Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH PROGRESSIF  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

1994 Orchid
1996 Morningrise
1997 My Arms Your Hearse
1999 Still Life
2001 Blackwater Park
2002 Deliverance
2003 Damnation
  Lamentations
2005 Ghost Reveries
2007 The Roundhouse Tapes
2008 Watershed
  The Roundhouse Tapes
2011 Heritage
2014 Pale Communion
2016 Sorceress
 

- Style : Anathema
- Membre : Storm Corrosion
- Style + Membre : Ayreon

OPETH - Live At The Roman Amphitheatre, Plovdiv (2017)
Par BAKER le 25 Décembre 2017          Consultée 1169 fois

Un EP inédit d’OPETH ? J’en connais, et des dignes, qui se jetteraient dessus comme la misère sur le pauvre monde. Live avec orchestre en plus ? Mais diantre, qui faut-il assassiner pour obtenir ce Précieux ? Calmez-vous. La rareté ne fait pas la qualité. Et la complétion de collection, croyez-moi, c’est pas toujours tout rose. “Be careful what you wish for”, comme on dit, et l’adage s’applique parfaitement ici. Donc oui, c’est un live “classique” et “classieux” disponible uniquement en cadeau avec le magazine anglo-saxon “Prog”, il vous faut donc pour l’obtenir soit acheter ledit magazine, soit chercher une copie sur les sites d’enchères, avec les soucis que l’on connait (on peut parfaitement vivre avec un seul rein, hein, mais bon...). Et donc oui, ça vous donne envie. Sauf que le résultat, on le connaissait à l’avance en fait : ce live mythique, OPETH en avait déjà livré trois extraits dans la version limitée de "Sorceress". Et c’était pas bon. Pas bon du tout. Il n’y a donc aucune raison pour que ces 5 inédits soient meilleurs, et franchement, il n’y a pas de miracle : ce live est un peu pataud, mal fagoté, et surtout n’apporte rien ni à la carrière du groupe ni même à votre petite collection chérie et adulée.

L’orchestre amené pour l’occasion est donc soit inexistant ("Deliverance"), soit inutile ("Eternal Rains"), soit carrément ridicule : on avait déjà méchamment ricané en écoutant "The Drapery Falls", "The Grand Conjuration" subit le même sort. Les cuivres notamment se veulent pompeux et WAGNERiens, soit vous ne les entendrez pas soit vous auriez préféré ne pas les entendre. Derrière, ou plutôt devant car on n’entend que lui, le groupe livre une prestation lambda : ça joue très carré, mais Mikael fait vraiment mal au coeur chaque fois qu’il tente, vainement, de growler (par contre en voix claire il reste fidèle à lui-même). Evidemment, vous n’avez pas un B.A.BA de tout ce qu’il ne faut pas faire, noir ce n'est pas tout noir : les choeurs par exemple sont parfaitement en place et apportent un vrai plus à "Demon of the Fall" (chanson que je n’ai jamais aimée plus que de raison et qui n’est là que pour faire plaisir aux fans tant l’orchestration est tiédasse). et "Devil’s Orchard" passe vraiment bien en live. C’est juste que l’orchestre n’est pas là. A la rigueur, ça aide.

Le pire dans le domaine de l’inexistence caractérisée est ce "Deliverance" où effectivement, sur le pont jazz toujours aussi magique, on entend bien des cordes. Un Mellotron, plus précisément, qui domine et écrase ses acolytes crin-crinesques. On comprend donc mieux pourquoi OPETH, tout comme KATATONIA, avait préalablement refusé de sortir leur live symphonique de façon officielle, à la différence d'ANATHEMA pour notre plus exquis plaisir, et de PARADISE LOST pour notre horreur la plus effroyable. Le résultat est vraiment très médiocre, inutile, et donne l’impression que soit les arrangements et/ou la réalisation ont été copieusement bâclés, soit plus prosaïquement, malgré son côté mélodique et épique, la musique d’OPETH n’est pas conçue pour se marier au symphonisme. Il faudrait un autre arrangeur et un autre projet pour s’en convaincre, mais là franchement, c’est comme le second digestif après le réveillon : c’est pas qu’on dit non, mais on va attendre un peu.

A lire aussi en HARD ROCK par BAKER :


ICED EARTH
Incorruptible (2017)
Schaffer plaisir à voir ! elle est bonne !!!




ANGRA
Omni (2018)
Quand un groupe se fait plaisir à fond !


Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- Opeth Cuvée 2017 (metaaaaaal)
- George Miltiyadoff (arrangements)
- Levon Manukyan (arrangements, direction)
- Rodna Pesen Choir (chorale)
- The Orchestra Of State Opera Plovdiv (orchestre)


1. Eternal Rains Will Come
2. Demon Of The Fall
3. The Devil’s Orchard
4. The Grand Conjuration
5. Deliverance



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod