Recherche avancée       Liste groupes



      
FUSION  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Oai Star
 

 Page Officielle (sur Universal Music.fr) (228)

ZEBDA - Comme Des Cherokees (2014)
Par RED ONE le 15 Septembre 2014          Consultée 2396 fois

Le moins que l'on puisse dire, c'est que depuis son grand retour dans les bacs en 2012, ZEBDA ne chôme pas ! Un live assez sympathique, Plan d'Occupation du Sol, avait suivi la sortie de Second Tour, et fort logiquement, nous avons droit à un nouvel album deux ans plus tard.
Second Tour, bien qu'étant remarquablement écrit et très bien composé, nous laissait pourtant un léger goût étrange dans la bouche. Après toutes ces années de pause, les Toulousains donnaient la vague impression de se reposer sur leurs acquis et de livrer une copie correcte mais finalement guère très audacieuse. Heureusement, ZEBDA n'est pas du genre à faire dans la facilité deux fois d'affilée. La suite de l'aventure sera donc un tantinet plus pêchue et plus rentre-dedans, histoire de prouver que la réputation d'éternels agités des Occitans ne s'est pas perdue en chemin.

Pour ce faire, ZEBDA a fait appel au guitariste du célèbre groupe de funk rock français FFF, Yarol Poupaud, qui se charge ici de la réalisation de l'album et de nombreuses parties guitares. L'apport de Yarol Poupaud se révèle au final assez considérable : l'album entier est emprunt d'un feeling rock assez méchant, qui rends l'opus largement plus énervé que ne l'était Second Tour. Ouf, on peut donc souffler : ZEBDA, en 2014, a toujours sévèrement la niaque. Les aspects fusion traditionnels du groupe se voient donc gonflés à bloc, et ZEBDA prends même quelques risques en incluant des cuivres dans sa palette de couleurs.
Avec Comme des Cherokees, ZEBDA rends par ailleurs son propos plus direct et plus efficace : l'album compte ainsi seulement 10 titres (là où les précédents opus atteignaient bien souvent 13). Il est heureux que le groupe choisisse un tel format, car les albums de plus de 10 titres ont souvent tendance à fatiguer l'auditeur et à comporter beaucoup de remplissage. Ici, ce n'est pas réellement le cas, et les Toulousains vont au fond des choses sans contenu superflu.

En cette époque troublée où de nombreux sujets sensibles agitent la société française à tous les niveaux, les Toulousains n'ont en rien perdu leurs idéaux et continuent de taper là où ça fait mal, dénonçant plus que jamais les injustices, l'hypocrisie politique et le racisme avec des textes toujours aussi remarquables. On s'en rend compte dès le titre d'ouverture, "L'Envie", aux sonorités reggae/rock cuivrées fort réussies.
Le single "Les Petits Pas", fréquemment qualifié depuis sa sortie de variante toulousaine du "Mia" d'IAM car faisant référence aux heures glorieuses des boîtes de nuit funk/disco toulousaines des années 1980, se révèle presque comme un successeur spirituel du tube "Tomber La Chemise", que l'on ne présente plus. Avec "L'Accent Tué", ZEBDA recentre fort justement son propos sur ses racines toulousaines, n'hésitant pas à incorporer quelques sonorités occitanes fort subtiles et bienvenues.

Les références à la musique du Maghreb se font étonnamment discrètes sur cet album, mais elles n'ont bien entendu pas disparu : "Les Chibanis", titre rendant hommage aux travailleurs maghrébins venus s'installer en France, distille toujours ce son ZEBDA métissé qui tisse depuis sa naissance des ponts entre les deux rives de la Méditerranée. À l'inverse, "Essai", avec ses sympathiques références à l'univers du rugby, ou encore "Les Morfals" se veulent bien plus rock, quasiment punk, et nous ramène aux temps glorieux de L'Arène des Rumeurs, le premier album de 1993. Effectivement, ZEBDA se fait ici sauvage, plein de rage et de fougue. On en redemande !

Tout n'est bien sûr pas parfait : "À suivre" se révèle ainsi assez poussive, les refrains étant presque trop simplistes. D'autres titres sont un peu plus convenus, comme "Le Panneau", "Appel d'air" ou encore "Fatou", mais ne nous y trompons pas, ces morceaux restent forts appréciables et remarquables. Car ZEBDA reste ZEBDA, un groupe à la qualité d'écriture incontestable et dont chaque chanson relève d'une profonde sensibilité et d'une humanité à fleur de peau. Malgré ses quelques (légers) défauts et une production un peu plus rock que par le passé, Comme des Cherokees reste très fidèle à l'esprit ZEBDA, se positionnant même comme l'un des opus les plus surprenants de la discographie du groupe gascon.

Une très bonne surprise au final. À déguster frappé !

Note : l'album est sorti avec pas moins de 5 pochettes différentes. 4 pour l'édition limitée (une rouge, une verte, une jaune et une bleue), et une version blanche pour l'édition standard.

Note réelle : 3,5/5

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE :


Laurent VOULZY
Voulzy Tour (1994)
Tubes en force avec un groupe solide




Joyce JONATHAN
Sur Mes Gardes (2010)
Encore un premier album prometteur


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
   TEEMO

 
   (2 chroniques)



- Magyd Cherfi (chant)
- Mustapha Amokrane (chant)
- Hakim Amokrane (chant)
- Joël Saurin (basse)
- Rémi Sanchez (claviers)
- +
- Yarol Poupaud (guitare)
- Julien Costa (guitare)
- Jean-denis Rivaleau (batterie)
- +
- Nombreux Autres Musiciens De Session


1. L'envie
2. À Suivre
3. Les Petits Pas
4. L'accent Tué
5. Le Panneau
6. Appel D'air
7. Essai
8. Fatou
9. Les Chibanis
10. Les Morfals



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod