Recherche avancée       Liste groupes



      
B.O./TRAD/AMBIENT/CELTE  |  B.O FILM

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Divers Compositeurs Jeux Video

Kōji KONDō - The Legend Of Zelda: Twilight Princess (2006)
Par MARCO STIVELL le 28 Septembre 2017          Consultée 266 fois

AVERTISSEMENT : cette chronique de bande originale de film est également susceptible de contenir des révélations sur le film

Twilight Princess, c'est pour Nintendo une manière de nous rappeler à son plus grand chef-d'oeuvre, pas loin d'une décennie après. Twilight Princess aurait pu être le meilleur jeu de l'histoire The Legend of Zelda s'il n'y avait eu Ocarina of Time. À l'époque, la saga se sort d'une époque de légère désappréciation par les fans de la veille, causée par les opus The Wind Waker et un peu plus tard Phantom Hourglass (celui-là sur DS, la console portative, nouvelle GameBoy), à cause de leur réalisation en cel-shading, le format "cartoon". Twilight Princess est un retour aux graphismes réalistes délaissés depuis Majora's Mask en 2000, et dont il est une suite, oui mais avec la grandeur d'Ocarina of Time ! L'accueil est aussi vif qu'enthousiaste, partout dans le monde... sauf au Japon.

Tout, vraiment tout dans ce jeu est à la fois plaisant et intelligent. Du fan-service sans doute, mais qui s'en plaindrait devant une telle aventure ? Link, transporté dans un monde d'Hyrule parallèle à celui d'Ocarina of Time, traverse diverses contrées, forêt, mine de volcan, lac, désert, neiges éternelles, cieux, avec le but de repousser le Crépuscule ("twilight"), royaume des ombres qui infeste peu à peu celui du "bien". Il y a d'ailleurs une certaine ambigüité sur la séparation avec le mal et pour la première fois, un Legend of Zelda, dont la féérie, le merveilleux et l'élégance sont les maîtres mots, flirte avec le cauchemardesque, pour ne pas dire le genre horreur.

En tout cas, on voit Zelda, la belle princesse, mieux que jamais, et elle n'est pas seule dans son genre féminin. Midona, nouvelle "fée" qui seconde notre preux chevalier Link dans sa quête, adopte un comportement insolent et aguicheur, à la limite du sado-masochisme, pour notre plus grand plaisir (si j'écris ça sur un tel sujet, il faut vraiment que ce soit du Zelda et du bien fait). Sans oublier l'ennemi juré de Link, Ganondorf, toujours plus impressionnant et machiavélique, des aventures et des donjons à n'en plus finir. Bien sûr, si ces heures de jeu, longues et trépidantes, remplissent leur contrat mieux que la plupart des volets précédents, c'est une fois encore grâce à la musique.

Ce n'est pas Kōji KONDŌ lui-même qui ouvre le bal, mais Mahito Yokota, ancien membre du groupe Koei Animation qui façonne les parties musicales de Super Mario Galaxy l'année suivante. Là il fournit juste l'intro avec l'orchestre, "Don't Want You No More", avec ses chants grégoriens et ses emprunts savants à divers thèmes, notamment celui de Zelda, sa "berceuse", en guise de premier rappel direct à Ocarina of Time. À peine ça commence qu'on est déjà subjugué !

La bande originale s'écoule ensuite avec des thèmes brefs ou longs, multipliant les références mais sans jamais enlever rien de sa propre personnalité, ni de sa beauté. Après l'écran de sauvegarde qui reprend le thème de harpe doux et cristallin que l'on connait bien, les premiers pas de Link au village de Toal se basent beaucoup sur des rythmes exotiques, pas seulement au magasin, des marimbas et des flûtes de pan. On retrouve ces dernières dans la reprise du thème du village Cocorico sur les terres d'Ordinn, avec son ambiance native américaine du nord.

Link, parfois transformé en loup à cause de la magie noire du monde du Crépuscule, doit "chanter" les mélodies qui aident à la progression de l'aventure. Comme dans The Wind Waker, le joueur est invité à faire preuve de sens musical, avec plus ou moins de facilité, sachant que la musique a une place moins grande qu'avant et qu'il n'y a pas d'instrument à trouver. En parlant du Crépuscule, et puisqu'on parlait de cauchemar, c'est l'occasion pour le maestro KONDŌ de multiplier les effets ambient aux synthés et qui vont dans ce sens, en modifiant les sons quitte à donner un effet poisseux, étrange, et dont on se délecte tout autant que des thèmes "beaux".

Ce que Majora's Mask avait commencé, Twilight Princess le transcende. La diversité des mondes et des donjons/niveaux de combats et d'énigmes ainsi que leur nombre élevé participe à hausser la qualité globale des sons et ambiances, des mélodies également, prouvant une fois de plus la force de cette saga. Le thème indien du château d'Hyrule plongé dans le Crépuscule, qui reprend le thème du méchant Ganondorf à l'orgue, c'est à tomber.

Comme dans Ocarina of Time, le jour et la nuit s'écoulent sur la grande plaine qui relie les différents mondes et que Link parcourt avec son cheval Epona (il l'appelle avec son chant classique), alternant improvisations minimalistes et chant lyrique de "fée" nocturne avec le thème héroïque du jour, assurément inférieur à celui de 98, mais toujours très bon et sur le même calque. La mine Goron, à la fois ambiant et métallique, en toute logique, sa variante glaciaire du temple du Pic des Neiges, et celles plus tribales et orientales de la Tour du Jugement répondent aussi à des besoins, peut-être pas toujours de la meilleure façon, cependant on s'en accommode très bien.

Il y a deux moments clés qui appellent à notre sensibilité, à la fois sonore et visuelle, de façon inattendue et particulière. La première, c'est quand on vient juste de terminer l'éprouvant Temple de l'Eau - encore un point commun avec Ocarina of Time, tiens – et que Link retourne voir Zelda au château, la nuit. KONDŌ, pour la première fois, vient titiller les fans de Final Fantasy en jouant d'un piano tout simple pour un thème fantastique, fragile et tellement beau ("Midna in Distress")...

L'autre, c'est avant de monter dans les airs pour le monde de Célestia (d'une qualité moindre qu'espérée à mon sens), lorsqu'on nous propose cette grosse séquence-surprise qui est de trouver le Village Perdu et de reconstituer un mini-western à l'italienne. Un fan de Sergio Leone, Clint Eastwood et Ennio Morricone ne peut rester indifférent. Merci, merci !

Bref, il y a toujours beaucoup à dire sur Zelda, ses aventures, ses sons, du bruitage ou du thème le plus bref à une ballade merveilleuse comme "Love" (symbole du triomphe du "bien" sur le Crépuscule) et à la fresque la plus épique, toutes ces choses qui donnent envie d'y revenir encore et encore. Twilight Princess reste à mon sens le "numéro deux" sur l'échelle de la réussite – et encore, je n'ai toujours pas testé Breath of the Wild -. Ce qu'il a amélioré d'Ocarina of Time, il l'a perdu d'un point de vue impact, mais quand même !

A lire aussi en DIVERS par MARCO STIVELL :


VARIOUS ARTISTS
The Sopranos: Music From The Hbo Original Series (1999)
Sélection musicale de la première saison.




Kōji KONDō
The Legend Of Zelda: Ocarina Of Time (1999)
En mode papy grenier.


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Kōji Kondō (composition, direction musicale, instrumentation)
- Tōru Minegishi, Asuka Ōta, Mah (composition)


1. Preview Screen (écran D'accueil)
2. Title
3. The Legend Of Zelda Orchestra
4. Menu Select
5. Opening Demo
6. Meet Ilia
7. Ordon Village (le Village De Toal)
8. Ordon Ranch
9. Herd Game
10. Inside A House
11. Shop
12. Instruction In The Ways Of The Sword
13. Talo's Rescue
14. Battle 1st Half
15. Battle 2nd Half
16. Cave
17. Departure
18. Wild Goat
19. Ilia's Theme (le Thème D'ilia)
20. Enter The Darkness
21. Link's Transformation
22. Midna's Theme (le Thème De Midona)
23. A Helping Hand
24. Twilight (le Crépuscule)
25. Twilight Battle
26. Succumbed To Twilight
27. Meet Princess Zelda (entretien Avec Zelda)
28. A Beast In The Village
29. Shadow Beast
30. The Light Spirit Appears
31. Reduced To A Netherworld
32. Recover The Light
33. The Lamentation Of The Spirit
34. The Hero Chosen By The Gods
35. Faron Woods
36. Hidden Skill Training
37. Forest Temple (le Temple De La Forêt)
38. Ooccoo's Theme
39. Ook
40. Diababa Battle 1st Half
41. Diababa Battle 2nd Half
42. The Next Light Spirit
43. Our Children Taken
44. Hyrule Field Main Theme (la Plaine D'hyrule)
45. Hyrule Field Night Theme
46. Hyrule Field Morning Theme
47. The Postman's Theme
48. Scared
49. Link Is Coming
50. Storehouse On Fire
51. Kakariko Is Saved
52. The Mountain Dwelling Goron Tribe (la Tribu Goron)
53. Kakariko Village (le Village Cocorico)
54. Sanctuary
55. Graveyard
56. Death Mountain
57. Rodeo Game
58. Sumo Game
59. The Thundering Herd
60. Horse Battle
61. King Bulblin & Lord Bullbo
62. Courage
63. Inside Death Mountain
64. Goron Mines (la Mine Goron)
65. Before Battle With Dangoro
66. Dangoro
67. Fyrus
68. Save Ilia
69. Bridge On Fire
70. Twilit Cargo Game
71. Queen Rutela's Theme
72. Shadow Insect
73. Legend Of Hyrule
74. Lake Hylia (le Lac Hylia)
75. Fyer's Cannon
76. Falbi's Cannon
77. Hyrule Castle Town (le Château D'hyrule)
78. Musicians
79. Overpriced Shop
80. Star Game
81. Agitha's Castle
82. The Fortune-telling Mansion
83. Meet Ilia Again
84. Escort The Horse Cart
85. Prince Ralis Is Saved
86. Lakebed Temple (le Temple De L'eau)
87. Deku Toad
88. Morpheel Battle 1st Half
89. Morpheel Battle 2nd Half
90. Meet Zant (rencontre Avec Xanto)
91. Zant's Theme (le Thème De Xanto)
92. Light And Darkness
93. Midna In Distress
94. Meet Princess Zelda Again
95. Sacrifice
96. The Barrier Around The Castle
97. Sacred Grove
98. Statue Game
99. Master Sword
100. The Twilight Realm
101. Gerudo Desert (le Désert Gerudo)
102. Arbiter's Grounds (la Tour Du Jugement)
103. Death Sword
104. Stallord Battle 2nd Half
105. The Sages' Theme
106. The Demon Thief
107. Cargo Game
108. River Game
109. Fishing Hole
110. Fishing Hit
111. Rollgoal
112. Zora's Domain (le Domaine Zora)
113. Snowpeak (le Pic Des Neiges)
114. Snowpeak Ruins (le Manoir Du Pic Des Neiges)
115. Darkhammer
116. Blizzeta Battle 1st Half
117. Blizzeta Battle 2nd Half
118. Love
119. Sled Game
120. Chamber Of Stone (past)
121. Temple Of Time (le Temple Du Temps)
122. Darknut
123. Armogohma Battle 1st Half
124. Armogohma Battle 2nd Half
125. Hidden Village (le Village Oublié)
126. Ilia's Memory Restored
127. Jovani's House
128. Malo Mart
129. City In The Sky (célestia)
130. Aeralfos
131. Great Fairy's Fountain
132. Mirror Of Twilight Completed
133. The Twilight Princess
134. Enter The Twilight Realm
135. Palace Of Twilight (le Palais Du Crépuscule)
136. Phantom Zant
137. Before Battle With Zant
138. Zant
139. After Battle With Zant
140. Breaking The Barrier
141. Hyrule Castle (le Château D'hyrule)
142. Hyrule Castle Tower
143. Before Battle With Zelda
144. Zelda Battle
145. Before Battle With Ganon
146. Ganon Battle
147. After Battle With Ganon
148. Before Battle With Ganondorf
149. Princess Zelda's Theme
150. Ganondorf Battle 1st Half
151. Ganondorf Battle 2nd Half
152. Ending (fin)
153. Staff Roll (crédits)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod