Recherche avancée       Liste groupes



      
ELECTRO POP  |  DVD

L' auteur
Acheter Ce DVD
 



ALIZéE - En Concert (2004)
Par WALTERSMOKE le 19 Octobre 2017          Consultée 253 fois

Qu'il y a-t-il de mieux que d'écouter ALIZÉE ? Pardon, écouter de la « vraie musique » ? Mauvaise réponse, voyons, il fallait répondre « voir ALIZÉE ». Et ce n'est pas peu dire. En effet, la chanteuse corse est, soyons francs, une belle jeune femme qu'il est agréable de regarder, et qui a en plus la bonne idée de savoir danser, et pas qu'un peu. Alors autant optimiser ses compétences et donner au public ce qu'il veut. Autrement dit : on part en tournée, wouhou. Avec de vrais musiciens, des danseuses et tout le toutim. Et on chantera à tue-tête "Moi Lolita" devant des ados hystériques.

Basiquement, c'est ce que raconte le DVD En Concert, sorti en 2004 et rendant compte de la tournée promotionnelle de Mes Courants Électriques (2003). ALIZÉE va à la rencontre de son public, avec une équipe de professionnels rodés et une gouaille imparable et gonflée par un succès certain dans les bacs. L'important, c'est pas de se demander si ALIZÉE s'en sortira. Ça non, pas la peine : quand on est parrainée par Mylène Farmer, qui n'a pas volé (ni réclamé) son titre de « Madonna à la française », on ne peut pas rater un spectacle millimétré et calibré pour plaire, à moins de faire exprès. Ce qui compte, c'est de savoir si le tout mérite au moins d'être vu avec une attention de mélomane ou bien si c'est un énième para-produit qui ne se vendra que parce qu'il est écrit « Alizée » dessus.

Déjà, il faut parler du son. Outre la qualité de la production, En Concert ne se casse pas la tête niveau setlist, puisqu'il rassemble la quasi-totalité des albums d'ALIZÉE, tout simplement. Un choix paresseux, diront certains, mais au moins la direction musicale aura-t-elle le mérite de ne pas avoir cherché à gonfler artificiellement le live de reprises bouche-trous. Ensuite, pour les détracteurs cherchant à voir l'ALIZÉE nue (ce n'est pas sale), il faut admettre que la production studio est vitale pour les chanteurs et chanteuses pop, et ce n'est pas ici qu'on dira le contraire. Par moments, on entend ALIZÉE galérer, adopter un ton pas adapté à la chanson alors interprétée, ce genre de choses. Mais bon, on peut ressortir le bla bla du « au moins c'est un minimum honnête » pour sa défense. Pourquoi pas, tant qu'on n'en profite pas pour jouer au vieux con avec. Côté musique, par contre, on pourra râler comme on veut, mais c'est pas fou. Certes, on entend que la musique est jouée live (j'ai quand même quelques doutes par moments), mais les arrangements sont tellement proches des albums studio qu'un gros playback n'aurait pas changé la donne. Et les quelques audaces musicales (comme l'intro de "J'en ai marre") sont trop rares pour être soulignées.

Mais le plus important reste de loin l'image. Et la première chose qui m'a frappé, ce n'est pas l'admirable physique d'ALIZÉE (sans doute l'une des plus belles chanteuses de notre temps), mais bel et bien... le public. Bordel, y'avait du monde ce soir-là ! Et pas que des midinettes en plus, on trouve de tout ou presque : des mecs qui n'ont pourtant pas oublié leur virilité (des fois que ce truc serait important, hein), des gens qui ont plus l'air d'être des futurs trentenaires, et des parents venus accompagner leurs chiards parce que « non Célestine tu ne sortiras pas seule ce soir ». Bon, ceci étant, le plus gros de la soirée, c'est sur scène qu'il se déroule. Même si l'on est loin des grosses machines outre-Atlantique, il faut dire qu'on a vu grand, avec l'immense chaussure en plein milieu, et dont ALIZÉE descend en début de concert. Une ALIZÉE d'ailleurs en forme et qui prouve par l'exemple qu'elle est danseuse avant d'être chanteuse. La réalisation, de facture très classique, parvient néanmoins à capter l'essentiel malgré quelques angles et zooms plutôt malheureux. On peut apprécier ainsi une performance réussissant l'exploit d'être aguicheur et sexy sans être vulgaire ou impertinent.

Parmi les griefs à l'encontre de ce DVD, on peut également citer le manque d'interactions franches entre ALIZÉE et ses musiciens. Bon, ok, le bassiste semble être heureux, mais le guitariste, par moments, on dirait qu'il pense à son chèque plus qu'autre chose. Mais c'est assez minime, puis on se focalise pas sur les zicos dans un spectacle de pop à chanteuse. Si l'on veut vraiment taper sur quelque chose, c'est sur le DVD en lui-même, côté bonus. C'est pas peau de zob mais presque : 5 minutes sur ALIZÉE au Japon, à peine 3 minutes de répétition alternant ALIZÉE et les musiciens avec les danseuses, des making-of de clips même pas présents ici... je rappelle que le DVD est sorti en 2004, il y avait donc laaaaargement moyen de faire mieux à ce niveau.

On voulait voir ALIZÉE, on l'aura vu, et pas qu'un peu. On voulait un best-of de sa carrière, on l'a eu. C'est tout, et c'est bien là le principal problème. Sans pour autant s'attendre à une révolution pop, on aurait pu imaginer plus d'inventivité scénique ainsi qu'un minimum d'audace, exactement comme chez Farmer dès ses débuts en concert. D'un autre côté, on en a pour son argent, ce qui est un exploit en soi comparé à certains attrape-nigauds lamentables. Et puis voir ALIZÉE danser et sourire, c'est beau à voir.

A lire aussi en POP par WALTERSMOKE :


Brian ENO
Another Green World (1975)
Brian Eno, ce génie




Mylene FARMER
Les Mots (2001)
Une compile pour commencer le iiie millénaire


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Alizée (chant, danse)
- Loïc Pontieux (batterie, direction musicale)
- Jean-marie Negozio (claviers)
- Jean-philippe Schevingt (claviers)
- Olivier Marly (guitares)
- Gil Gimenez (guitares)
- Philippe Chayeb (basse)
- Laetitia Broqua (danse)
- Sandrine Douarne (danse)
- Stéphanie Muret (danse)
- Audrey Talbot (danse)


1. Intralizée
2. L'alizé
3. Hey ! Amigo !
4. Toc De Mac
5. J'en Ai Marre !
6. Lui Ou Toi
7. Gourmandises
8. L'email A Des Ailes
9. Mon Maquis
10. J.b.g.
11. Moi Lolita
12. Amélie M'a Dit
13. Parler Tout Bas
14. C'est Trop Tard
15. Youpidou
16. Tempête
17. À Contre-courant
18. J'ai Pas Vingt Ans



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod