EP faisant quelque peu figure de « labo » quant à la musique et au son qui forgent l’ADN de ce qu’est devenu COTTON BELLY’S. On s’offre ici un court voyage dans le passé proche, du temps où on écumait les bars à bières pour y jouer du blues à dominante rurale. Au moment où le métier commençait à rentrer quoi.
Sauf qu’un « petit » groupe de blues - cela exprimé sans aucune connotation péjorative – dans le contexte d’un bar, ça le fait, il y a : les lambris boisés, la lumière tamisée, les tuyaux chromés des pompes à bières, le houblon dans les bocks et les potes autour pour servir de texture à la musique et comme les musiciens sont excellents, les souvenirs le sont aussi. Hors ce contexte, il faut être hyper costaud pour traduire ça sur disque. En son temps HOT TUNA, dont les influences sont proches de celles des COTTON BELLY’S, avait commencé sa carrière en jouant des reprises et choisi de ne sortir que deux albums Live, car ne parvenant pas encore à finaliser un disque en studio.

Or cet EP déçoit, nonobstant la sincérité du propos qui ne fait aucun doute la voix de Yann Malek paraît encore bien juvénile confrontée à de sacrés standards. La chaleur communiquée par une audience fait cruellement défaut sur « If You let A Man Kick You Once » - titre qui ressemble furieusement à « They’re Red Hot » * - ou encore sur le « Black Brown And White » de Big Bill BROONZY. Ajoutons à cela que la relecture reggae de « Key To The Highway », malgré un solo d’harmonica très sympa, paraît bien anecdotique.
Heureusement de très bons moments émergent tout de même, car ces gars sont bourrés de talent. « Ain’t Nobody’s Business » démarre bien trop pépère jusqu’à ce qu’un solo de guitare digne des trois « King » du blues (Albert, BB, mais surtout Freddie) ne vienne transfigurer la chanson. Juste derrière l’adaptation de « Saint James Infirmary Blues », standard poisseux qui a bien du connaître des milliers d’adaptations depuis sa genèse au XVIIIe siècle, est le sommet de cet EP, la complainte tragique seyant particulièrement aux « p’tits gars du coton », le flow de Yann tant à l’harmonica que vocalement se fondant particulièrement bien dans ce registre.

Globalement, l’ensemble manque tout de même d'un poil d’étoffe, de profondeur, de grain, en dépit d’instants lumineux. Comme musique de fond, c’est très plaisant, à écouter c’est (trop) léger. Cet EP, enregistré début 2010 n’est publié qu’au commencement de l’année suivante, le résultat initial ayant - entre temps - du être remanié. Peu après les sessions, Jérôme Perraut quitte la place, cependant le groupe saura tirer les enseignements livrés par ses premières publications, travailler les ambiances et proposer de consistantes compositions qui paraîtront avec l’album de 2013, le remarquable This Day…

* Robert Johnson

A lire aussi en BLUES par LONG JOHN SILVER :


COTTON BELLY'S
Missi (2019)
Sources et ressources




The PRETTY THINGS
The Pretty Things (1965)
Chicago blouse


Marquez et partagez





 
   LONG JOHN SILVER

 
  N/A



- Yann Malek (chant, harmonica)
- Jérôme Perraut (guitare lead)
- Michel Descamps (guitare)
- Christophe Étienne (basse, contrebasse)
- Romain Pamart (batterie)


1. If You Let A Man Kick You Once
2. Black Brown And White
3. Ain't Nobody's Business
4. Saint-james Infirmary
5. Key To The Highway



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod