Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Robert PALMER - Drive (2003)
Par ERWIN le 28 Juillet 2013          Consultée 954 fois

Non mais regardez-moi ce regard de prédateur… La clope à la main, l’air goguenard, Robert trône dans le plus simple appareil, tel qu’en lui-même, franchement la classe, même si cette damnée clope prend une toute autre dimension en cette année 2003. Alors, Bob a sorti en dix ans deux albums de moyenne facture, ainsi que nous l’avons constaté. Il fallait réagir. Après avoir écumé la quasi-totalité des genres musicaux avec un succès reconnu de par le monde entier, il ne manque à notre dandy qu’une dernière tentative à faire et rester ainsi dans l’histoire comme un touche à tout de génie. Sa voix très smooth est parfaite pour le disque hommage au blues du delta imaginé par le guitariste Carl Carlton. Bob y participe, et aime tellement cela qu’il se lance dans le projet d’un album blues à son tour. Et voilà comment nous finissons cette splendide discographie sur un album de Blues.

Quand on a la voix de Robert PALMER, on ne craint pas de s’attaquer aux plus grands standards du Blues. Alors cela part dans tous les sens avec des versions superbes de méga classiques : en vrac comme ça : « Am I wrong » et « Why get up » qu’il s’éclate littéralement à interpréter à sa manière, avec des enrichissements malgré une musique plus frustre tu meurs. « Mama talk to youri daughter » est magnifique et jouissive à souhait. « Crazy cajuns cake walk band » donne l’impression d’être assis sur un rocking chair au bord du bayou, banjo à la main, en train de mater les alligators … « I need your love so bad » est juste éclatante.

Et quand on est un vrai touche à tout, on hésite pas à fourrer du ZZ TOP en plein milieu, et cette version improbable mais jouissive de « TV dînners » - tiré des sessions d’Eliminator -, il tient lui-même la national guitar sur ce titre. Car Rob reste un rockeur, l’hymne classique d’Elvis PRESLEY « Hound dog » est bien là, superbe, à la limite de la décence pour un fan d'Elvis mais certainement pas pour le pusillanime fan de Bob. Et ce n’est pas tout, Chuck BERRY est aussi dans la place sous la forme de son classique « Ain’t that just like a woman », et là aussi il s’en sort magnifiquement. Ca swingue et ça donne envie de danser.

« Lucky » est la seule contribution de Robert à son album Blues. Du coup le morceau comporte quelques influences des Caraïbes comme son rythme et ses percussions. « Stella » est carrément îlienne dont on ne sait où certes, nous nous éloignons du Blues rural du delta, encore que… Les Bahamas ne sont-elles pas juste en face ? « Dr zhivago’s train » est plus dans la droite lignée de ses opus précédents, tout en restant de bonne qualité. Pas un temps mort dans cet album..

Je ne résiste pas au plaisir d'évoquer les bonus qui contiennent notamment le classique « Stupid cupid », qui sonne meilleure que l’original, il faut dire qu’il y pose ses couilles sur la table et qu’en bon dragueur, il ne les perd pas. Cette chanson qui a souvent la consistance d’un hymne enfantin prend ici une dimension presque sensuelle… Nous y retrouvons enfin le mythique Robert JOHNSON sur la friandise qu’est « Milk cow calf boogie », et il s’en sort remarquablement.

Au final, il y a (toujours ?) du lard et du cochon dans les albums de Robert PALMER; celui-ci n’échappe pas à la sacro sainte règle et il est de bonne qualité. Chanteur Blues il l’a été sans hésitation aucune. Il s’est éclaté à faire cet album, son dernier. C’est au cours de la tournée promo, à Paris, que le grand séducteur dandy de la musique populaire va s’envoler vers le ciel, avec tambours et trompettes, et suivi d’un orchestre conséquent réunissant son amour immodéré de toutes les formes de musique et sa passion pour la vie. Repose en paix Robert, tu as bien mérité de la musique ! Il laisse derrière lui une œuvre magistrale, à découvrir impérativement.

3,5 arrondi à la supérieure car c’est … Le dernier !

A lire aussi en BLUES par ERWIN :


Johnny WINTER
Step Back (2014)
Johnny s'en est allé

(+ 1 kro-express)



Chris REA
Blue Street (2003)
Smooth


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Mama Talk To Youri Daughter
2. Why Get Up
3. Who’s Footing Who
4. Am I Wrong
5. Tv Dînners
6. Lucky
7. Stella
8. Dr Zhivago’s Train
9. Ain’t That Just Like A Woman
10. Hound Dog
11. Crazy Cajun Cake Walk Band
12. I Need Your Love So Bad



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod