Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Genesis, Brand X, Daryl Stuermer , Ronnie Caryl

Phil COLLINS - Love Songs (2004)
Par MARCO STIVELL le 26 Juin 2012          Consultée 2522 fois

En préface, Phil COLLINS parle en ces mots : "Cette compilation est quelque chose à laquelle je pense depuis longtemps. (…) Ce n’est pas un "greatest hits", je l’appellerais plutôt certainement "best of".

Ce n’est certes pas sa première compilation, mais on peut d'abord se consoler du fait qu'avec la multitude de tubes qu'il a écrit, il se soit arrangé pour ne pas en faire paraître mille et contenant toutes la même tracklist. Ensuite, Love Songs est en effet celle dont rien que l’idée devait lui tenir particulièrement à cœur. Il a souvent dit préférer certaines de ses ballades aux chansons plus enlevées, et à l'époque où parait cette compilation, il est encore un mari et un papa heureux. On s’imagine que cela faisait longtemps qu’il avait envie de la faire, mais il a quand même bien fait d’attendre la parution de ses derniers albums Both Sides et Testify, bien que dix ans se soient écoulés entre ces deux-là !

Une compilation de chansons d’amour, rien que dans l’idée, c’était risqué. Pour une partie du public, c’est un argument qui fait mouche instantanément, tandis que pour une autre, c’est le comble de la caricature et de la honte. Déjà que Phil passait pour un marchand de soupe depuis son premier album solo, alors là... Je pense que j'en étonnerai beaucoup si je dis que je ne me range pas parmi ces derniers. C’est mon côté féminin qui doit se réveiller, mais les chansons d’amour, et notamment celles de Phil sont celles qui me touchent et m'émeuvront toujours le plus. Alors évidemment j’accueille ce double disque à bras ouverts. Un double disque oui, de chansons d’amour. Curieux non, quand on y pense ?

Curieux et risqué : il y a les hits de Phil ("Against all Odds", "Do You Remember ?", "One More Night"…) qui ont logiquement leur place, mais le risque est surtout présent dans le reste du contenu. Phil est en effet très loin de s’être moqué du monde. Après tout, il aurait pu nous proposer des versions alternatives de ces quelques tubes, ou je ne sais quoi d'autre qui aurait pu gâcher le plaisir. En réalité, premièrement on trouve des chansons moins connues et qui sont toutes aussi réussies les unes que les autres, comme "It Must Be Love", "If Leaving Me Is Easy", "Don’t Let Him Steal Your Heart Away", "The Least You Can Do", "It’s in Your Eyes"... Toutes extraites de différentes albums, bien qu'il manque par exemple "You Know What I Mean". Secundo, il y a beaucoup de Both Sides. Pour un album sous-estimé, trop vite oublié, quatre chansons c’est tout de même pas mal. D’autant plus que c’est lui qui est le plus représenté, et je n’en remercierai jamais assez Phil (même s'il vaut mieux découvrir ces chansons dans leur contexte originel), ainsi que pour le fait d’avoir mis "Please Come Out Tonight". A noter le fait que globalement il n’y a pas de réelles différences avec les versions d’origine, pour aucune chanson. Seule "I’ve Forgotten Everything" a été un peu accélérée, ce qui enlève un peu de la sensation de torpeur.

Enfin, comment parler d’abus commercial en voyant le nombre d’inédits présents ? Parmi ceux-ci, il y a d’abord les reprises de vieilles, voir très vieilles chansons, la plupart étant live, comme "My Girl" et le jazzy "The Way You Look Tonight" (qui donnent un petit aperçu des tournées Both Sides et 98, pour qui les a loupées), mais aussi "Always" ("Dreams will all come true...") qui ne figurait pas sur le Serious Hits Live en CD. "Separate Lives" est présente sous sa magnifique interprétation de la tournée 89 / 90, avec la délicieuse Bridgette Bryant. Parmi les reprises studio, il y a "Somewhere" et surtout "I’ve Been Trying", deux slows dont le son se situe quelque part entre Both Sides et Testify. Notons encore la plus belle de toutes, à savoir "True Colors", semi-live puisqu’enregistrée pendant un soundcheck (avant un concert probablement). Très différente de la version présente sur la compil Hits, ici très vocale (avec Arnold McCuller, Amy Keys et le reste de la section des choristes 2004-05), avec petit accompagnement de synthés (Brad Cole), percussion (Luis Conte), et la mélodie de cornemuse jouée au sax soprano (Gérald Albright). Une équipe forte, un arrangement enchanteur, à ne surtout pas manquer ! On termine par la chanson qui ouvre le tout, "Tearing and Breaking" (co-écrite avec John Martyn), grave et profonde, très vocale aussi, dans la lignée de Both Sides, et avec un très beau petit solo de cor (par Harry Kim).

Alors bien entendu, toutes ces chansons sont de préférence lentes et ne raviront guère les amoureux de up-tempos. On remarquera d'ailleurs que lorsque Phil s'essaye à la chanson d'amour enlevée, ça peut passer ("Two Hearts", "It's in Your Eyes") ou casser ("My Girl", qui n'est malgré tout pas de lui). Un beau travail malgré tout, qui prouve si besoin était qu'un batteur mythique de rock progressif pouvait être aussi un excellent chanteur de variété, et qui reste un cadeau plein de tendresse à partager avec votre chéri(e).

A lire aussi en POP par MARCO STIVELL :


Sharon CORR
Dream Of You (2010)
Et le rêve devint réalité...




Elton JOHN
Wonderful Crazy Night (2016)
Pop


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. Tearing And Breaking
2. Do You Remember ?
3. One More Night
4. Against All Odds
5. Can't Turn Back The Years
6. Groovy Kind Of Love
7. Everyday
8. Don't Let Him Steal Your Heart Away
9. Please Come Out Tonight
10. This Must Be Love
11. It's In Your Eyes
12. Can't Stop Loving You

1. Testify
2. True Colours
3. You'll Be In My Heart
4. If Leaving Me Is Easy
5. I've Been Trying
6. I've Forgotten Everything
7. Somewhere
8. The Least You Can Do
9. Two Hearts
10. Separate Lives (live)
11. My Girl (live)
12. Always (live)
13. The Way You Look Tonight (live)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod