Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUL  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


Robert PALMER - Double Fun (1978)
Par ERWIN le 29 Avril 2013          Consultée 1524 fois

Ah bah ça alors ! Vous aurez subrepticement noté que toute gent féminine a disparu de la couverture du quatrième opus de Robert PALMER. Encore que la vue des deux maillots sur le rebord de la piscine, plus ces remous sur l’eau laisse augurer du pire en ce qui concerne l’éventuelle présence féminine. Coquin de Robert… Que laisse-t-il entendre là ? Il se poile… La blague doit certainement être bien foireuse ! Les deux nanas sont donc sous l’eau, ou c’est du moins ce que tout gentleman normalement constitué doit penser.

Robert se marre, et il a diablement raison, car nonobstant cette image drolatique, ce quatrième opus contient le premier giga succès de notre Dandy. Composition d’Andy Frasier, bassiste de FREE, connue de toutes les oreilles un tant soi peu mélomanes du monde occidental. Très originale, la mélodie est bâtie sur un petit rythme caribéen et représente l’image même que l’on se fait des vacances, du farniente, image qui va coller à la peau de Bobby. Cette ritournelle a servi pour des pubs, des slogans, et rapporte en droits d’auteurs une belle petite fortune à son interprète. On reste dans le bain de soleil avec « Best of Both Worlds » : les « tututututu » sont eux aussi bien connus des foules. Titre super efficace, parfait complément du premier.

Dans le trip habituel des reprises, Bob propose cette fois un truc hyper rigolo : la reprise du « You Really Got Me » standard des KINKS à la sauce soul, pour un résultat tout à fait étonnant. La chanson en devient méconnaissable. Une avalanche de cuivre remplace la guitare agressive de Davies.

On réinvestit les domaines de la blue eyed soul avec « Come Over », qui pourrait faire partie de la disco de Stevie WONDER. Dans la même veine on retrouve le grand Allen TOUSSAINT sur « Night People », et la frénésie des Caraïbes se rappelle encore à notre bon souvenir. « You Overwhelm Me » rappelle les velléités funky de « Give Me an Inch », alors que « Where Can It Go » ressemble à s’y méprendre à du disco made in BEE GEES. Un brin de reggae avec « Love Can Run Faster ». Tout ceci ne révolutionnera pas la planète rock ! Mais l’opus contient la première réelle incursion de Roberto dans la musique rock bien burnée, il s’agit de « You’re Gonna Get What’s Coming », où guitares grasses et envolées en solo ont la part belle.

A mon sens le premier album de Robert PALMER à réellement sortir du lot : présence de hits, de morceaux de qualité, personnage éminemment charismatique et classieux, performance live de premier choix. Après quelques années de carrière, le Maltais voit arriver les premiers éléments de reconnaissance internationale. La scène est posée pour l’accession au firmament. Un bon 3,5.

A lire aussi en SOUL par ERWIN :


Bill WITHERS
Making Music (1975)
Maturité




Bill WITHERS
Just As I Am (1971)
Positive soulman


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Every Kinda People
2. Best Of Both Worlds
3. Come Over
4. Where Can It Go
5. Night People
6. Love Can Run Faster
7. You Overwhelm Me
8. You Really Got Me
9. You’re Gonna Get What’s Coming



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod