Recherche avancée       Liste groupes



      
GLAM-ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Pat Benatar
- Membre : Dust
- Style + Membre : The Runaways

Joan JETT - Up Your Alley (1988)
Par ERWIN le 7 Janvier 2011          Consultée 1533 fois

Regardez-moi donc cette tof ‘ de couv’ Msieur’dames, c’est sûr la môme Joan Larkin a reprit du poil de la bête. Toute de cuir vêtue, il semble évident que nous allons en prendre plein les esgourdes, pour notre plus grand plaisir !

Le skeud contient un classique non seulement inoxydable, mais dont la version ici présente vaut son content de crêpes de chez la mère Poulard -pour ceusses qui connaissent le Mont St michel- ! Et je pèse mes mots ! L’hymne des Stooges « I Wanna be your dog » qui, dans la jolie bouche -pardon- de Miss Jett, prend incontestablement un envol irrésistible. Les Gibson, lentes et grasses à souhait, donnent au titre une puissance phénoménale. Et puis finalement « laisse-moi être ta chienne », ça sonne remarquablement bien... Non ? Quand je pense que certains font de Joan une égérie des mouvements lesbiens depuis la sortie du film sur les Runaways. Arf, that’s life !

Une autre reprise ponctue ce skeud de la plus belle des manières il s’agit de « Tulane », song méconnue du désormais octogénaire Chuck Berry. Les Blackhearts ont toujours été à l’aise dans le répertoire des standards du Rock’n’roll. Superbe
Et sinon nous avons quelques hymnes originaux sur cette galette toute jeune et noire : le pesant « I hate myself for loving you » ouvre le bal des 30 ans de Joan avec maestria, les cœurs noirs ont repris des chœurs dignes d’eux après les essais trop FMisants du dernier album en date "Good music". Ça déchire même carrément. Tellement bon que l'album va atteindre le 8eme rang du Billboard américain, c’est de la balle je vous dis ! On y trouve même un chti solo du Mick Taylor, ouaip, celui la même des pierres qui roulent. Ajoutons que le titre servira de pub lors des matchs de la NFL aux US -Du foot américain!-, si ça c’est pas du succès ! Il a été coécrit par ce coquin de Desmond Child, éminent pourvoyeur de hits pour les groupes de Hard Rock.

Le slow « Litle liar » atteindra lui la dix neuvième place du billboard. Je n’ai jamais été un fan des tentatives de Joan Jett en matière de slow, mais il faut admettre que celui là s’en tire avec les honneurs. Vraiment sympa ! La patte de Desmond est encore présente ici. On le retrouve une dernière fois sur l’album avec « You want in I want out », morceau typique « métalisé » des années 80 avec ses « hohohoho », j’aurai d’ailleurs mieux vu ce titre sous les couleurs de Lita Ford, sa grande copine.

La steel guitar de « Just like in the movie » annonce un morceau d’ambiance presque sudiste. Nous nageons dans la qualité. Je mets un tout petit bémol sur « Desire », un rien commercial mais le refrain et le riff de gratte sont supers, les seules chansons sur lesquelles Kenny Laguna a mis sa griffe d’ailleurs. Enfin, j’adore le refrain de la petite dernière « Play that song again »

Très peu de temps faibles sur ce superbe « Up your alley ». Quel plaisir de retrouver Joan Jett au sommet de son art après le décevant « Good music ».
Et puis avouez : elle a tout de même une bonne tête de « Queen of Rock’n’roll », non ?

A lire aussi en GLAM-ROCK par ERWIN :


SLADE
Alive ! (1972)
Tuerie




Joan JETT
Pure And Simple (1994)
La panthère du rock


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. I Hate Myself For Loving You
2. Ridin With James Dean
3. Little Liar
4. Tulane
5. I Wanna Be Your Dog
6. I Still Dream About You
7. You Want In I Want Out
8. Just Like In The Movies
9. Desire
10. Back It Up
11. Play That Song Again



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod