Recherche avancée       Liste groupes



      
TENDANCE PROGRESSIVE  |  STUDIO

Commentaires (18)
Questions / Réponses (1 / 1)
Parallhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Jellyfish, The Lickerish Quartet
- Membre : Alan Simon
- Style + Membre : Roger Hodgson
 

 Site Officiel (3579)
 Supertramp Soapbox Asylum (2669)

SUPERTRAMP - Crime Of The Century (1974)
Par ELK le 29 Octobre 2022          Consultée 2737 fois

En 1974, SUPERTRAMP n’a jamais aussi bien porté son nom : le groupe monté autour des talents conjugués de Roger Hodgson et de Richard 'Rick' Davies existe depuis 5 ans et se relève difficilement des échecs de ses deux premiers albums. Les membres en sont réduits à des tournées et à des concerts un peu minables, qui leur laissent à peine de quoi vivre décemment. Mais pour leur troisième album, le miracle se produit : le line-up du groupe, tout d’abord, s’étoffe avec les arrivées successives de Dougie Thomson à la basse, de Bob Siebenberg à la batterie, et enfin de John Helliwell au saxophone (plus de multiples autres casquettes, notamment sur scène). Au-delà d’être d’excellents musiciens, ces trois nouveaux membres apportent au groupe leur enthousiasme et leur optimisme, dont les deux leaders avaient bien besoin après des années de galère. Et, cerise sur le gâteau, les dirigeants d'A & M Records croient tellement dans les nouvelles compositions, qu’ils laissent au groupe le loisir de peaufiner leurs bijoux durant 5 mois en studio avec l’aide de Ken Scott. Ce dernier est un producteur à succès ayant à son tableau de chasse la participation à des albums des BEATLES, de PINK FLOYD ou encore de David BOWIE (excusez du peu).

Le résultat dépasse les espoirs les plus fous de ceux qui avaient misé sur SUPERTRAMP, tant l’album s’avère grandiose.
Commençons par cette extraordinaire pochette et le formidable paradoxe de l’être derrière des barreaux au cœur d’un espace infini. Cette image illustre à merveille les thèmes abordés dans l’album et la vision du groupe sur la condition humaine ; tout semble à portée de main mais il y a toujours quelque chose qui empêche l’homme de réaliser pleinement ses rêves : le système éducatif, les privilèges liés à la naissance, les règles sociales. Seule échappatoire : la fuite, le repli sur soi ou la folie. Autour de ces thèmes forts, Hodgson et Davies composent 8 merveilleuses chansons et donnent vie à ce Crime du siècle qui continue à nous enchanter 50 ans plus tard.
Avant d’entrer dans le détail, arrêtons-nous sur le son de l’album, absolument prodigieux. L’extrême maniaquerie et le professionnalisme de Ken Scott ont poussé chaque musicien dans ses retranchements ; aucun détail n’est laissé au hasard, notamment les sons ambiants qui participent si bien à des morceaux comme "School" ou "Rudy", les cordes magnifiquement agencées par Richard Hewson ou encore le son de la section rythmique. Le résultat d’ensemble est d’une cohérence et d’une perfection insurpassables, depuis le visuel jusqu’au moindre détail sonore.

Tout commence avec le célébrissime thème à l’harmonica (clin d’œil classieux à Ennio MORRICONE), et la guitare puis le chant de Roger qui attaque le morceau "School". La magie nous saisit immédiatement alors que nous prenons conscience de l’immense espace sonore qui nous accueille et que le voyage commence. Vient la montée en tension, les voix d’enfants dans la cour de l’école, le magnifique solo de piano de Rick dans un registre Jazz Blues du meilleur effet, et les fameux vocaux croisés des deux leaders avant la superbe fin. Il est très difficile de ne pas évoquer chaque titre en détail, tant ils sont tous d’une richesse extrême. "Bloody Well Right", chanté par Rick, commence comme un morceau de piano blues, avant de frayer avec le Hard-Rock grâce à la guitare si expressive de Roger et de nous achever avec un refrain entêtant. Dans "Hide In Your Shell", Roger se livre comme jamais derrière son orgue Wurlitzer, pour une superbe composition à tiroirs dans laquelle tout est parfait : le son de basse, la montée des chœurs, les interventions de John au saxo et la dynamique insufflée par la batterie.

"Asylum" est un chef-d’œuvre d’intensité et d’émotion orchestré par le piano de Rick qui se surpasse dans son interprétation de la folie, alors que "Dreamer" est le tube imparable préfigurant tous les autres, et que "If Everyone Was Listening" constitue une superbe balade à la mélodie prodigieuse. Il nous reste les deux plus belles compositions de Rick, peut-être de l’album : "Rudy" est la plus progressive et probablement ma préférée tant son ambiance et ses mélodies sont saisissantes, profondes et immortelles ; "Crime of the Century" vient majestueusement clôturer l’album : Rick crie sa colère puis la transcende avec les huit célébrissimes notes qui nous font voyager tellement loin et dans un monde d'une grande beauté.

Que dire de plus de cette œuvre ? Les astres étaient parfaitement alignés pour permettre à nos surdoués de réaliser enfin pleinement l’intégralité du potentiel qu’on leur prêtait depuis de nombreuses années. Tout ce que fera SUPERTRAMP par la suite, et dieu sait s’il a encore réalisé de grandes choses les années suivantes, ne parviendra plus à atteindre le niveau de perfection tutoyé lors de cette formidable année 1974 et de ces cinq mois magiques. Selon moi, en plus d'être un de mes albums de chevet, cet enregistrement est une des plus grandes œuvres de musique populaire qui ait été réalisée. Chapeau bas à nos cinq clochards !

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par ELK :


PORCUPINE TREE
Closure / Continuation. Live. Amsterdam 07/11/22 (2023)
La lumière au bout du chemin




LAZULI
11 (2023)
Du talent à l’épreuve du temps


Marquez et partagez





 
   ELK

 
   SOPHIE

 
   (2 chroniques)



- John Helliwell (saxophone)
- Dougie Thompson (basse)
- Bob Siebenberg (batterie)
- Roger Hodgson (piano, guitares,chants)
- Rick Davies (piano, orgues, chants)


1. School
2. Bloody Well Right
3. Hide In Your Shell
4. Asylum
5. Dreamer
6. Rudy
7. If Everyone Was Listening
8. Crime Of The Century



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod