Recherche avancée       Liste groupes



      
DESIGN SONORE  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Aphex Twin, Squarepusher, Polygon Window, Access To Arasaka
 

 Label Warp (443)

AUTECHRE - Draft 7.30 (2003)
Par CHIPSTOUILLE le 19 Octobre 2006          Consultée 3330 fois

Il m’est déjà arrivé d’évoquer à quelques reprises dans des chroniques d’électro (voir d’autres choses…) un certain groupe du nom d’AUTECHRE (qui gagne la palme d’or du nom court le plus difficile à retenir et à prononcer pour un francophone). C'est-à-dire qu’après les déferlantes APHEX TWIN ou Amon TOBIN (et j’en oublie sûrement), on a envie de creuser un peu le filon Braindance (ou Intelligence Dance Music, ou Drill'n Bass, ou…pffff !) et voir ce qui peut se cacher sous cette frange plus expérimentale de la musique électronique, laquelle dévoile depuis quelques années déjà des choses très intéressantes, à l’image des disques très expérimentaux de la fin des années 60 et du début des 70.

AUTECHRE, en fait, ne fait déjà presque plus de la musique. Cela s’explique par un manque de notes assez flagrant, d’où quasi absence de mélodies. Alors là, vous vous dites, où est l’intérêt ? En fait, le duo britannique nous présente un univers fait de plastiques et de métaux. Ca frappe, ça frotte, ça traficote, ça glisse, ça malaxe, ça gratouille, ça boue, ça gargouille, ça grésille et parfois (rarement) émergent du maelstrom quelques notes aigues ambiantes. AUTECHRE nous immerge ainsi dans son univers électronique instable, fait de bruits nihilistes, dans lequel on se sent rarement rassuré.

A petites doses, il faut bien avouer que la mixture poisseuse fonctionne, les frottements plastiques combinés aux percussions gauches forment un tout réussi, que quelques adeptes adopteront. Mais est-ce suffisant pour tenir le flambeau durant toute une heure ?

Le groupe s’attache pourtant à varier ses ambiances d’un morceau à l’autre. "6IE.CR" et surtout "Surripere" camouflent quelques mélodies ambiantes dans leurs jeux de rythmes grésillants. "Tapr" joue plus la carte du malaise, mélangeant les moments d’effrois à un rythme illogique, laissant votre esprit en proie à un univers pathologique des plus angoissants. C’est d’ailleurs là où l’album montre son côté le plus passionnant mais également à double tranchant: AUTECHRE met mal à l’aise son auditeur, ne le rassurant qu’en de très rares occasions. Le travail d’Akira YAMAOKA, auteur des BO des jeux et films Silent Hill se rapproche d’ailleurs énormément de cette ambiance incommodante, manque juste chez ce dernier le côté « plastique » du duo Britanique qui nous intéresse ici.

La logique est assez implacable, plus AUTECHRE réussit dans sa démarche d’effroi et de malaise, moins l’auditeur a envie de réécouter l’album. Je ne m’arrêterai tout de même pas à une conclusion aussi sommaire, le tour d’oreille est réussi, mais on restera tout de même en froid avec cette "musique" pour son côté rébarbatif. Certes, ici on révolutionne, mais sans mélodie conductrice, l’ambiance morne du chef-d’œuvre sonore devient rapidement difficile à soutenir. Il est donc bien question de chef d’œuvre, de même que de réussite, est-il seulement encore question de musique ?

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par CHIPSTOUILLE :


ASTRAL PROJECTION
Trust In Trance (3) (1996)
People can fly




RADIOHEAD
Amnesiac (2001)
Acte 2, bien plus convaincant

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Sean Booth
- Rob Brown


1. Xylin Room
2. Iv Vv Iv Vv Viii
3. 6ie.cr
4. Tapr
5. Surripere
6. Theme Of A Sudden Roundabout Vl Al 5
7. P.:ntil
8. V-proc
9. Reniform Puls



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod