Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK-ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Fiddler's Green, Flogging Molly, Dropkick Murphys, Paddy And The Rats, Mr Irish Bastard, Bastards On Parade, The Black Tartan Clan , Irish Moutarde, Drink Hunters
 

 Site Officiel (805)

The REAL MCKENZIES - Beer And Loathing (2020)
Par GEGERS le 6 Septembre 2020          Consultée 378 fois

A la force du poignet, et surtout grâce à l’abnégation de son leader Paul qui mène la barque depuis près de 30 ans, les REAL MCKENZIES se sont bâties, conjointement à une réputation de festifs invétérés, une belle discographie dont ce tout frais Beer and Loathing constitue la dixième pierre. Autour de ce bon vieux Paul, une équipée de jeunes loups n’a pas connu les premiers pas du groupe, mais s’est fondu dans le moule de manière à ce que cette nouvelle offrande s’inscrive dans la droite lignée des réalisations passées du groupe, qui mêlent punk et mélodie avec une insolente réussite et une science unique. Peu importe que, depuis la deuxième moitié des années 2000, les albums publiés par le groupe aient tendance à se ressembler. Car la formule est, le plus souvent appréciable.

Ce nouvel album surprend à la première écoute puisque, après une traditionnelle introduction instrumentale mettant en avant la cornemuse ("A widow’s Watch"), c’est un titre lent, "Overtoun Bridge", qui vient véritablement ouvrir les débats. Rock électrique au refrain entraînant, ce morceau constitue pourtant une semi-déception puisque, malgré d’évidentes qualités mélodiques, sa position ne semble pas idéale pour rassasier notre envie de punk énergique. Il faut, pour trouver un peu de mordant, attendre "Big Foot steps" qui, présenté en avant-première, ne nous avait pas non plus particulièrement emballé, l’énergie déployée ici semblant un peu factice, le chant de Paul McKenzie se faisant un peu lancinant, presque fatigué. Le rythme survolté et le riff percutant ne suffisent pas pour nous convaincre pleinement de l’intérêt de ce morceau très traditionnel dans l’esprit.

A ce stade, et alors que trois titres sont déjà passés, on pourrait croire que l’album ne décollera jamais. Et si, sucrerie punk sans concessions, "Beer and Loathing" vient mettre les pendules à l’heure. On retrouve ici l’intransigeance et les racines du groupe qui, plus fidèle à ses influences que les DROPKICK MURPHYS ou les FLOGGING MOLLY, nous livre ici un brûlot dont on se délecte à chaque écoute. Un petit exploit que le groupe parviendra à renouveler plus loin sur l’album, offrant avec "Nary Do Gooder" et "36 barrels" des morceaux punk mélodiques parfaitement construits, portés par des riffs d’une efficacité redoutable. Le second de ces titres est d’ailleurs, c’est une évidence qui se renforce au fil des écoutes, un des meilleurs morceaux proposés par le groupe depuis l’album Westwinds (2012).

De là, le groupe navigue sur l’ensemble du spectre de ses savoir-faire, se faisant moins mélodique et plus foncièrement punk encore sur "Death of the Winnipeg Scene", ou laissant ses intonations folk celtiques prendre le dessus sur ses velléités contestataires. On apprécie ainsi sans réserve la ballade "Cock up your beaver", qui met en avant flûtes et guitares acoustiques, de même que le fun "The Cremation of Sam McGhee", qui mêle le meilleur des deux mondes.

Tant et si bien que l’on se retrouve au final avec un album pur jus des REAL McKENZIES, certes un peu long au démarrage, mais tellement réussi dans sa globalité qu’il serait malvenu d’insister sur ce côté diesel qui, finalement, ne le dessert guère. Riche en nuances, foisonnant d’idées et porteur de mélodies particulièrement percutantes, ce Beer and Loathing constitue une nouvelle réussite à mettre au crédit de nos punk canadiens favoris.

A lire aussi en PUNK-ROCK par GEGERS :


PADDY AND THE RATS
Hymns For Bastards (2011)
Punk-rock celtique innovant. miracle !




DROPKICK MURPHYS
Signed And Sealed In Blood (2013)
Le punk celtique à son meilleur niveau !


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Paul Mckenzie (chant)
- Aspy Luison (cornemuse)
- Jono Jak (guitare)
- Troy Zak (basse)


1. A Widows's Watch
2. Overtoun Bridge
3. Big Foot Steps
4. Beer And Loathing
5. Cock Up Your Beaver
6. Nary Do Gooder
7. Death Of The Winnipeg Scene
8. 36 Barrels
9. Whose Child Is This
10. The Ballad Of Cpl. Hornburg
11. The Cremation Of Sam Mcgee
12. A Seafarer's Return



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod