Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK HARDCORE  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Gbh, The Exploited , Bad Brains
 

 Site Officiel (406)

DISCHARGE - Decontrol (1980)
Par RED ONE le 4 Août 2013          Consultée 812 fois

Le troisième et dernier EP de la trilogie sortie par DISCHARGE en ce début de décennie 1980 est assurément le plus important. Pourtant, il ne paye pas de mine en apparence : sa pochette est assez quelconque, et sa tracklist se résume à 3 chansons, contre 4 et 5 pour les deux précédents volets. Oui certes, mais cette fois, DISCHARGE amorce le début d'une mutation musicale qui aura des conséquences très importantes dans les années à venir.

Car avec l'EP Decontrol apparaissent les débuts des fameuses sonorités "D-Beat" (ce qui pourrait se traduire par "à la façon de DISCHARGE"). De quoi s'agit-il exactement ?

Le D-Beat, on pourrait résumer ça de la sorte : des riffs répétitifs, une basse très très lourde, une batterie martiale, et un chant véhément à la limite de l'écoutable, qui scande des slogans anarchistes minimalistes. Ce style de punk hardcore assez particulier, dont DISCHARGE est incontestablement le démiurge, sera bien sûr à l'origine du crust punk puis du grindcore quelques années plus tard, sans parler de toute la scène D-Beat scandinave qui aura son heure de gloire dans les années 1990. En gros, ces sonorités auront un impact plus que considérable sur l'évolution de la musique extrême des 20 années à venir. Ce n'est quand même pas rien, et se dire que tout a commencé avec ce petit EP, je trouve quand même ça assez fascinant.

Et ces fameuses trois chansons, alors, ça donne quoi ? "Decontrol" n'est assurément pas la plus marquante, malheureusement. Mais déjà, la chanson génère ce sentiment d'apocalypse sonore sans concessions que l'on retrouvera deux ans plus tard sur l'album Hear Nothing, See Nothing, Say Nothing. Les mélodies punk à l'ancienne semblent ici s'effacer et font place à un chaos musical froid et ravageur. "It's No TV Sketch" est pour sa part le titre qui voit les sonorités D-Beat apparaître le plus clairement au grand jour. La basse s'y fait plus que lourde, la batterie ne fait pas dans la dentelle, et les refrains sont plus que minimalistes. Même constat sur "Tomorrow Belongs To Us", qui semble préfigurer la mythique "Never Again". Le style DISCHARGE commence donc réellement à émerger sur ces trois titres.

Par rapport aux futurs joyaux dischargiens qui verront le jour à partir de l'année 1982, ces trois chansons ne semblent pas aussi bien taillées ni aussi soigneusement polies. La production est d'ailleurs toujours aussi exécrable. Mais pourtant, leur caractère fondateur est incontestable. Trois titres seulement donc, mais trois titres qui ont beaucoup fait pour contribuer à forger le style DISCHARGE. C'est quand même assez admirable. Une vraie réussite, rétrospectivement parlant.

Malheureusement, ce troisième EP marquera la fin provisoire du line-up "classique" de DISCHARGE, puisque Terry Roberts quittera le groupe à la fin de l'année 1980 pour partir rejoindre les UK SUBS. Remplacé d'abord par Keith Haynes, ce sera finalement Dave Ellesmere qui reprendra son poste et enregistrera avec le reste du groupe le mini-LP Why, premier effort "longue durée" de DISCHARGE, qui sortira en 1981 et que l'on peut considérer comme la suite logique de cette trilogie d'EPs. Terry Roberts retrouvera son frère Tony au sein des BROKEN BONES quelques temps plus tard, mais il faudra attendre l'année 2001 pour que ce mythique line-up de DISCHARGE ne se reforme brièvement, le temps d'un unique album studio éponyme qui sortira en 2002.

A lire aussi en PUNK-ROCK par RED ONE :


SUICIDAL TENDENCIES
Suicidal Tendencies (1983)
L'un des grands classiques du hardcore américain.




SAMHAIN
Unholy Passion (1985)
Glenn Danzig partouze avec ses succubes


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Kelvin Morris (chant)
- Tony Roberts (guitare)
- Roy Wainright (basse)
- Terry Roberts (batterie)


1. Decontrol
2. It's No Tv Sketch
3. Tomorrow Belongs To Us



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod