Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 2)
Parallhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Alan Simon
 

 Site Officiel (1641)
 Supertramp Soapbox Asylum (1578)

SUPERTRAMP - Free As A Bird (1987)
Par ELLIOTT le 13 Décembre 2007          Consultée 8031 fois

La discographie de Supertramp n’est pas irréprochable. Loin s’en faut. On dit, par exemple, d’"Indelibly stamped" (1971) qu’il ne "s’agit pas d’un mauvais album, mais plutôt d’un mauvais album de Supertramp". Si la période des "huit glorieuses" (1974-1982) est, à juste titre, intouchable, le combo a commis quelques erreurs de parcours dont "Free as a bird", même vingt ans après sa sortie, semble la plus lourde. Deux décennies pendant lesquelles une question essentielle semble être restée sans réponse valable et qui est la suivante : comment le quatuor - on tient là, mine de rien, un indice – a-t-il pu passer de "Brother where you bound" (1985) à… ça ? Notez bien qu’on joue le jeu de la neutralité et qu’on n’évoque pas l’absence d’une tierce personne qui fait, à ce moment-là, cavalier seul depuis quatre ans et dont on laisse entendre qu’elle serait partie en prenant quand même soin d’embarquer l’âme du groupe dans son flight case.

Revenons donc à nos moutons et ne nous en tenons qu’à ce Supertramp post-Hodgson (oups… on a prononcé le nom… Perdu). Après tout, Rick Davies est toujours là. On lui doit certains des meilleurs morceaux du groupe ("Asylum", "Bloody well right", "Another man’s woman", "From now on", "Goodbye stranger"…) et qui plus est, l’album précédent le place en position favorable au moment d’aborder ce neuvième effort studio.
Las. En dépit de ces prédispositions, le leader va s’empêtrer dans tous les travers qui caractérisent cette seconde moitié des années 80 : boîtes à rythmes aseptisées, ordinateurs… Ajoutez à cela le manque d’objectivité inhérente à l’absence de tout interlocuteur (et ne venez pas me parler de Mark Hark qui cosigne l’insupportable "Where I stand" et en interprète une partie) et vous obtenez cet essai bancal, pour ne pas dire navrant.

"Free as a bird" est un recueil de morceaux insipides. "It’s alright" débute (et l’album avec) dans ce qui ressemble à une ambiance d’aéroport. Pourtant, l’invitation au voyage semble bien loin. Ici, on baigne plutôt dans l’esprit "le trafic quotidien sera perturbé etc." La publicité est d’autant plus mensongère que la pochette laissait augurer un meilleur contenu. La photo de Mariette Lachaud montrant George Braque dans son studio, période "Les Oiseaux", offrait, en effet, la perspective d’un disque riche, elle interpellait l’imaginaire. Quelle déception. On sait bien que l’habit ne fait pas le moine et que les proverbes ne sont pas uniquement écrits pour qu’il y ait des pages roses dans le dico. Mais tout de même…
Si deux-trois idées sont plutôt agréables (le titre éponyme ou même le single "I’m beggin’ you" – c’est dire si le reste est faiblard), l’ensemble sonne synthétique ("You never can tell with friends"), creux ("Not the moment", "It doesn’t matter"), voire fade ("Thing for you"). Et au regard du passé de Supertramp, c’est un crime de lèse majesté. Leur crime du siècle et celui-là, ils ne l’avaient pas planifié.
John Helliwell dira, plus tard, de l’album qu’il était marqué par l’usure interne au sein du groupe. Dix ans après s’être envolé vers les grands espaces du Colorado sur "Even in the quietest moments…", l’oiseau a les ailes plombées. Alors ? "Free as a bird"… mauvais album de Supertramp ? Non. Mauvais disque tout court.

A lire aussi en POP par ELLIOTT :


GUSH
Everybody's God (2010)
Quatre garçons dans le bain




SUPERTRAMP
Breakfast In America (1979)
L'une des tables de loi de la galaxie pop

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   ELLIOTT

 
   JOVIAL

 
   (2 chroniques)



- Rick Davies (chant, claviers)
- John Helliwell (saxophone)
- Dougie Thomson (basse)
- Bob Siebenberg (batterie)


1. It's Alright
2. Not The Moment
3. It Doesn't Matter
4. Where I Stand
5. Free As A Bird
6. I'm Beggin' You
7. You Never Can Tell With Friends
8. Thing For You
9. An Awful Thing To Waste



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod