Recherche avancée       Liste groupes



      
COUNTRY-POP  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALBUMS STUDIO

2006 Taylor Swift
2008 Fearless
2010 Speak Now
2012 1 Red
2014 1989
2017 Reputation
2019 Lover
2020 Folklore
Evermore
2022 Midnights
2023 1989 (Taylor's Version)

SINGLES

2020 The Man (Live From Paris)

ALBUMS LIVE

2010 Speak Now - World Tour Live

Taylor SWIFT - Fearless (2008)
Par MARCO STIVELL le 20 Juin 2023          Consultée 578 fois

Attention ! Cette demoiselle, sous ses airs grâcieux, est une véritable artillerie lourde musi-commerciale. À 18 ans, Taylor SWIFT vient tout juste de publier son deuxième album et, déjà forte d'un succès, deux années plus tôt, sans précédent pour de tels débuts, elle explose littéralement les attentes et classements à un niveau international. Alors que, sur le plan mode capillaire, ses bouclettes sont copiées par de nombreuses fans, elle voit ses albums se vendre désormais par dizaines de millions, des Etats-Unis jusqu'à l'Australie (sens carte du monde et pas seulement de l'océan Pacifique, bien sûr), ses concerts sold-out en moins de cinq minutes. Il y a de quoi penser que c'est un feu de paille, que cela ne peut point durer (y compris pour elle-même, car il faut assumer) pour notre petite pop-country girl qui profite alors mieux que quiconque du retrait de son aînée Shania TWAIN. En fait, le rêve ne fait que commencer.

La formule ne change pratiquement pas entre Fearless et son prédécesseur. Tout juste note-t-on la prise de conscience du succès, très incertain auparavant, avec une réduction de la durée globale de plus de cinquante minutes à environ quarante (si l'on excepte les titres bonus de la version deluxe qui sont des nouvelles versions des tubes du premier album pour le marché international). Aussi, la production est nettement plus allégée en éléments country et guitares slide, en décisionnaires même pour l'aspect artistique, puisque seuls demeurent Scott Borchetta (qui a découvert Taylor), Nathan Chapman et, pour la première fois, mademoiselle SWIFT, herself. Cette dernière prend encore de l'assurance dans l'écriture, oeuvrant seule et collaborant un peu moins avec Liz Rose, parolière de son premier album.

Petite surprise au contraire, pour les afficionados de la pop-country au féminin : Taylor se rapproche de sa soeur/rivale (?) Colbie CAILLAT, plus âgée de cinq ans et dont la réputation atteint alors aussi des sommets dans le grand monde (avant de se replier davantage sur les U.S.A. par la suite, au bout de quelques années). Cela donne "Breathe", un très beau slow country avec cordes et mandoline, où miss CAILLAT dite Coco fait les choeurs. Fearless contient son lot de ballades de qualité, à commencer par "White Horse" où, à peine devenue adulte pour l'administration, SWIFT parle de rêves contrariés, désillusionnés : il n'y a plus d'actrice aspirante lorgnant vers Hollywood, plus de princesse ni de contes de fées, et si le destrier blanc du prince charmant se présente un jour, il est déjà trop tard de toute façon. Jusqu'au chapitre suivant bien sûr, et c'est là tout l'avantage d'une fille de 18 ans, de surcroît pleine de charmes et de promesses (par rapport à un garçon au 'grand âge' de 35 ans, sans cheval et qui, lui, n'approchera plus les princesses, par peur de déranger, question d'habitude, acceptation, adaptation, smile, corporate et tutti quanti). Écriture adolescente certes, mais tout en douceur et qu'il est bon d'apprécier.

Le ton voulu est le même pour le reste de l'album, y compris les titres les plus pop-rock et enlevés comme ce "Love Story" porteur, single principal de Fearless, empreint de romeo-et-juliettisme ado à l'américaine. Le chant et la mélodie nostalgique remplissent parfaitement leur rôle, idem du morceau-titre, également efficace. On pourrait citer d'autres exemples nombreux mais légèrement plus communs, et cependant, des "Forever & Always" et "You Belong With Me" savent se démarquer. Sur cette dernière, SWIFT s'adresse à celui qu'elle aime en se comparant avec celle qui lui fait tourner la tête et tout y passe : vêtements, attitude, dévouement. Le banjo y fait son entrée tardive dans l'album, pour mieux marquer la différence avec les arrangements de 2006.

On reste bien sûr à un niveau de pop-country pure et simple, lignes de guitare sensuelles et sucrées, qu'elles soient nerveuses ou claires, rythmique adaptée qui ne refuse pas un bon groove dans sa légèreté ("Hey Stephen", où l'orgue ronronne près d'une Taylor toute mignonne), les slows crépusculaires avec alter-ego vocal masculin ("You're Not Sorry"). Sans oublier l'effet hymne : "Change", qui clôture l'album et bien loin de la chambre d'adolescente, soutient d'ailleurs l'équipe sportive américaine aux J.O de Pékin la même année. Un final pourtant moins appréciable que la suave, intime et très road-movie "The Best Day" ! Ce qui est sûr toutefois, c'est que l'ensemble se tient, même si tout semble naïf et sonner pareil. La demoiselle sans peur face aux critiques et à l'avenir peut se féliciter de poursuivre dans cette voie de la meilleure des façons.

A lire aussi en COUNTRY par MARCO STIVELL :


Emmylou HARRIS
Pieces Of The Sky (1975)
Premier album, et briefing mouvementé




Michaela ANNE
Desert Dove (2019)
Pop-country avec quelques accents shania


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. Fearless
2. Fifteen
3. Love Story
4. Hey Stephen
5. White Horse
6. You Belong With Me
7. Breathe
8. Tell Me Why
9. You're Not Sorry
10. The Way I Love You
11. Forever & Always
12. The Best Day
13. Change



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod