Recherche avancée       Liste groupes



      
DUB / DARK TECHNO  |  E.P

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Loscil, Martin Schulte , Echospace, Onmutu Mechanicks, Rhythm & Sound
- Style + Membre : Robert Henke
 

 Monolake / Robert Henke (400)
 Monolake Page Facebook (59)

MONOLAKE - Atlas (2009)
Par STREETCLEANER le 4 Juillet 2010          Consultée 1580 fois

Atlas est un maxi 45 T (12 inch vinyl) composé par l'Allemand Robert Henke et réalisé en mai 2009. Il annonce la nouvelle orientation prise par Henke et que l'on découvrira mieux sur l'album Silence, avec des influences dubstep assez prégnantes (Basic Channel a inspiré BURIAL, ce n'est qu'un juste retour des choses). Après tout, cette nouvelle orientation n'est pas surprenante compte tenu des travaux récents d'un Henke qui écrivait se lasser de plus en plus de la techno minimaliste. Le maxi 45 T ne comprend que deux titres, pour une durée d'environ un quart d'heure. Bon, autant le dire tout de suite, compte tenu de l'impossibilité d'acquérir le disque -qui semble épuisé, il ne restera au potentiel lecteur intéressé que la possibilité du téléchargement (légal s'entend, parce que je ne peux pas vous inciter à commettre une infraction pénale hein... mais bon vous faites comme vous voulez).

Cette nouvelle direction réside notamment dans un appronfondissement des sonorités industrielles. Bien sûr, on trouvait toujours quelques beats ou percussions à la génétique plus ou moins métallique dans ses précédentes réalisations ("Pipeline" sur Polygon_Cities, ou sur le plus ancien Interstate par exemple) mais ici les atmosphères de métal sont vraiment prégnantes et Henke va réaliser un vrai travail d'exploration sur les sons métalliques et les matériaux, travail qu'il poursuivra et approfondira sur son album Silence.

Et il faut dire aussi que Atlas est sacrément sombre. Tout comme le sera Silence. D'ailleurs "Atlas" n'est rien d'autre que le quasi-frère jumeau de "Shutdown" sur Silence. Les atmosphères nous transportent dans une espèce de voyage futuriste plutôt oppressant. Sur "Atlas", les basses sont incontournables et une sous-couche de percussions métalliques travaille de conserve, avec une autre plus industrielle, pour former un squelette nous laissant imaginer une machine tourner. Le tout est enveloppé dans des nappes spatiales qui peuvent nous évoquer le silence infini de l'espace, et on reconnaît là bien le travail de MONOLAKE. Une espèce d'appel tribal, laissant penser à de l'air soufflé dans une corne futuriste, s'invite régulièrement et résonne dans un environnement vide. On se trouve là plutôt dans l'esprit d'un Predator lâché dans un environnement industriel, voire urbain, ou d'un voyage à bord du Nostromo (le vaisseau spatial dans le premier film Alien). Car il n'y a évidemment rien de serein ici.

Bien dubby, "Titan" va jouer sur les résonnances de ses pulsations electro-métalliques, ces échos ne pouvant que nous immerger là encore dans un environnement vide, déshumanisé, mais l'agencement des percussions donne à l'ensemble un côté peut-être un peu moins hypnotique. Baissant le tempo et délaissant les nappes de synthés spatiales, Henke va privilégier les bruits d'arrière-plan nous plongeant toujours dans une ambiance dark, avec l'introduction d'évidentes montées de tensions lorsque s'invitent des petites percussions très rapides. Il s'agit encore d'un excellent morceau bien que je lui préfère le précédent Atlas.

Ce maxi 45 T fait encore office d'une excellente réalisation. Plus sombre et industriel que le précédent Polygon_Cities, il risque de déstabiliser quelque peu l'auditeur par son atmosphère angoissante, mais Henke est sacrément efficace dans ce registre et cela, je pense que tout le monde saura le reconnaître.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par STREETCLEANER :


RHYTHM & SOUND
Rhythm & Sound (2001)
(historiquement) indispensable !




Brian ENO
Apollo: Atmospheres & Soundtracks (1983)
En apesanteur...


Marquez et partagez





 
   STREETCLEANER

 
  N/A



- Robert Henke (tout)


1. Atlas
2. Titan



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod