Recherche avancée       Liste groupes



      
FOURRE-TOUT  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Site Officiel (593)

Les FATALS PICARDS - Le Sens De La Gravité (2009)
Par GEGERS le 14 Septembre 2009          Consultée 2956 fois

Écouter les FATALS PICARDS sur album, c'est un peu faire fi de toutes les conventions musicales. Oh, certes, le nouvel album du groupe, Le Sens de la Gravité, respecte le format album traditionnel, avec ses 36 minutes au garrot. La musique proposée par les Picards fous est quant à elle bien moins conventionnelle.

Écouter ce nouvel album des FATALS PICARDS, c'est accepter d'entrer dans un univers tantôt humoristique, tantôt caustique, tantôt engagé, passant à la moulinette tous les styles musicaux. Bien que composé seulement de neuf titres originaux ("Seul et Célibataire 2" est une nouvelle version du morceau "Seul et Célibataire" de l'album précédent; "Mon père était tellement de gauche" figurait également sur l'album Pamplemousse Mécanique), tout y passe : pop-rock britannique ("Lady Diana"), chanson française « nouvelle vague » ("Chinese democracy"), modern rock ("Seul et Célibataire 2"), country/reggae ("Ma Baraque aux Bahamas"), folk-rock ("C'est l'Histoire d'une Meuf"), tous les styles sont ici parfaitement maîtrisés, et tournés en dérision, les poncifs de chacun des styles étant ici utilisés à outrance. Et, miracle, le groupe parvient à ne pas nous lasser! Car si les FATALS PICARDS soignent leurs partitions, leur force réside surtout dans ces paroles, poétiques mais néanmoins sans demi-mesure, qui transcendent un album exceptionnel. Mêlant humour et conscience politique et sociale, les FATALS PICARDS n'hésitent pas à traiter de sujets futiles ou d'importance avec la même conviction : le chômage ("Le combat ordinaire"), transformé en croisade d'une vie, la déification d'une Lady Diana dont la mort a laissé sur le carreau de nombreux esprits simples (« Le jour de mes 20 ans, il ne manquait de toi et tous mes grands-parents »), les nombreux attraits de la société américaine (« Ils ont 20 ans d'avance, ils ont 20kg d'avance... » - "Ma Baraque aux Bahamas"), la stupidité des supporters de foot (« Supporter, supporter, moitié-homme, moitié-kanter » - "Les Princes du Parc"), l'hypocrisie des derniers Jeux Olympiques en Chine (« A toi le bronze, l'argent et l'or, et peu importe l'envers du décor » - "Chinese Democracy"), le fourvoiement des Restos du Coeur (« T'espères au moins que sur l'refrain, c'est toi qui tiens Mimi Mathy par la main » - "C'est l'Histoire d'une Meuf"), la détresse des clandestins (« A part Michel Polnareff on vient pas chez nous comme ça, si le Dakar part de Dakar un jour on te préviendra » - "Le Jardin").

Fourre-tout musical et thématique, le propos des FATALS PICARDS est néanmoins plein de sens et fait mouche à chaque écoute. Car cet album donne envie d'y revenir, apportant une bouffée d'air frais bienvenue dans une scène française bien peu flamboyante ces dernières années. Et au petit jeu du reviens-y, certains titres tirent rapidement leur épingle du jeu : "Chinese Democracy", dont les paroles mériteraient d'être très largement diffusées (même s'il est trop tard...), "Seul et Célibataire", magnifiée par une partition intense et une justesse vocale apportant une forte émotion à cette histoire de séparation difficile, "C'est l'Histoire d'une Meuf", ou encore la nouvelle version de "Mon Père Etait Tellement de Gauche" qui n'apporte rien mais remet au goût du jour un irrésistible classique du groupe.

S'avérant finalement un peu court, tant le plaisir éprouvé à son écoute est intense, ce nouvel album des FATALS PICARDS donne un coup de fouet à une scène musicale française qui se mord la queue. En parvenant à ne pas se faire prendre au piège du rock festif abîmé par les trop nombreux groupes pratiquant ce style un poil débilitant, les Picards gagnent en crédibilité et en réussite, parvenant à sortir un des meilleurs albums inclassables de cette année 2009. Les amateurs du groupe seront ravis, les novices tomberont certainement sous le charme d'un groupe qui mérite de ne pas simplement être étiqueté « looser de l'Eurovision » mais bien « très grand espoir de la musique »!

A lire aussi en DIVERS par GEGERS :


Mark KNOPFLER
The Princess Bride (1987)
Le chevalier mark knopfler livre une bo épique...




Michael SCHENKER
Thank You 2 (1998)
Michael schenker : sa muse l'habite


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Laurent Honel (guitare/chant/basse)
- Jean-marc Sauvagnargues (batterie)
- Paul Léger (chant)
- Yves Giraud (basse)


1. Le Combat Ordinaire
2. Lady Diana
3. Ma Baraque Aux Bahamas - Intro
4. Ma Baraque Aux Bahamas
5. Les Princes Du Parc
6. Chinese Democracy (valse De Chine)
7. Seul Et Célibataire 2
8. Boum
9. C'est L'histoire D'une Meuf
10. Mon Père était Tellement De Gauche
11. Le Jardin
12. Canal St Martin



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod