Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Bill Ward , Rainbow, Blue Öyster Cult, Danzig, The Dead Daisies , Msg, Deep Purple, Ian Gillan , Uriah Heep, Alice In Chains, Whitesnake
- Style + Membre : Tony Iommi , Dio, Black Sabbath
 

 Site Officiel (253)

Ozzy OSBOURNE - Down To Earth (2001)
Par RED ONE le 20 Janvier 2013          Consultée 1637 fois

Ozzy Osbourne réintègre BLACK SABBATH en 1997 et alterne alors les tournées en solo et celles avec son groupe d'origine. Mais malgré cet apparente réunion de famille avec Iommi & Co., Ozzy n'a pas totalement laissé tombé ses projets discographiques en solitaire, et un successeur au mitigé Ozzmosis (1995) est bel et bien programmé, en dépit des multiples annonces d'un nouvel album studio de BLACK SABBATH entièrement inédit (un projet qui avortera en 2001, malheureusement). Bon, et bien d'accord, allez c'est parti, on va l'écouter ce nouveau torchon d'Ozzy tout seul. Après tout, pourquoi pas ? Mais je te préviens, Ozzy, je serais intraitable avec toi, tu m'as tellement déçu par le passé ...

Le titre de ce huitième effort d'Ozzy Osbourne en solo peut prêter à sourire : "Down To Earth", ça n'était pas déjà le titre d'un album de RAINBOW publié en 1979, ça ? Passons sur le manque flagrant d'inspiration du titre, et attardons nous vite fait sur la pochette : franchement, c'est quoi cette horreur faite à l'ordinateur ? Depuis No Rest For The Wicked en 1988, Ozzy semblait en avoir fini avec les pochettes de mauvais goût et nous proposait des visuels assez sobres, même si peu inspirés et franchement égocentriques... Et là, bam ! Patatra, encore une pochette infâme. Beurk, j'en ai la nausée...

Mais passons encore sur ces considérations esthétiques, et avant de dévoiler petit à petit l'intrigue de ce nanar, décrivons un peu le casting : alors que Joe Holmes, guitariste d'Ozzy durant la tournée Ozzmosis, était annoncé sur cet album (il a d'ailleurs composé les riffs de plusieurs chansons de Down To Earth), c'est bel et bien Zakk Wylde, l'éternel porte-flingue d'Ozzy, qui s'est chargé de l'enregistrement. La section rythmique est cependant entièrement neuve, puisqu’après plusieurs changements de line-ups durant la fin des années 1990, ce sont finalement Robert Trujillo (ex-SUICIDAL TENDENCIES) et Mike Bordin (ex-FAITH NO MORE et remplaçant de Bill Ward en 1997 chez BLACK SABBATH) qui assurent ici le boulot. Mais dans le fond, l'identité de cette nouvelle mouture du groupe solo d'Ozzy n'a pas vraiment d'importance : nous sommes en 2001, et les oeuvres d'Ozzy en solo sont désormais essentiellement une affaire de producteurs et de songwriters extérieurs (en l'occurence, principalement Tim Palmer et Marti Frederiksen)...

Malgré le fait que plusieurs titres de cet album ne soient pas fondamentalement mauvais (je pense notamment à "That I Never Had", assez réussie, et "Junkie", au riff assez efficace malgré des paroles nulles à chier), le reste est tellement insupportable qu'un sévère agacement finit par apparaître au fil des écoutes. Sérieusement, quand on écoute des titres comme "Gets Me Through" (ridicule), "Running Out Of Time" (ennuyeuse à souhait), ou encore "Black Illusion" (autoparodique au possible), est-ce qu'on a vraiment l'impression d'écouter le même artiste qui 20 ans plus tôt nous a pondu le terrible album Diary Of A Madman (1981) ??? Comment Ozzy a-t-il pu se fourvoyer à ce point et passer d'un heavy metal traditionnel assez pépère mais relativement accrocheur à cette espèce de soupe metal infâme dont Down To Earth est rempli jusqu'à ras-bord ??? Hormis deux ou trois passages sympathiques, tout semble à jeter sur ce disque, l'inspiration en est quasi absente : "Facing Hell", titre racoleur bas du front, ou encore "Can You Hear Them ?", avec ses percussions militaires grotesques, sont autant de désastres créatifs. La ballade "Dreamer" pour sa part, niaise et horripilante, est ainsi l'un des pires titres jamais enregistrés par Ozzy, et confirme qu'en ce début de nouveau millénaire, le Madman est véritablement au fond du trou ...

Le groupe d'Ozzy assure son boulot comme il le peut, mais les honnêtes Robert Trujillo et Mike Bordin, malgré leur talent reconnu par tous, ne peuvent pas rendre plus agréable un brouet musical totalement fade et insipide. Zakk Wylde, en ce qui le concerne, ne semble pas s'arranger avec le temps, mais il convient tout de même de préciser que le guitariste américain n'a rien composé sur ce disque et a publiquement déclaré son profond désamour pour cet album, qu'il trouve très mauvais. Down To Earth est de toute évidence l'un des albums les plus impersonnels d'Ozzy, qui a visiblement laissé à tout un tas d'intervenants extérieurs le soin de lui composer une bonne bouse vaguement arômatisée metal et calibrée pour passer sur MTV. Les fans les plus hardcore apprécieront peut être, mais les autres repasseront ...

Alors que Ronnie James Dio, son éternel rival, poursuit au début des années 2000 un véritable travail de composition cohérent à l'aide d'un vrai groupe (je pense notamment à l'album Magica), Ozzy s'embourbe totalement et publie des albums qui ressemblent de plus en plus à des commandes de maisons de disques. Ozzmosis, malgré la présence d'invités de marque (tels que Geezer Butler ou encore Rick Wakeman) qui sauvaient l'album de la noyade, était déjà annonciateur de cette tendance. Down To Earth enfonce un peu plus le clou du portnawak, et se révèle être un véritable album foutoir, commercial à souhait, totalement surproduit et sentant clairement le manque d'inspiration. Malgré quelques heureux sursauts dans les années à venir, la suite de la carrière solo d'Ozzy ne sera malheureusement pas meilleure ...

Contenu : 1,5/5 (un ou deux trucs sont pas trop moches)
Pochette : 0/5.

Note finale : 1/5.

A lire aussi en HARD ROCK par RED ONE :


MOTÖRHEAD
We Are Motörhead (2000)
Je suis Snaggletooth et je suis la Mort.




MOTÖRHEAD
Overkill (1979)
Snaggletooth explose à la face du monde


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Ozzy Osbourne (chant)
- Zakk Wylde (guitare)
- Robert Trujillo (basse)
- Mike Bordin (batterie)
- +
- Tim Palmer (guitares additionnelles, percussions)
- Michael Railo (claviers, choeurs)
- Danny Saber (guitare additionnelle)


1. Gets Me Through
2. Facing Hell
3. Dreamer
4. No Easy Way Out
5. That I Never Had
6. You Know ... (part 1)
7. Junkie
8. Running Out Of Time
9. Black Illusion
10. Alive
11. Can You Hear Them ?



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod