Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  LIVE

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Joe Jackson (2166)
 The Joe Jackson Archive (1457)

Joe JACKSON - Afterlife (2004)
Par MARCO STIVELL le 2 Décembre 2011          Consultée 1673 fois

Volume 4 avait sonné le grand retour, plus de vingt ans après, du Joe Jackson Band avec les trois autres seuls et uniques membres qui l'avaient composé. Les fans sont partagés entre une impression de démarche mercantile, et bien sûr ceux qui rêvaient de voir JACKSON retourner à la fraîcheur de ses débuts. Ainsi, après un album studio avec Maby, Sanford et Houghton, le groupe part en tournée, et enregistre ce disque sur quatre dates données en Californie, à la fin 2003. Joe n'a pas manqué de signaler partout où il pouvait le faire que cette réunion était bien exceptionnelle, donc il ne faut pas espérer plus.

Afterlife commence par le "Steppin' Out" de Night and Day, seul au piano. Le seul autre morceau toléré ne faisant pas partie d'un des albums avec le quatuor est "Down to London", un choix curieux prélevé sur le moins bon album de Joe : Blaze of Glory en 1989. Mais la chanson s'intègre à merveille dans cette set-list rock basique. Et ensuite, ce ne sont que des chansons du band jusqu'à la fin, largement prélevés sur leurs quatre albums ensemble, avec une préférence pour le premier et le dernier.

L'efficacité rock prédomine ainsi pour l'ensemble du disque, même si ce sont surtout les titres pop-rock qui ont été gardés. Ainsi on ne sent pas beaucoup de cette énergie punk qui caractérisait par exemple I'm the Man, dont on ne retrouve le "Don't Wanna Be Like That" que l'on connaissait par coeur. Le public ne manque pas de chanter en choeur avec le britannique dégarni et se fait entendre dès qu'il le peut, comme sur le refrain du mythique "Fools in Love". Celle-ci est d'ailleurs étirée sur sept minutes, et on y retrouve le mélodica cher à Joe, bien qu'utilisé avec parcimonie.

Un des meilleurs moments du disque reste l'un des rares clins d'oeil à la face reggae de la première période, en la forme de "Beat Crazy". Les percussions y vont bon train, tous comme les choeurs puissants sur les refrains. Et là encore, ce sera le seul extrait gardé de son disque... On retrouve de cette magie reggae sur "Sunday Papers", plus ancien.

Les morceaux du nouvel album fonctionnent très bien aussi, même si avec un tel arrangement on ne pouvait pas s'attendre à ce qu'ils détonnent. Le dynamique "Take It Like a Man" comme la ballade "Love at First Light" sont autant d'exemples de la pérennité de ce groupe malgré le temps qui a largement passé. "Fairy Dust" dégage des influences jazz en particulier dans ses parties de piano.

Un retour enthousiasmant même en concert donc, avec une set-list soigneusement choisie et une interprétation sans faille. Toutefois je ne mets que 3 pour 3,5 car même si l'idée était louable, l'initiative est un peu moins "risquée" que le premier concert on avait eu droit sur le live de 1988, où l'on avait eu plus de surprises concernant les versions des chansons et il n'aurait pas été incongru de découvrir encore d'autres pièces du répertoire de Joe réarrangées pour son ancien groupe.

A lire aussi en ROCK par MARCO STIVELL :


The NARCOTIC DAFFODILS
Cellex (2014)
Rock psychédélique belge, mais pas que psyché.




10,000 MANIACS
In My Tribe (1987)
Toujours plus efficace


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Joe Jackson (chant, piano, mélodica)
- Graham Maby (basse, chant)
- Gary Sanford (guitare)
- Dave Houghton (batterie)


1. Steppin' Out
2. One More Time
3. Take It Like A Man
4. Awkward Age
5. Look Sharp!
6. Down To London
7. Beat Crazy
8. Fools In Love
9. Love At First Light
10. Fairy Dust
11. Sunday Papers
12. Don't Wanna Be Like That
13. Got The Time



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod