Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CLASSIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Genesis

Tony BANKS - Five (2018)
Par MARCO STIVELL le 4 Mars 2018          Consultée 833 fois

Piano = instrument de musique à touches noires et blanches. Autrefois, le piano était très utilisé pour la composition et satisfaire la volonté d'un travail mélodique soigné, ce qui donnait une sensation de grandeur, de poésie autant que de profondeur à la musique. Et puis un jour, le rap, le reggaeton et la pop-raï arrivèrent en tête des ventes, pour ne plus en repartir...

Orchestre symphonique = ancienne version du groupe de rock, sans électricité (donc au top de l'écologie !) mais en gros comité. La nouvelle version, des années 1950 jusqu'au début 2000, se défendait très bien aussi. Et puis un jour...

Claviériste = Le meilleur élément du groupe de rock. Comme la lecture, l'écriture et les autres arts ont permis à l'être humain de développer autre chose qu'un mode d'existence typiquement animal et primitif, le claviériste a permis au rock de s'élever tout en continuant de rêver, et même bien plus qu'avant. Un claviériste connait tous les noms de guitaristes, bassistes, batteurs etc possibles, par opposition à un guitariste qui ne connait que les noms de guitaristes.

Tony Banks = Dieu.

Five = …

E : « Mais qu'est-ce que c'est que ce rapport, nom de nom ?! Marco, tu bosses pour Larousse ou pour Forces Parallèles ?
M : -Bon Erwin, oui c'est vrai j'abuse, ce n'est pas une vraie chronique, mais tu penses vraiment que c'est le plus grav... ?
E : -Gna gna gna, je veux rien entendre. Et puis, « un claviériste, le meilleur élément d'un groupe de rock ? » Peuh ! Il ramène pas une seule nana à la maison, ça oui.
M : -Bah ! Il ne tarde pas à trouver une fille bien et ils restent ensemble pour toujours. C'est le mieux !
E : -Ah la la, toujours aussi romantique, ça te perdra !
M : -Oui ben tu vois, le dernier Tony BANKS est très romantique, et je me suis perdu en l'écoutant.
E : -Ah ha ! C'est quoi le problème ?
M : -Eh bien c'est un nouvel album classique...
E : -Et alors ? C'est beau le classique ! D'ailleurs on compte toujours sur toi pour aider Chipstouille.
M : -Ca viendra, mais là c'est clair que c'est pas l'oeuvre la plus engageante, comme les deux précédents. Et puis ce titre de fainéant, Five, quoi ! Le nombre de morceaux proposés, encore une fois. Seven, Six, Five... C'est un compte à rebours avant de refaire un album pop-rock ou quoi ?
E : -Ma foi ! C'était qui son gratteux avant ?
M : -Daryl Stuermer le plus souvent, Steve Hillage un peu aussi... Et puis après il y a Genesis, hein ! Mais là, ce qui est bien, c'est qu'il y a du piano sur presque tous les morceaux, même si dans une telle configuration, ç'aurait pu être n'importe qui à la place de BANKS himself...
E : -Et alors, il dit quoi ce "high" Five ?
M : -Ben beaucoup de choses, mais en même temps, pour pas grand-chose, comme d'hab avec BANKS en classique. C'est joli, mignon, agréable, ça paraît même ici plus limpide que les deux précédents en matière de progression et de bonnes idées. L'orchestre joue bien, c'est quand même le premier de République Tchèque, encore.
E : -Ah les Tchèques ! Marco, elles sont superbes, il faut que tu en rencontres une...
M : -En tout cas, il y a quelques moments forts ici, c'est clair. J'aime beaucoup les trompettes de "Réveille" et le final cavalier avec les choeurs qui remontent, on les entend aussi sur "Renaissance". Le milieu d'"Autumn Sonata" aussi, c'est tout à fait digne de l'ancien claviériste de Genesis.
E : -Ancien ? Je croyais que le groupe n'était pas séparé. C'est ce que tu as dit Marco ! Quel menteur, rho la la...
M : -C'est pas avec des disques comme celui-là qu'ils vont se reformer. Quoique...
E : -Bon et sinon, quoi d'autre ?
M : -J'ai fait le tour, parce que le premier mouvement, ce sont 15 minutes qui ne se justifient pas, une intro jolie, comme dans "Ebb and Flow", mais le problème c'est ça : tout commence super bien dans ce disque, et après, il y a à boire et à manger. Bavard mais passe très bien en fond sonore. Et il y a une meilleure unité d'ensemble que sur les précédents, voilà. Désolé, ça fait un peu chronique du pauvre.
E : -Tiens Marco, tu as vu Ruth COPELAND, dont Le Kingbee a fait la chronique ? Une vraie bombe ! Quel talent !
M : -Quel rapport ?!
E : -Aucun, je m'emmerdais à t'écouter. Allez ça va je te charrie !
M : -Remarque tu n'as pas tort, BANKS version classique, c'est un peu ça aussi. En trois albums, et par rapport aux autres de GENESIS, il n'a pas réussi à faire ce que Anthony PHILLIPS ou Steve HACKETT ont pu réaliser en un seul, et plusieurs fois : des étincelles. Au moins, ça repose... »

A lire aussi en MUSIQUE CLASSIQUE par MARCO STIVELL :


DISNEY
Bambi (1942)
Chef-d'oeuvre en images et en musique




Steve HACKETT
A Midsummer Night's Dream (1997)
Songe d'une nuit d'été


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
   BAKER

 
   (2 chroniques)



- Tony Banks (piano)
- Orchestre Symphonique National De Rép. T


1. Prelude To A Million Years
2. Reveille
3. Ebb And Flow
4. Autumn Sonata
5. Renaissance



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod