Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK'N ROLL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Elvis Presley , Jerry Lee Lewis , Gene Vincent , Eddie Cochran , Buddy Holly , Little Richard, Ricky Nelson
- Membre : Lemmy, Slim Jim & Danny B., Brian Setzer
 

 Brian Setzer Official Website (811)

STRAY CATS - Choo Choo Hot Fish (1992)
Par ERWIN le 21 Août 2012          Consultée 1304 fois

Comme la photo de couverture semble vouloir le démontrer, nos matous ne sont plus désormais des rebelles sans foi ni loi. Leurs roots ont pris le temps de maturer, leurs techniques se sont adaptées, le temps a passé, mais les STRAY CATS demeurent en ce début des nineties le dernier bastion inviolable du Rockabilly. Les hauts et les bas ont ponctué leur carrière mais c’est avec un talent intact qu’ils se lancent dans le septième tome de leurs aventures.

C’est un Rock « made in Stray Cats » qui ouvre ce joli skeud bleu nuit noire : « Elvis on velvet » est dans la plus pure tradition de ces rocks d’ores et déjà revendiqués comme classiques tels « Runaway boys » à la lourde rythmique de guitare, rapide et inventive, le chant de Brian SETZER s’y pose tel un papillon sur une épaule, donc avec une étonnante douceur, mais c’est là tout le charme de ce combo hors normes. Ce n’est pas le seul, le riff de « Lust’n’love » le prouve un peu plus loin. Les solos de guitare vous surprendront par leur violente débauche de sons. Nous sommes très loin de COCHRAN, et plus encore de GALLUP, les deux maitres à penser tricoteurs de manche de SETZER, nous nous rapprochons plus ici d’un Stevie Ray VAUGHAN.
En parlant de guitare, le blondinet a avec l’âge encore développé son fameux toucher, la Gretsch sonne comme jamais sur le giga classique « Sleepwalk », une véritable merveille d’orfèvrerie. Peu sauraient capable de reproduire cet effort tout de douceur et de sensibilité. Un deuxième instrumental est proposé ici, il s’agit de « Jade Idol », moins rock, plus ambiancé BO à la TARANTINO, cela sonne terrible avec un synthé omniprésent- c’est rare chez les cats-

« Cross of love » est l’une des belles réussites de cet opus. Signalons un travail à la guitare digne des plus grands, et une composition taillée pour la scène, tantôt raw, tantôt soft pour le chant. Du Rock’n’Roll sous amphétamines ! Tout comme « Let’s go faster » qui porte bien son nom et nous ramène au confluent du Rockabilly et du Punk, qui vit la naissance du groupe.
Mais Brian est connu pour sa versatilité et une incroyable capacité à s’adapter, et voila que déboule le Swinguant « Beautiful Blues » antichambre de son travail au sein du BRIAN SEZTER ORCHESTRA si vous rajouter les cuivres, avec un solo digne de Les PAUL. On replonge dans le Rockabilly avec « Can’t go back to Memphis », et les inconditionnels auront avec “My heart is a liar” la chance d’entendre une sublime complainte originale et envoutante ou Brian s’accompagne seul de sa guitare.

La reprise de « Please don’t touch » moult fois reprise par bien des groupes dans des genres très différents prend sous les pattes des Cats sa réelle identité. Je dirai qu’en voila la meilleure version, reléguant celle de MOTORHEAD à des années lumières – Tiens, d’ailleurs, Lemmy et Slim Jim vont bientôt s’acoquiner pour leur album de reprise de Rock’n’roll, ya pas de hasard !- . On en termine avec les reprises et l’album sur le standard « Mystery train » qui figure dans les premiers succès du king ELVIS… Bah comme souvent, les versions des STRAY CATS sont meilleures que les originales. Voila un signe qui ne trompe pas : nous sommes véritablement en face d’un groupe de légende.

Pour cet avant dernière œuvre avant le chant du signe que sera l’album de reprise « Original cool », le résultat est vraiment à la hauteur. A titre personnel, je range cet album en deuxième position de leur discographie après l’inoxydable et inatteignable « Runaway boys ».

A lire aussi en ROCK'N ROLL par ERWIN :


Gene VINCENT
Crazy Times (1960)
Méconnu mais classique




Billy Lee RILEY
The Legendary Sun Classics (2010)
Le killer oublié


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Brian Setzer (chant-guitare)
- Lee Rocker (contrebasse)
- Slim Jim Phantom (batterie)


1. Elvis On Velvet
2. Cry Baby
3. Please Don’t Touch
4. Sleepwalk
5. Lust’n’love
6. Cross Of Love
7. Beautiful Blues
8. Can’t Go Back To Memphis
9. Jade Idol
10. My Heart Is A Liar
11. Let’s Go Faster
12. Mystery Train



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod