Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : A-ha, Depeche Mode

DURAN DURAN - Seven And The Ragged Tiger (1983)
Par ERWIN le 18 Juin 2014          Consultée 1553 fois

On approche du 6 Juin… La chronique du 3eme album des DURAN DURAN arrive donc à point nommé pour stigmatiser l’énormité du débarquement des anglais en terre de l’oncle Sam. Rien n’est laissé au hasard, rien ! « Is there something I should know » annonce la charge avec brio, et la suite va rentrer dans l’histoire. Niveau look, voyez cette pochette d’album, plus classieuse tu meurs, le look des musiciens travaillé comme jamais, ce titre énigmatique. La musique est une construction qui emprunte à la mode d’alors tous ces aspects les plus brillants, pour créer la musique typique des dance floor des superficielles années 80. Nick Rhodes enrobe de sons synthétisés toutes les compositions, mais pas seulement, ce qui démarque fondamentalement la démarche des DURAN face à ses petits camarades OMD ou DEPECHE MODE. Ils vont devenir à cette occasion les chefs de file des nouveaux romantiques, une fusion de New Wave et de dance super efficace. Et si vous vous posez la question « Seven » symbolise les 5 membres du groupe et leurs deux managers, et « Ragged tiger » symbolise le succès… L’ambition est la mère de tous les vices.

Plusieurs singles sont chargés de l’invasion du billboard US. « Union of the snake » et son chouette refrain démarrent, titre ô combien symbolique, le chant sexy de Simon Le Bon – la song cause de sexe tantrique z’imaginez ? - , la petite rythmique de guitare de Andy Talor est cinglante, la batterie de Roger Taylor « pompée sur le beat de « Let’s dance » de BOWIE alors au sommet des charts sonne boite à rythme mais pas si « cartonnée » que cela, la grosse babasse de John Taylor vrombit et les synthés de Nick sont omniprésents. Ouais, c’est une recette magique quasi infaillible, en tout cas pour le moment. Un vrai flambard qui atteint la 3eme position des charts. Il est aussitôt suivi par « New moon on Monday », morceau incontestablement plus fade malgré un refrain fédérateur. La compo manque d’ambition et la vidéo elle-même est détestée par le groupe. Enfin, faites silence dans les rangs car voici venir le plus grand hit de la carrière des DURAN, il s’intitule « The reflex » et est l’archétype même des titres de New wave de ces années de gloire, des synthés grassouillets et un chant plus mainstream tu meurs de la part de Simon, pour un résultat plus qu’appréciable puisque tout le monde connait cette chanson.

Mais même un album légendaire ne peut vivre que sur ses singles. On signalera donc « Cracks in the pavement » certainement très daté aujourd’hui, mais qui était alors à la pointe de la mode. On retrouve la patte aisément identifiable du groupe sur la réussie « Of crime and passion », qui annonce le giga succès à venir de « A view to a kill ». « I take the dice » est beaucoup moins mémorable, et pourtant porteur des mêmes éléments « kitsch », le titre qui clôture l’album « Eye of a stranger » n’a rien de bien transcendant non plus. Enfin, l’instrumental « Tiger tiger » ne brille pas par son originalité, cela sera d’ailleurs toujours le cas avec les nouveaux romantiques, qui jouent beaucoup plus sur leur look ainsi que celui de leurs vidéos, que sur leur capacité instrumentale.

Cela dit, au regard de l’histoire, l’album reste un standard, l’écrin de « The reflex » un des plus grands tubes de la décennie des eighties, giga classique de la new wave. C’est le momentum des DURAN DURAN, leur instant de gloire. C’est l’argent facile, les groupies, la coke par camions, le superstardom international… Généralement, cela n’annonce rien de bon pour la suite…

A lire aussi en NEW-WAVE par ERWIN :


TEARS FOR FEARS
Songs From The Big Chair (1985)
Vous avez dit classique?

(+ 1 kro-express)



Alison MOYET
Other (2017)
Diva de la new wave


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Simon Le Bon (chant)
- Nick Rhodes (claviers)
- Andy Taylor (basse)
- John Taylor (guitare)
- Roger Taylor (batterie)


1. The Reflex
2. New Moon On Monday
3. Cracks In The Pavement
4. I Take The Dice
5. Of Crime And Passion
6. Union Of The Snake
7. Shadows On Your Side
8. Tiger Tiger
9. The Seventh Stranger



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod