Recherche avancée       Liste groupes



      
FUNK-SOUL-FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (157)

Sheryl CROW - 100 Miles From Memphis (2010)
Par MARCO STIVELL le 12 Octobre 2013          Consultée 839 fois

Les années 2008 à 2010 succèdent à une période horrible dans la vie de Sheryl CROW. A 48 ans, la chanteuse vit cependant à nouveau dans le bonheur, avec l'adoption de deux petits garçons. Elle trouve néanmoins le temps de publier encore plus rapidement que les précédents disques, ce 100 Miles from Memphis, dont le titre nous renvoie d'emblée à quelque chose d'initiatique.

Ce n'est pas un sentiment incongru, Sheryl est effectivement née dans une petite ville à cent miles de Memphis, même si Kennett se situe dans le Missouri et non dans le Tennessee. La chanteuse a donc grandi près de ce carrefour portuaire certes mais également historique, berceau de grandes figures des musiques noires et blanches américaines. Avec 100 Miles from Memphis, enregistré aux prestigieux Henson Recording Studios de Los Angeles et Electric Lady Studios de New York City, elle leur rend un vibrant hommage, à la fois baignant dans ses influences et personnel.

Personnel d'abord parce qu'à l'exception de deux reprises, la totalité de ces morceaux a été écrite et composée par Sheryl, majoritairement aidée des présences de Doyle Bramhall II (guitariste gaucher connu grâce aux Arc Angels, mais également musicien de tournées de Roger Waters et Eric Clapton) ainsi que l'australien Justin Stanley (entre autres accompagnateur de The Vines et de Beck), tous deux participant activement à l'instrumentation de cet album. Ensemble, ils tentent de retrouver le son, en termes de réalisation et de production du mythique Dusty in Memphis de Dusty Springfield. L'album de Sheryl sonne ainsi résolument rétro, bien ancré dans la tradition soul mais avec cette diversité propre à l'artiste, un point important pour cette empreinte et qui n'a jamais fait défaut sur ses plus grands albums (le deuxième, The Globe Sessions et Detours).

En effet, on trouve dans cette nostalgie des années glorieuses différents univers. Le rhythm'n'blues, la soul et le funk sont forcément à l'honneur avec des titres chaleureux comme «Our Love is Fading», «Peaceful Feeling», «Summer Day» ou encore «Roses and Moonlight». La fin de cette dernière, en roue libre vocale et instrumentale est la cerise sur le gâteau dans une oeuvre où chaque partie de chant, de guitare ou de clavier semble hyper-travaillée et apparait judicieuse, le trio principal étant accompagné par d'excellentes rythmiques, basse de Tommy Sims incluse. Une section de cuivres vient compléter le tout, même si je ne peux m'empêcher de penser qu'elle représente le maillon faible de l'ensemble, non pas pour ce qu'elle fait, mais au contraire ce qu'elle ne fait pas : si les parties sont assurément efficaces, un certain confinement à l'accompagnement ainsi que des escapades mesurées nous font prendre conscience de la frustration potentielle des musiciens à ne pouvoir oeuvrer en solo ou avec plus de folie encore, exception faite de quelques rares passages comme la fin funk de «Roses and Moonlight».

A grand renfort de paroles positives sur l'amour («Summer Day») ou autres sujets, Sheryl explore différentes facettes tout en n'oubliant pas ses propres racines folk et country («Long Road Home» ou le slow «Stop», au chant teinté de soul) et s'octroie même une petite récréation reggae sur «Eye to Eye», où master Keith Richards vient tâter un peu de sa six-cordes hargneuse. Parlons encore des quelques reprises. Sheryl fait du «Sign Your Name» de Terence Trent d'Arby quelque chose de plus raffiné encore avec des airs de Al Green. Quant au bien connu «Sideways» de Citizen Cope, si elle n'est pas la première à avoir eu l'idée, la manière dont elle la reprend confère un esprit hypnotique et féminin à cette chanson. Une fois n'est pas coutume, parlons de la chanson bonus, modeste hommage à Michael Jackson disparu récemment avec «I Want You Back», son premier tube. Peu de surprise, sinon le plaisir d'entendre cette chanson interprétée par une grande chanteuse et qui apporte un peu de fraîcheur supplémentaire à un album déjà consistant en la matière.

100 Miles from Memphis aurait pu être un album de reprises facile et bateau, il est au final loin de cette idée. Pour une heure de musique, Sheryl CROW nous convie à un beau voyage, une visite guidée dans le mythique Memphis, aussi modeste que sincère et plaisante. Welcome home dear !

A lire aussi en FUNK par MARCO STIVELL :


Bryan FERRY
Boys & Girls (1985)
L'album le plus connu de Bryan Ferry




PRINCE
1999 (1982)
Quand groove et ingéniosité ne font qu'un


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



Non disponible


1. Our Love Is Fading
2. Eye To Eye
3. Sign Your Name
4. Summer Day
5. Long Road Home
6. Say What You Want
7. Peaceful Feeling
8. Stop
9. Sideways
10. 100 Miles From Memphis
11. Roses And Moonlight
12. I Want You Back



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod