Recherche avancée       Liste groupes



      
COUNTRY  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Emmylou HARRIS - Pieces Of The Sky (1975)
Par MARCO STIVELL le 4 Octobre 2011          Consultée 1296 fois

Je m'apprétais à démarrer tout frétillant de joie une nouvelle bafouille sur mes groupes de prog qui n'intéressent personne, quand je reçus un coup de fil. Un peu dérangé, je décrochai et répondis froidement.

"Ouais, quoi ?
- ...Alors Marco, c'est comme ça qu'on s'adresse à son patron ?
- Argh... Salut Erwin, excuse moi je...
- Tu étais encore en train de gueuler sur ton frère qui veut pas te laisser l'ordi parce qu'il joue trop à World of Warcraft, je sais. Mais encore ? Je t'appelle au sujet de ta réservation du premier Emmylou HARRIS, qui traine depuis un moment. Il faut promouvoir les genres mineurs sur FP, tu le sais ? Ta chronique, tu l'as faite j'espère ? Tu connais bien ton sujet ?
- Euh, oui...
- Alors vas y, raconte.
- Alors attends deux secondes... (*j'ouvre la page de Wikipédia sur Emmylou*) Voilà excuse moi, j'avais une démangeaison furieuse à la plante du pied, il a fallu que j'enlève ma chauss...
- Rien à branler. Aboule !
- Ok, alors voilà. Emmylou HARRIS est née le 2 avril 1947. Elle est la fille d'un célèbre officier américain, Walter Harris. Elle a fait de brillantes études, puis...
- Rien à foutre de tout ça. On dirait que tu lis une page de Wikipédia. Je peux très bien y aller tout seul ! Va droit à l'essentiel : elle est bonne ?
- Hein ?? Euh oui je veux dire, dans sa jeunesse c'était une vraie belle brune, et...
- Ah, une brune, la classe. Quoique depuis que j'ai découvert Katy Perry, je deviens exigeant, il faudra que j'aille voir sa photo à Emilou.
- Non, c'est Emmylou...
- C'est pareil ! Continue, l'album ?
- Ah oui alors attends, je connais pas ma chro par coeur...
- Feignant ! Tu as encore du travail avant de m'égaler...
- Euh ouais, si tu le dis. Bon Binbin (*mon frère que je ne nommerai pas pour le préserver*), tu vires maintenant ? (*Ouais, je vire mon pauvre frère qui n'est pas là*) Voilà, alors Pieces of the Sky... En fait ce n'est pas son premier album, il y avait Gliding Bird avant, mais Emmylou s'est démarquée de cet album de folk sombre, et avec Pieces of the Sky sorti cinq ans plus tard, elle devient rapidement l'une des égéries de la country. Elle a choisi de faire un disque de reprises presque entier, elle n'a d'ailleurs signé que le texte de "Boulder to Birmingham". Des reprises qui démontrent quels sont ses goûts, et si Bob Dylan et Hank Williams ne sont plus de mise, on découvre qu'Emmylou est férue de musique country.
- Tu parles comme un vrai poète...
- ...Ah ben c'est touchant, merci patron !
- Y a intérêt à ce que la suite soit du même tonneau, ton avenir de chroniqueur est en jeu !
- Quoi ??
- Nan déride-toi Marco, je plaisante ! Continue, allez !
- Pour ses reprises, elle a donc choisi des artistes country en écrasante majorité. Et des arrangements qui sont parfaitement adaptés au style. Par exemple, "Bluebird Wine" fait déjà à elle toute seule bombance de guitares électriques clean, pedal-steel, banjo, violon, mandoline et bien sûr choeurs qui soutiennent gaiement la voix de la jeune fille.
- Elle est bonne ?
- Ben oui, je te l'ai dit tout à l'heure.
- La voix, crétin !
- Ah oui, oui, elle chante super bien, et s'impose déjà comme une vraie diva de la country ! Les chansons de ce style ne sont pas légion sur album, mais elles sont efficaces. "Bottle Let me Down", "Coat of Many Colors" et "Queen of the Silver Dollar" sont très appréciables, cette dernière surtout avec ses "nanana". Linda Ronstadt est aux choeurs. Sur ces morceaux, Emmylou laisse assez de place à ses musiciens pour des soli de dobro, voire de mandoline. Ca donne une furieuse envie de tout arrêter et de partir élever des chevaux au Texas !
- Moi je connais le Texas, toi tu n'y es pas encore !
- C'est ça. Le mieux dans cet album, ça reste les ballades. "Too Far Gone" est à mi-chemin entre la ballade country et le smooth jazz. Oh, ce dernier critère est assez léger, les pedal-steel auront eu raison des saxophones, mais on a un petit arrangement de violons au début qui ne détonne dans aucun des deux genres. C'est un joli slow langoureux qui donne une furieuse envie de danser kolé-séré avec la chanteuse (et plus si affinités).
- Cochon !
- C'est toi qui dit ça ! "If I Could Only Win your Love" est le premier vrai tube, où les voix féminines et masculines se suivent de près.
- Sodome et Gomorrhe !
- Bien sûr. "Boulder to Birmingham" fait aussi son petit effet. Les violons reviennent vers le milieu pour rendre le tout un peu plus épique. Renaud dirait que c'est quand y en a tout plein comme ça que le héros y meurt.
- Renaud est mort !
- Ta gueule !
- La tienne avant la mienne, dirait ton Renaud !
- Grrrr... Bon je continue. "Before Believing" est la plus belle de toutes, avec cette pedal-steel fantômatique en fond, et un arrangement dépouillé qui lui sied parfaitement. Un piano discret vient soutenir tout cela, et la chanson prend des airs de mythe. Ca donne une furieuse envie de monter l'un des chevaux que l'on élève et d'aller trottiner dans les plaines vers le soleil couchant, comme Lucky Luke.
- Je tire plus vite que Lucky Luke, ma femme peut témoigner.
- Et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d'alu. "Sleepless Nights" est un peu "la ballade de plus", mais les voix sont superbes, et elle ne donne pas une furieuse envie de passer à la suivante. Et j'arrive à la fin, avec "For No One".
- "For No One" ? Tu vas pas me faire croire que...
- Eh si, Emmylou s'est attaquée à Macca. C'est la reprise la plus "originale" dans cet ensemble country. La chanteuse tente de faire ressortir l'essence acoustique de ce classique des scarabées, et y arrive plutôt bien, même si ce n'est pas cet exercice-là qui fera le plus dresser les oreilles (ou le petit soldat) de l'auditeur, en dépit d'un joli solo de guitare et d'un arrangement de cordes délicat.
- "Et y arrive plutôt bien". Tu veux me faire croire à moi qu'une reprise de "For No One" peut être bonne ? Tu te fous de ma gueule !
- Mais pas du tout, boss...
- J'veux rien savoir, t'es viré !
- Qqq... quoi ? Ah c'est comme ça ! Après tout ce que j'ai fait pour le site ! Dans ce cas, je me barre avec mes chros !
- Allons allons Marco, je plaisante ! Je vais passer l'éponge pour ta dernière affirmation, et même te remercier car tu m'as fait un bon brief et donné envie d'écouter Emilou.
- Emmylou...
- Ouais ça va ! En prime, tu as le droit de faire un Elvis.
- Hein ? C'est vrai ??
- Ha ha non désolé, je plaisantais encore. Allez c'est bien, continue comme ça, mais ne te relâche pas au niveau du rythme hein ? Je veux sept chros pour demain, et le double pour après-demain.
- C'est une blague ?
- Oui !" *Clic*

Je l'aurai un jour, je l'aurai !

A lire aussi en COUNTRY par MARCO STIVELL :


John FOGERTY
The Blue Ridge Rangers Rides Again (2009)
Go west, young man




Johnny CASH
At Folsom Prison (1968)
Dans les prisons de californie y avait un...


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Emmylou Harris (chant, choeurs, guitare acoustique)
- Brian Ahern (guitares acoustiques, basse)
- Bruce Archer (guitare acoustique)
- Duke Bardwell (basse)
- Byron Berline (violon irlandais, mandoline)
- James Burton (guitares électriques et acoustiques, dobro)
- Mark Cuff (batterie)
- Rick Cunha (guitares acoustiques)
- Nick Decaro (arrangements des cordes)
- Amos Garrett (guitare électrique)
- Richard Greene (violon irlandais)
- Tom Guidera (basse)
- Glen D. Hardin (pianos, arrangements des cordes)
- Ben Keith (pedal-steel guitare)
- Bernie Leadon (guitare acoustique, basse, banjo, dobro, choeurs)
- Bill Payne (piano)
- Herb Pedersen (guitares acoustiques 6 et 12 cordes, banjo, choeur)
- Danny Pendleton (pedal-steel guitare)
- Ray Pohlman (basse)
- Linda Ronstadt (choeurs)
- Ricky Skaggs (violon irlandais, violon alto)
- Fayssoux Starling (choeurs)
- Ron Tutt (batterie)


1. Bluebird Wine
2. Too Far Gone
3. If I Could Only Win Your Love
4. Boulder To Birmingham
5. Before Believing
6. Bottle Let Me Down
7. Sleepless Nights
8. Coat Of Many Colors
9. For No One
10. Queen Of The Silver Dollar



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod