Recherche avancée       Liste groupes



      
PUB ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Nine Below Zero, Classic And Troubles, The Inmates , The Purple Helmets
- Membre : Wilko Johnson
 

 Dr Feelgood - Official Website (736)

DR FEELGOOD - Be Seeing You (1977)
Par LE KINGBEE le 6 Mai 2018          Consultée 262 fois

Regardez cette superbe pochette due au photographe designer Paul Henry et méditez dessus. Nombreux sont ceux qui pourraient rétorquer que la dite pochette n’a vraiment rien de folichon. Je vous invite cependant à regarder de plus près, le visuel nous renvoie sans le vouloir vers des choses simples de notre ancien quotidien, une époque où on pouvait boire un coup, se griller une clope peinard et vaquer à ses occupations, en l’occurrence du Pub Rock pour DR. FEELGOOD.
Aujourd’hui, si vous allez à un concert et que vous voulez fumer une tige de 8, il faut sortir dehors braver les caprices de la météo. Mon propos n’est ici pas de venir gémir que c’était mieux avant mais avouons pour le moins que c’était différent. Eh oui, bientôt il nous faudra remplir des formulaires en trois exemplaires pour aller s’en griller une petite, boire un godet, échanger avec des mecs et des nanas qui pensent musique. Non, je ne déconne pas... on y va tout droit, mais c’est là un autre débat.

Nous sommes en 1977, le groupe vient tout juste de sortir « Sneakin’ Suspicion » et remet le couvert. Il faut avouer qu’il y a eu un peu de remue-ménage avec le départ de Wilko Johnson en désaccord semble t-il avec Lee Brilleaux. Pour remplacer le guitariste au phrasé si reconnaissable, on fait appel à un quasi inconnu, John « Gypie » Mayo, un ancien membre de White Mule passé par Halcyon et Concrete Mick et qui jouait alors dans un orchestre de Jazz Funk de seconde zone basé à Harlow. Mais Wilko Johnson était le principal pourvoyeur du groupe en matière d’écriture, ce qui explique sûrement que le groupe ait remis le couvert si tôt.

Cette fois-ci, United Artists confie la production à Nick Lowe, un bon pote du groupe, qui apporte au passage une composition. Le groupe fait néanmoins preuve d’un certain talent de composition avec pas moins de quatre nouveaux morceaux dont l’énergique « She’s A Windup » devenu depuis une poutre maîtresse du registre Pub Rock. Si les trois autres originaux oscillent en plein mid tempo, on retient principalement « Hi-Rise » un savoureux instrumental gorgé de Country Soul avec harmonica.
En dehors de se donner à fond sur scène (petite ou grande), la grande force de ce bon vieux Dr. réside dans sa façon de se réapproprier des inusités issus des différents registres pour en faire des titres vitaminés qui semblent sortir tout droit de leur création. FEELGOOD était-il en proie au doute pour incorporer sa reprise la plus connue en tête de gondole ? On ne le saura probablement jamais mais « Ninety-Nine And A Half (Won’t Do) », une compo du trident Steve Cropper/Wilson Pickett/Eddie Floyd popularisée par Pickett et Creedence Clearwater Revival fait mouche d’entrée de jeu. Cette face A se termine en beauté avec « As Long As The Price Is Right » une composition de Larry Wallis, producteur du label Stiff Records et ex membre de Pink Fairies sur un tempo aussi lourd qu’entêtant.

La face B propose un canevas d’inusités qui font ici merveille. En premier lieu avec « My Buddy Buddy Friends », œuvre du saxophoniste A.C. Reed gravée en 1967 pour le label de Chicago Nike et passée inaperçue. La rythmique implacable ne cesse de relancer la machine. L’harmonica virevoltant rehaussé par de brefs chœurs et une guitare efficace font de cette interprétation un grand classique du Pub Rock. Ce titre repris par l’harmoniciste Charlie Musselwhite connaîtra plus tard une version via Magic SLIM qui vaut le détour. Avec « Baby Jane » (rien à voir avec l’homonyme de Rod STEWART), le Toubib nous offre encore un bon coup de canon. Titre enregistré par le soulman Otis Clay pour Dakar Records, une filiale d’Atlantic, fin sixties, cette nouvelle version agressive est l’exemple type du Pub Rock anglais de cette fin des seventies. Harmonica furieux, chant volontaire, rythmique métronomique, guitare au diapason font de ce titre un Must du registre. Bonne reprise de « the Blues Had a Baby And They Named It Rock And Roll », titre figurant sur le disque « Hard Again » de Muddy WATERS. Ce morceau dont Lee Brilleaux change quelques strophes sert de pont entre le Blues et le Rock. Autre inusité avec « Looking Back » une compo de Johnny « Guitar » Watson mise en boîte pour le label californien Escort Records début sixties. Si le titre reste rattaché au répertoire de John MAYALL, la version de FEELGOOD sans cuivre est orientée vers une énergie avec une guitare plus incisive. Le disque s’achève sur une note plus tempérée avec « 60 Minutes Of Your Love », une compo staxienne du tandem Isaac Hayes/ David Porter enregistrée par Homer Banks pour le label Minit. Ici, pas d’ambiance cuivrée, le groupe concentrant le morceau sur la partie guitare et un chant résolu en droite ligne avec le registre Pub Rock. Douze morceaux qui foncent tête baissée vers l’essentiel, une conjugaison vitaminée entre Blues et Rock qui ne s’éternise jamais pour finir pas se perdre en route, le plus long titre ne dépassant pas les 3 minutes 10.

« Be Seeing You » se range à notre avis dans le Top 3 des meilleurs albums de ce groupe emblématique du Pub Rock, l’une des dernières formations à entretenir la flamme face au Prog. et au Glam Rock et les déferlantes Punk et New Wave qui allaient inonder les ondes des radios britanniques. A l’heure ou j’écrivais ces lignes, le groupe (enfin ce qu’il en reste, il n’y a plus un seul membre de la line-up d’origine) est programmé en France cet été. Le nom de DOCTOR FEELGOOD pouvant désormais être considéré comme une franchise.

A lire aussi en ROCK par LE KINGBEE :


The SHADOWS OF KNIGHT
Gloria (1966)
Entre rock garage et blues mid sixties.




The INMATES
True Live Stories (1984)
Du pub rock toujours aussi efficace


Marquez et partagez





 
   LE KINGBEE

 
  N/A



- Lee Brilleaux (chant, harmonica, guitare)
- John 'gypie' Mayo (guitare)
- John B. Sparks (batterie)
- John 'the Big Figure' Martin (batterie)


1. Ninety-nine And A Half (won't Do).
2. She's A Windup.
3. I Thought I Had It Made.
4. I Don't Wanna' Know.
5. That's It, I Quit.
6. As Long As The Price Is Right.
7. Hi-rise.
8. My Buddy Buddy Friends.
9. Baby Jane.
10. The Blues Had A Baby, And They Named It Rock 'n Ro
11. Looking Back.
12. 60 Minutes Of Your Love.



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod