Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Alan Simon , Peter Garrett

MIDNIGHT OIL - Red Sails In The Sunset (1984)
Par ERWIN le 15 Janvier 2010          Consultée 3046 fois

L’époumonant cinquième album des Midnight Oil n’est rien moins qu’un chef-d’œuvre. On y retrouve tous les ingrédients du succès des Oils, leur talent de musiciens et de compositeurs, leur riche personnalité, leur utilisation des mélodies entêtantes, cette section rythmique qui rendrait fou de jalousie n’importe quel groupe, ces guitares incisives, cet exceptionnel leader qu’est Peter Garrett. Jusqu’à cette pochette apocalyptique… Penchez-vous un instant dessus et vous aurez la surprise de distinguer le pont, l’opéra et les buildings de la baie de Sydney, après un Armageddon des familles…

L’opus s’ouvre sur « When the general talks », qui comme son nom l’indique, n’est pas une contribution à la gloire de l’armée, assez humoristique. S’ensuit un splendide « Best of both worlds » dont le titre dégage toute l’étendue de la vision des Oils, chanson proche du hard-rock aux guitares tranchantes et à l’agressivité débridée, superbe !
Personnellement, je trouve dans « Jimmy’s sharman boxers » une force incroyable : un titre à la puissance dévastatrice. L’hypnotique guitare soutenue, une fois de plus, par une basse et une batterie de haute volé, créent une tension phénoménale, et le chant de Garrett rehausse encore la qualité de l’ensemble. Sujet épineux : la violence dans l’outback à travers la description d’un cirque itinérant de boxeurs. La voix de Garrett y envahie avec intensité tout l’espace disponible, mais la guitare n’est pas en reste. Un morceau fait d’une tension palpable à couper au couteau, véritable chef-d’œuvre et arc-en-ciel d’émotions, l’une des plus belles compositions des Oils.

Un curieux intermède vient « troubler » l’agressivité du disque, petit instrumental de Hirst au ton insouciant : « Bakerman », révélateur de l’esprit frondeur et anarchique du batteur, véritable pierre angulaire du groupe.
« Harrisburg » est un autre morceau d’anthologie, nimbé de calme , mais l’hystérie n’est pas si lointaine, contenue qu’elle est dans les murs que sont la voix de Garrett et les claviers de Moginie . A ne pas s’y fier... Dans la totale continuité, les percussions et l’accordéon de « Bells and horns in the back of beyond » provoquent une ambiance veloutée, jusqu’à ce qu’une guitare shadow fasse son apparition avec à propos, et que le métronome Hirst prenne les choses en main.
Le calme apparent continue avec « Shipyards of New Zealand » qui narre les aventures d’un travailleur chez le voisin océanien. Chanson douce qui se termine sur un énorme riff de guitare, rejoint peu après par le martèlement compulsif de la batterie, décidemment omniprésente, de Rob Hirst.
Midnight Oil ne peut laisser indifférent. Son statut de groupe « intello » et engagé ne laisse aucune place au compromis, et les performances live du quintette sont à la hauteur de sa réputation. Mais…

…bien des années ont passé depuis l’album et après la dissolution du groupe en 2002, on ne peut pas dire que les récentes prises de position de Garrett soient « à la hauteur de sa réputation ». En effet, l’homme a quitté ses premières amours écologiques et appelle au vote pour le « labour party », il est aujourd’hui ministre en charge, et en plein centre d’une sulfureuse affaire de déforestation en Tasmanie. C’est rageant, mais chacun son prix… Verra-t-on un jour le géant chauve désarticulé à la tête de l’Etat australien ? Une sacré postérité attend les chansons de Midnight Oil dans ce cas-là.
On n’a pas fini d’en rire !

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


Dave STEWART
The Blackbird Diaries (2011)
An englishman in the us




Dave STEWART
Lucky Numbers (2013)
Plus méritant que chanceux.


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Peter Garrett (chant)
- Robert Hirst (batterie)
- James Moginie (guitare, clavier)
- Martin Rotsey (guitare)
- Peter Gifford (bassiste)


1. When The General Talks
2. Best Of Both Worlds
3. Sleep
4. Minutes To Midnight
5. Jimmy’s Sharman Boxers
6. Bakerman
7. Who Can Stand In The Way
8. Koszciusko
9. Help Me Help You
10. Harrisburg
11. Horns And Bells In The Back Of Beyond
12. Shipyards Of New Zealand



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod