Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (12)
Questions / Réponses (1 / 4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

1977 Foreigner
1978 Double Vision
1979 Head Games
1981 2 4
 

1977 Foreigner
1978 Double Vision
1979 Head Games
1981 4
1984 Agent Provocateur
1987 Inside Information
1991 Unusual Heat
1992 The Very Best Of
1993 Classic Hits Live
1995 Mr. Moonlight
1998 The Best Of Ballads
2009 Can't Slow Down
 

- Membre : Johnny Hallyday , King Crimson

FOREIGNER - 4 (1981)
Par JESTERS TEAR le 20 Octobre 2018          Consultée 292 fois

On y est. L’Album de FOREIGNER avec un grand A. Une des raisons majeures pour laquelle le nom du groupe ne vous est pas étranger (oui, je suis content de moi). S’il est sobrement intitulé 4, c’est non seulement parce qu’il est le quatrième opus de la carrière de FOREIGNER, mais également parce que celui-ci est à présent un quatuor, Ian McDonald et Al Greenwood ayant quitté le navire avant son enregistrement. Il y a deux conséquences notables à cela. La première est que toutes les compositions sont de Jones, et la moitié co-signé par Gramm. La deuxième est que pour la première fois, des musiciens de studio participent à un album du combo, principalement pour les claviers et le saxophone.

A l’écoute de ce LP, je me demande cependant s’il n’y avait pas un 5ème membre caché : Panoramix. Il semble en effet que le vieux sage gaulois ait partagé le temps de cet album le secret de sa potion magique. Parce que par Toutatis, c’est la galette d’AOR parfaite. Tous les morceaux sont réussis. TOUS. Et le son est absolument énorme. C’est claque sur claque, et je suspecte qu’une secte a vite été formée par des petits naïfs prêt à vendre leur âme pour obtenir la voix de Lou Gramm, tellement il est royal sur ce 4.

Entrons dans les détails avant que je me fasse interner. On va d’abord parler des morceaux "mineurs", j’entends par là ceux qui ne viennent pas immédiatement à l’esprit des amateurs quand on évoque 4. Ils sont seulement 3, sur 10, ça vous donne une idée du niveau. En plus, ils sont excellents quand même, juste moins marquant que le reste. Il y a d’abord "Night Life", le morceau d’ouverture. Un AOR énergique et musclé qui montre d’entrée que le son de FOREIGNER n’a jamais été aussi énorme. La guitare de Jones domine les couplets, mais les claviers prennent la relève sur les refrains catchy au possible, et Gramm est ce qu’il est sur tout l’album, aidé par des chœurs efficaces mais loin de lui voler la vedette.

Après il y a "I’m Gonna Win" qui commence sur un aspect dépouillé, chant, guitare et batterie sur le premier couplet qui n’est clairement pas le meilleur passage de l’album, mais le refrain est une réussite, et les claviers se greffent au fur et à mesure pour apporter de l’harmonie. Il y a un cours passage instrumental très réussis où une guitare simple mais limpide s’élève sur un lit de claviers planant. C’est peut-être le moins bon morceau de l’album, mais c’est quand même du bon. Enfin, il y a la pièce finale "Don’t Let Go". Celui-là aussi est un hard rock mélodique énergique, mon préféré des trois avec des mélodies ultra catchy et des chœurs mixtes (avec des hommes, des femmes, et peut-être même des non-binaires).

Si ces trois titres sont un peu tous sur le même créneau, le reste est plus varié, et tous les morceaux sont marquants. On a de la ballade planante, avec "Waiting For A Girl Like You" que tout le monde a déjà entendu, dominée par ces claviers si reconnaissables et un Gramm impérial, mais aussi "Girl On The Moon", où c’est la guitare qui fournit l’atmosphère aérienne (bon y’a quand même du claviers de partout, faut pas déconner). Ce titre tout doux est une merveille.

On a de le bombe AOR pure, avec "Break It Up" qui vous est probablement déjà passé dans les esgourdes aussi, avec son chant superbe, son efficacité pure, sa guitare, ses chœurs, ses claviers, ses paroles (non je déconne, les paroles sont nazes, c’est du rock FM, faut pas leur demander d’écrire du Baudelaire aux mecs). J’adore le pont personnellement, avec ses notes de piano électrique lancinantes et ses lignes de chants parfaites. "Juke Box Hero", c’est le sommet du sommet, un morceau dont le titre est révélateur, avec un petit groove synthétique en ouverture et un chant presque confidentiel, avant que la guitare et la batterie ne passent à l’attaque avec un Gramm rageur. Plus loin, le refrain est ce que l’AOR a de meilleur à offrir, puissance, chœurs majestueux, avec une cassure rythmique parfaitement négociée.

Les 3 qui restent ont leur identité propre. "Urgent" est un morceau étrange. Il est apparemment fait comme les autres, mais au final, il est différent, comme Jean Claude-Van Damme. J’avais une amie qui le détestait (le morceau, pas JCVD), mais je le trouve génial, insidieux, avec ses claviers, son refrain bizarre et son saxophone. "Woman In Black" fait péter la guitare en intro, puis sort un couplet lourd, poisseux, qui contraste avec la grandiloquence magique du refrain, qui est un de mes moments préférés de l’album. On peut aussi noter le solo de guitare bien agréable (même si les solos de guitares sont loin d’être la force de ce 4, il y en a quelques uns de sympa). Enfin, il y a "Luanne", l’outsider officiel de la galette, avec ses relents de surf music 60’s. Le premier réflexe est de se demander ce que ça fout là, le deuxième d’appeler la police du goût, mais dans un troisième temps, on réalise que c’est du tout bon, au final.

En clair, 4 est un chef d’œuvre, pour peu qu’on puisse parler de chef d’œuvre avec de l’AOR, ce qui est évidemment fort discutable. Toujours est-il que tous les morceaux sont réussis, que l’ensemble est varié, le son énorme de bout en bout, l’efficacité omniprésente. Cet album place FOREIGNER sur le trône, le sacre roi de l’AOR, ce qui n’est pas démocratique mais très justifié. C’est le sommet de leur carrière, tout simplement (ET NON LE SOMMET C’EST PAS "I WANT TO KNOW WHAT LOVE IS", FERME-LA !).

A lire aussi en ROCK par JESTERS TEAR :


Al STEWART
24 Carrots (1980)
Rock




BE BOP DELUXE
Futurama (1975)
On prend pas les mêmes et on recommence


Marquez et partagez





 
   JESTERS TEAR

 
   FROMAGE_ENRAGE
   JOVIAL

 
   (3 chroniques)



- Lou Gramm (voix percussions)
- Mick Jones (guitare, clavier, choeurs)
- Rick Wills (basse, choeurs)
- Dennis Elliott (batterie, choeurs)


1. Night Life
2. Juke Box Hero
3. Break It Up
4. Waiting For A Girl Like You
5. Luanne
6. Urgent
7. I'm Gonna Win
8. Woman In Black
9. Girl On The Moon
10. Don't Let Go



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod