Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Fleetwood Mac

Stevie NICKS - In Your Dreams (2011)
Par ERWIN le 19 Septembre 2011          Consultée 1482 fois

Le hasard n’existe pas.

Le septième album de la Gypsy queen Stevie NICKS sort pour les trente ans du début de sa carrière solo, débutée avec « Belladona » en 81... Stevie ne fait pas dans la quantité. C’est la rencontre avec Dave STEWART, la deuxième moitié d’EURYTHMICS, superbe musicien, producteur de renom et artiste à l’emploi du temps quelque peu bousculé - voyez plutôt : il sort l’album de Stevie, un album solo et crée avec Mick Jagger un super groupe les Heavy trucs- sans compter toute son activité de producteur et les sessions réunions avec Annie LENNOX. Il aura fallu que notre homme soit hypnotisé par Stevie pour mener à bien un tel projet. Hypnotisé … Je n’en doute pas… Donc n’hésitez pas à votre tour les gars si vous me trouvez trop sympa ou largué, j’ai du mal à être sévère avec Stevie… A propos, z’avez zieuté la couverture ? 63 ans et toujours bandante, c’est pas croyable. Signalons en outre que le géant Mick Fleetwood lui-même est dans la place, que Mike Campbell, celui là même des Heartbreakers de Tom PETTY tient la deuxième gratte, et que LE Michael Bradford est à la basse, en sus du groupe habituel de Stevie mené e main de fer par Waddy Wachtel, un des plus grands gratteux de session au monde. Ca s’annonce pas mal…

Débutons par le meilleur titre de cet opus. Nous y retrouvons avec intérêt la guitare et la voix de Lindsay Buckingham. Le morceau est lent à souhait, et s’aligne avec ces titres très ambiancés qu’aime Stevie. Le résultat est époustouflant. Très révélateur de l’état d’esprit. Ethéré telle l’image de la pochette, ou Stevie campe encore plus que d’habitude son personnage de reine des bohémiens/Sorcière. Cette chanson est appelée à devenir un de ses grands classiques.

Le morceau introductif « Secret love » permet à Stevie de renouer avec certaines atmosphères, ici enrichies par un travail superbe à la guitare. Vu les héros de l’instrument qui l’entourent on n’en doute pas. Un joli titre dans la mouvance quasi mystique qui illumine son personnage onirique.
D’autres chansons sortent du lot. On notera la guitare cristalline de « For What it’s Worth ». La voix rauque y trouve toute sa verve. On ne peut que s’asseoir et écouter avec recueillement. C’est juste beau dans un tout autre état d’esprit, plus ludique et mystérieux, avec quelques relents de southern rock.
« New Orléans »… Beaucoup a été dit et fait pour la cité martyr américaine. Voila la jolie contribution de Stevie à cet épisode malheureux de l’histoire des catastrophes.
On enchaine avec « Moonlight » à la douce mélodie et à la ligne de piano répétitive. Pour une fois, Stevie y apparait un brin enfantine, nous rappelant les glorieuses années avec les FLEETWOOD MAC dans les seventies.
« You may be the one » est toujours cette recherche de l’âme sœur, sur un rythme bluesy, elle narre ses éternelles histoires d’amour déçues. Très sympa, avec sa sœur Lori et ses remarquables choristes. Plus moderne « Everybody loves you » est dans la droite lignée de ses grands classiques, un chant à la limite du désespoir et cet esprit fataliste. Quelle voix ! Rien ne saurait la desservir.

Au final, un album vraiment bon, plein de jolies chansons magnifiquement enrobées par la production de Dave Stewart. On ne pourra que déplorer la rareté des incursions de Stevie NICKS dans le monde réel, elle qui vit comme dans un rêve…
Allez Stevie, plus de tournées, plus de disques !

A lire aussi en POP par ERWIN :


Billy JOEL
Storm Front (1989)
Tempête à l'est




The BEATLES
Beatles For Sale (1964)
Fatigués mais heureux


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Secret Love
2. For What It’s Worth
3. In Your Dreams
4. Wide Sargasso Sea
5. New Orleans
6. Moonlight
7. Annabel Lee
8. Soldier’s Angel
9. Everybody Loves You
10. Ghost Are Gone
11. You May Be The One
12. Italian Summer
13. Cheaper Than Free



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod