Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-AGE/AMBIENT  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Gandalf & Galadriel

GANDALF - More Than Just A Seagull (1983)
Par MARCO STIVELL le 5 Décembre 2010          Consultée 954 fois

More Than Just a Seagull, publié la même année que To Another Horizon, troisième album de GANDALF, n'est pas un disque "normal" à proprement parler. Il s'agit d'une bande originale composée en 1983 pour une performance multimédia à Vienne (Autriche), adaptation de Jonathan Livingston le goéland. Il s'agit d'une histoire écrite par Richard Bach au tout début des années 70, et dans laquelle l'auteur défend la quête de la liberté en tant qu'accomplissement de soi, le tout joliment servi dans un monde à la fois marin et aérien, celui des goélands en somme. Jonathan, le personnage principal, en est justement un.

Qui de mieux qu'un musicien comme GANDALF pour rendre hommage à ce type d'oeuvre ? La sienne étant fortement basée sur les technologies, et en même temps s'affranchissant de tous les codes qu'ont instauré les années 80 sur le plan musical, en matière de "produits immédiats", il n'y avait vraiment pas à chercher plus loin. Journey to an Imaginary Land, Visions et To Another Horizon nous ont offert une oeuvre déjà bien solide et constituant l'un des plus beaux fleurons du courant new-age de plus en plus fort à mesure que les années filent (et les albums fusent).

Pour bien se faire, GANDALF a choisi pour la forme d'utiliser constamment des bruitages, notamment la mer (enregistrés à l'île grecque Thassos) et de ne rien changer en matière d'instrumentation ou presque. Ici ce sont les nappes et effets de synthétiseurs qui dominent (purement new-age donc), avec un petit renfort de guitares classiques et 12 cordes. Les amateurs de ce style de musique s'y retrouveront donc forcément d'une certaine manière, et pour eux toujours, la version CD reste à préférer car elle contient un titre supplémentaire : "Sky, Sea And me" qui est un titre live, une improvisation de guitare 12 cordes enregistrée le 3 novembre 1986 lors d'un concert à Amsterdam (Pays-Bas). Bien évidemment, on ne remarque même pas le détail, et puis elle aussi comporte son "fond" marin.

More Than Just a Seagull s'adresse donc avant tout aux amateurs de musique reposante, relaxante, même si il faut bien prendre en compte le fait qu'il s'agit d'un album de 1983, ce qui signifie donc synthés vintage, que beaucoup trouveront "dépassés", "vieillis"... Ce n'est pas que j'aie envie de dire à raison, mais il reste clair que certains choix seront loin de ravir un auditeur même prévenu, à commencer par les sons de faux instruments à vent que GANDALF matraque en particulier au milieu du premier long mouvement (dix-neuf minutes) "Self-Realization" et sur d'autres moments du disque. Mais en tout cas ce n'est pas le cas pour "Sky, Sea And me" et "Reincarnation" où la "twelve string guitar" domine, pour des sons de percussions occasionnels, ni pour le très très joli petit piano ("Beyond the Material World", fin du premier mouvement, "Spiritual Dawn"). Cela laisserait entendre que les meilleurs moments de la musique de GANDALF sur ce disque sont ceux qui reposent sur des instruments acoustiques ? Pas seulement. Si j'ai parlé des instruments à vent synthétiques en négatif, il faut mentionner du côté (très) positif la plupart des nappes utilisées, autant celles du mellotron ("Beyond the Material World") que des synthés normaux, souvent scintillantes comme le soleil de la pochette, qu'on imagine se reflétant sur l'eau tandis que Jonathan s'élève haut, haut, de plus en plus haut, n'écoutant que son désir de liberté... Le livret du disque nous dit que peu de ces instruments modernes ont été utilisés, mais c'est faux : pour les plus longs morceaux, ils restent de loin la base de l'ensemble musical.

Pour une bande originale en partie marine pré-Le Grand Bleu, de même que pour l'esprit aussi bien aérien que aéré, on peut dire que ce disque est une petite réussite. Il y a toujours cet aspect musical chez GANDALF, cette capacité à développer tout un univers à partir d'un même accord ou d'une même gamme (souvent pentatonique) qui reste très plaisant. On ne peut malheureusement pas parler de sommet à cause de certains sons auxquels vient s'ajouter une répétition quelque peu dérangeante, et la longueur de morceaux (dont deux de plus d'un quart d'heure) n'aide pas à l'apprécier facilement, mais ce disque reste beau de par une certaine naïveté, pureté même. "Reincarnation" en est sûrement le plus bel extrait. More than just a bande sonore...

A lire aussi en NEW-AGE/AMBIENT par MARCO STIVELL :


Jean-marc BENAïS
La Carte Aux Trésors (les Plus Beaux Thèmes De...) (1997)
Spirit of 90's !




Dan AR BRAZ
Septembre Bleu (1988)
Toujours aussi personnel et beau


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Gandalf (synthétiseurs, guitares, piano, percussions, mello)


1. Self-realization
2. Sky, Sea And Me
3. Beyond The Material World
4. Reincarnation
5. Spiritual Dawn



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod