Recherche avancée       Liste groupes



      
AOR  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

1977 Foreigner
1978 Double Vision
1979 Head Games
1981 2 4
 

1977 Foreigner
1978 Double Vision
1979 Head Games
1981 4
1984 Agent Provocateur
1987 Inside Information
1991 Unusual Heat
1992 The Very Best Of
1993 Classic Hits Live
1995 Mr. Moonlight
1998 The Best Of Ballads
2009 Can't Slow Down
 

- Membre : Johnny Hallyday , King Crimson

FOREIGNER - Double Vision (1978)
Par JESTERS TEAR le 10 Septembre 2018          Consultée 220 fois

Un an après la réussite de leur premier album éponyme, FOREIGNER rempile. Line up inchangé, recette inchangée, vêtements changés (on l’espère pour leur hygiène), réussite inchangée? Ça reste à voir (ou plutôt à entendre, hihi, ahah). Si le premier opus est un album sur lequel je reviens souvent avec plaisir, ce deuxième essai est au contraire celui que j’écoute le moins souvent. Les titres y sont pour la plupart moins plaisants, moins inspirés, et parfois même agaçants, particulièrement sur la première moitié de l’album.

Au rang des agaçants, le titre d’ouverture, « Hot Blooded », remporte la palme. Un hard rock plus musclé que ce à quoi le groupe nous a habitués jusque-là. C’est basique, pas inspiré du tout. Ce serait sauvé par la voix de Gramm si les lignes de chant n'étaient pas si laides la plupart du temps et il n’est jamais pertinent de parler des paroles dans de l’AOR, mais comme la musique est mauvaise, je me rends encore plus compte que c’est des plus insipides (ça pourrait se résumer à « viens on baise », pour ceux qui se demandent). Et pourtant, on me dit dans l’oreillette que ça a fait un hit. Ah bon !

Pourtant, dans le même style rock, « Love Has Taken It’s Toll » est un poil plus inspiré. Gramm y chante quand même bien et le refrain est efficace sans être exceptionnel. Un break avec chœurs et saxo (c’est d’ailleurs McDonald qui compose seul ce titre) est un autre atout. C’est pas du grand morceau, mais ça s’écoute bien.

Sur cette première moitié d’album, on a aussi deux ballades pas mauvaises mais qui sentent quand même assez la guimauve pour tuer un diabétique sur le coup, particulièrement le refrain de « You’re All I Am ». « Back Where You Belong » me plaît davantage. C’est Mick Jones qui chante qui plus est, ça change. C’est un peu plus enlevé avec des choeurs et un clavier en lead qui crache quelques mini solos sympa.

Heureusement, « Blue Morning, Blue Day » redresse la barre de la première partie du L.P. C’est plus smooth, plus inspiré, avec des mélodies vocales plaisantes, un refrain à chœurs comme on les aime, des claviers pertinents, un bon petit solo de guitare. Bref, un bon morceau, pas du niveau de « Cold As Ice », mais qui mérite l’écoute.

Voilà, on a fait le tour de la face A et pour l’instant aucun titre ne m’a vraiment convaincu, le meilleur étant « Blue Morning, Blue Day », mais sans plus. Les fans seront rassurés en apprenant que la seconde face est plus réussie. Elle s’ouvre avec le morceau éponyme, et là je dis oui. Double Vision, c’est un couplet rock convaincant, un refrain pop groovy et planant, efficace en diable, un saxo qui agrémente le tout, et une partie finale qui répète le titre en chœurs aériens. Là, on tient du tout bon AOR, c’est pas trop tôt.
Dans ce style AOR réussi en un peu plus musclé se distingue le très bon « Lonely Children ». Riff de base ravageur, un Gramm qui fait des étincelles, des claviers majestueux, les chœurs sont présents et la guitare lead mélodique à souhait.

« Tramontane » est un cas unique dans la discographie de FOREIGNER puisqu’il s’agit d’un instrumental, dans le style de ceux que le ALAN PARSONS PROJECT avait mis à la mode à cette époque. Il est ma foi très réussi d’ailleurs, mais certains pourront douter de sa pertinence sur un album de FOREIGNER (moi en tout cas je l’apprécie, mieux vaut un instrumental réussi qu’une chanson ratée). Car même si on ne peut pas parler de ratage (déjà parce que le mot n'existe pas tellement) « I Have Waited So Long » est une autre ballade chantée par Mick Jones, sympa mais anecdotique, avec de la guitare acoustique, du piano et du sax.

Quant à Spellbinder, c’est sans doute mon morceau favori de l’album, un mid tempo à la basse obsédante sur une première partie dépouillée où Gramm est magique. Ca s’énerve un peu aux environs des deux minutes, avant de revenir sur du planant 30 secondes plus tard avec des nappes de claviers plaisantes, avant que la guitare nous sorte de la léthargie avec un mini solo réussi qui ramène le chant de Gramm. Puis retour au planant pour une outro en fade out. La structure est donc complexe mais superbement exécutée, tout est en place, je dis bravo et je tape dans mes mains.

Mais à l’heure de faire le bilan, ça ne donne quand même que 3 morceaux vraiment réussis, 1 ou 2 autres sympa, et le reste (quand même la moitié de l’album du coup) allant du dispensable au mauvais (Oui c’est toi que je regarde, Hot Blooded, et non, c’est pas pour du coït, c’est de la haine). La deuxième partie est clairement mieux réussie que la première, mais ça suppose qu’on n’abandonne pas en traversant une première partie assez médiocre. Je remarque cependant que plus je l’écoute, moins je suis sévère. Je comptais initialement mettre 2 à ce L.P, mais au final, ça vaut bien un 2,5 que j’arrondis à 3 puisque seul "Hot Blooded" est vraiment mauvais et que "Spellbinder" est magnifique. Le tout reste quand même bien inférieur au premier.

A lire aussi en ROCK par JESTERS TEAR :


FOREIGNER
Foreigner (1977)
Aor




FOREIGNER
4 (1981)
4 mais 5


Marquez et partagez





 
   JESTERS TEAR

 
  N/A



- Mick Jones (guitare, piano, chant)
- Al Greenwood (clavier)
- Lou Gramm (chant)
- Ed Gagliardi (basse, choeurs)
- Ian Mcdonald (guitare, claviers, choeurs, cuivre)
- Dennis Elliot (batterie)


1. Hot Blooded
2. Blue Morning, Blue Day
3. You're All I Am
4. Back Where You Belong
5. Love Has Taken It's Toll
6. Double Vision
7. Tramontane
8. I Have Waited So Long
9. Lonely Children
10. Spellbinder



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod