Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK BRETON-JAZZ  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Gwenaël KERLEO - Pevar (2009)
Par MARCO STIVELL le 27 Décembre 2020          Consultée 162 fois

Pevar, quatre en breton. Eh oui, quatrième album (en CD) pour Gwenael KERLEO, artiste qui n'a pas fini de nous étonner.

Après une magnifique narration celtique en solo (Yelen, 2003), la harpeuse-chanteuse revient avec un effort de groupe dont elle est meneuse. Groupe car les instruments, en formation resserrée, se succèdent au cours de Pevar, se complètent, se rejoignent, pas tous ensemble mais presque, et sur la durée globale du disque.

La harpe et la voix sont aidées, la plupart du temps, par le violon ainsi que l'accordéon, base solide qui ouvre le bal avec "E Penn Pellan ar Bed", introduction fragile et splendide, un de ces moments qui gardent l'empreinte KERLEO plus que toute autre. On retrouve le même esprit délicat plus loin sur le titre "Al Luhedenn Wenn" où la chanteuse murmure un texte. Splendide !

Sur cet album rouge, Gwenael KERLEO semble pourtant vouloir essayer autre chose et donner un caractère plus "trempé" à sa musique. "En Avel Vor" propose un de ces airs lents ponctués tout de même d'un léger groove. Si l'instrumentation est acoustique (très belle ambiance à la chapelle Saint-Léger de Quimerc'h dans le Finistère, où l'album a été enregistré), le chant en breton permet à l'artiste de s'exprimer de façon moins suave, plus "prononcée", avec réussite. Sur "Perina", ce sont carrément des invectives !

La présence de ses musiciens semble lui donner un élan inédit et Pevar suit la tendance de Chemins de Brume (2000), le disque collectif précédent, en matière d'approche jazz mélangée aux racines celtiques. Tout le milieu de cette œuvre, de "L'ex-Clair de Lune" plein de mysticisme jusqu'à "Na Ouel Ket" inclus, demeure particulièrement représentatif, grâce à la présence de Franck Fagon et de ses clarinettes.

Aux côtés de "Perina" et "Mezi Mezi", parcourus de percussions et autres effets orientaux, on rencontre l'improvisation lente "Yeun Elez", avec également de formidables parties de violoncelle, de harpe et d'accordéon. Quant à "Na Ouel Ket", un slow porté par une batterie légère ainsi qu'une guitare pour changer un peu, et la ballade "Ar Feuntenn Zu", chantée en douceur, accompagnée d'une clarinette, ces titres ne peuvent qu'émouvoir ! De même, le retour de la cornemuse irlandaise de Kevin Camus (présente au début de l'album) sur "Beltan" pour un effet de fête gaélique finale.

"Quand la tradition celte se marie avec les improvisations jazz, quand les harmonies d'une harpe vous transportent à l'extrémité du monde, quand la voix d'une femme vous raconte une histoire... ». Les notes de Pevar sonnent on-ne-peut-plus justes ! Ce n'est peut-être pas le meilleur disque de Gwenael KERLEO mais il est à l'image de sa pochette : très séduisant.

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par MARCO STIVELL :


An TRISKELL
An Triskell (1975)
Harpes et baroque




GWENDAL
War-raog (2005)
Multicolore et beau.


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Gwenaël Kerléo (harpe celtique, chant)
- Loig Troël (accordéon)
- Shane Lestideau (violon)
- Patrick Langot (violoncelle)
- Franck Fagon (clarinettes)
- Yvon Molard (batterie, percussions)
- Yann Quefféléant (guitare acoustique)
- Kevin Camus (uilleann pipes)


1. E Penn Pellañ Ar Bed
2. Mezi Mezi
3. En Avel Vor
4. L'ex-clair De Lune
5. Ar Feuntenn Zu
6. Perina
7. Yeun Elez
8. An Eured Vein
9. Na Ouel Ket
10. Al Luhedenn Wenn
11. Beltan



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod