Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK CELTIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Gilles Servat , Pibrock, Bernard Benoit
- Membre : Alan Stivell , Pierre De Grenoble, Mor, Glenmor, Yann Fañch Kemener
- Style + Membre : Nuit Celtique
 

 Musique Progressive Bretonne (221)

Dan AR BRAZ - Theme For The Green Lands (1994)
Par MARCO STIVELL le 31 Janvier 2012          Consultée 1881 fois

Dan se souvient avoir un jour entendu, en se promenant sur un bateau, dans le sous-bois tout proche un son fabuleux, celui d'une cornemuse. Impossible de savoir si c'était Alan Stivell ou Patrick Molard, toujours est-il que ce son a marqué l'adolescent à vie. Durant les années 70, Dan a tenté (avec réussite) de développer un jeu de guitare électrique proche de la cornemuse, ce n'est ainsi, en plus de son parcours avec Stivell, pas pour rien s'il est devenu LE guitariste celtique par excellence, et l'un des sixcordistes les plus réputés au monde. Il avait bien saupoudré ses albums solo de cornemuse, notamment les trois premiers, avec Patrick Molard déjà, mais force est de reconnaître que l'instrument manquait un peu sur ses derniers, voire qu'il manquait carrément un album entier avec. C'est donc en toute logique que son dernier disque très personnel avant l'explosion de l'Héritage des Celtes, rende hommage à ce noble instrument. Tant qu'à faire, rappelons qu'il est guitariste hors-pair, et ce Theme for the Green Lands s'intitule naturellement en sous-titre "suite pour cornemuses et guitares".

Cet album ferme une période un peu particulière pour Dan, car il est le dernier en auto-production, le dernier avec Martin Allcock et le dernier aussi où le guitariste pratique seul - je dis bien seul - l'exercice de l'auto-reprise, avant longtemps du moins (il recommencera dans les années 2000). Les albums précédents en étaient bourrés, ici c'est un peu plus léger. La formule n'est plus aux galettes pleines d'auto-reprises et garnies d'un ou deux inédits, ici c'est moitié-moitié, soit un moyen de profiter un peu plus de compositions originales. On dénombre un seul arrangement d'un traditionnel, "Abercairney Highlanders", réalisé par Bob Brown, sonneur écossais qui avait été le professeur de Patrick Molard et à qui Dan a dédié un autre morceau. Une personnalité tellement importante que le guitariste raconte qu'un jour où il (Brown) se promenait près de la forêt à d'Aberdeen, en jouant de la cornemuse, les biches ont interrompu leurs activités et sont sorties du bois pour écouter... Une image très touchante et qui prouve si besoin était, le pouvoir de cet instrument hors du commun.

Et vous allez en manger dans cet album. Cette suite, bien qu'appelée ainsi, ne relie aucunement les morceaux entre eux. Le seul concept ici, c'est de mettre la guitare (électrique ou acoustique) et la cornemuse (écossaise ou irlandaise) en avant. Il y a bien sûr des nappes de claviers ainsi qu'une rythmique, jouée par Martin Allcock et Gerry Conway qui n'est autre que l'ancien batteur de Jethro Tull (de Dan aussi), ce qui donne lieu à des ambiances nettement plus rock celtique que les précédents albums. L'exemple le plus frappant reste "The Broken Prayer" qui commence comme une gwerz ou un cantique, et qui s'achève de manière hard-rock, presque punk (dans l'esprit en tout cas, c'est tout à fait ça). D'emblée un classique dans le répertoire de Dan, aussi émouvant dans le planant que dans la réjouissance. La suite offre des humeurs toujours enlevées mais plus douces, comme sur parmi les nouvelles compositions "The Road to the Highlands", "Les Chemins de Botzulan" et "The Story Books of Ullapool (for Odile)". C'est très joli, ça fonctionne vraiment bien. Et comment parler du disque sans citer "Green Lands", ce thème archi-connu qui ouvre l'ensemble avec classe ? A la fois tube et indispensable, il retrouvera une certaine vigueur tout comme "Borders of Salt" durant l'expérience Héritage des Celtes.

Côté reprises, Dan est resté comme souvent à cette époque très proche de ce qu'il a proposé en original, piochant allègrement dans ses trois premiers albums. Ainsi la "Suite Ecossaise" ou "Farewell Bob Brown" ne vous surprendront guère. Des ambiances flottantes se dégagent de ce dernier morceau grâce aux délicats arpèges, tout comme de "Mort et Immersion de Malgven" (bien entendu accompagné de "Fin du Voyage") et le très beau "The Piper's Glade" (lui aussi dédié à Bob Brown), et elles s'intègrent très bien à l'ensemble. La guitare électrique et la cornemuse se suivent de très près, le résultat est toujours aussi appréciable. La basse aussi fait quelques apparitions remarquées. Mais c'est surtout "L'Appel du Sage" qui se révèle attachant, plus fort que tout le reste. Pas de grande modification par rapport à l'original là encore, c'est surtout le solo de guitare final qui émeut.

Un album conforme à ce que l'on pouvait en attendre, et en même temps surprenant dans le sens où l'on se laisse emporter par les capacités de ces deux instruments, avec la preuve qu'ils fonctionnent vraiment bien ensemble. 3,5 arrondi à 4 pour l'originalité et pour le fait que Dan ne va pas produire d'album de ce calibre avant longtemps.

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par MARCO STIVELL :


René WERNEER
Musiques Traditionnelles Et Savantes Pour Les Violons (1981)
Violon folk et classique




MYRDHIN
Harp & Bamboo (avec Pol Huellou) (1991)
Harpe celtique et flûtes en bambou orientales


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Dan Ar Braz (guitares)
- Patrig Molard (cornemuses, flûtes)
- Martin Allcock (claviers, basse, mandoline)
- Gerry Conway (batterie)


1. Theme For The Green Lands
2. The Road To The Highlanders
3. Farewell Bob Brown
4. Cornwall Love
5. Mort Et Immersion De Malgven
6. The Story Books Of Ullapool
7. The Piper's Glade
8. Suite Ecossaise
9. L'appel Du Sage
10. The Broken Prayer



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod