Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK CELTIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Merzhin, Daviken
 

 Site Officiel (707)

EPSYLON - Manufacture Du Temps (2014)
Par GEGERS le 14 Avril 2014          Consultée 2335 fois

Vouloir comparer un groupe avec l'un de ses pairs, c'est lui retirer par avance une partie de sa personnalité, le juger en regard de ce que l'on connaît, de ce qui nous est familier. Comment passer sous silence, néanmoins, la flagrante similitude qui rapproche les EPSYLON de leurs glorieux aînés bretons de Merzhin ? Balayons l'évidence : oui, tous les deux pratiquent un rock breton énergique, qui dépoussière les codes du style pour mêler guitares acérées et instruments traditionnels. Néanmoins, et fait étrange, tous deux rencontrent un certain succès en Asie : Alors que Merzhin a documenté l'une de ses tournées en Inde et au Sri Lanka, EPSYLON s'est récemment embarqué dans sa deuxième tournée chinoise. Enfin, et plus surprenant encore, les deux groupes ont adopté un thème similaire sur leur dernier album en date : le temps, thème ô combien universel, qui se voit ici pourtant traité par les deux groupes de manière sensiblement identique, en témoigne cet artwork de Manufacture du Temps, fait de rouages et d'engrenages, très proche de Des Heures à la Seconde.

La comparaison s'arrête là, car pour ce qui est du contenu, il est évident que l'élève dépasse désormais le maître. Là où Merzhin témoigne de difficultés à convaincre avec un rock de plus en plus générique et malheureusement de moins en moins celtique, ce qui faisait pourtant sa force, EPSYLON se lance tête baissée dans une musique enragée et énergique, qui mêle avec bonheur distorsion des guitares et instruments traditionnels. Le groupe n'est pas pour autant traditionaliste ou réfractaire à la nouveauté, puisqu'il intègre de temps à autre quelques discrètes touches electro (« Un idéal »), qui s'intègrent parfaitement dans la musique du groupe. Puisqu'il faut bien comparer, parlons alors d'un LUKE en kilts, quitte à être réducteur.

Trois ans après un deuxième album modestement emballant le groupe a, c'est une évidence, évolué dans le bon sens, tant au niveau du chant que des textes et des mélodies. Bien plus homogène que son prédécesseur, Manufacture du Temps témoigne d'un groupe qui a passé la vitesse supérieure pour faire grandir sa musique et affirmer son identité. Le rock d'EPSYLON est résolument énergique, porté par des riffs bien souvent efficaces et des lignes mélodiques d'une grande profondeur. Il y a dans Manufacture du Temps un savant mélange entre efficacité naturelle, inhérente au style pratiqué, et la volonté de fouiller, de donner une véritable substance au rock celtique pratiqué. Ainsi, « Le brasier », avec sa bombarde et son accordéon en vitrine, est bien plus qu'un simple titre entraînant et fédérateur. En apportant bien plus de soin à leurs textes que sur leur précédent opus, les EPSYLON permettent en effet à leur musique de gagner en richesse. Les paroles sont à la fois énigmatiques et universelles, et donnent l'envie de creuser dans ce « brasier » résolument impressionnant de maîtrise et d'efficacité.

Il y a, cela semble évident, un concept sous-jacent qui relie les morceaux et offre une thématique commune à l'ensemble de l'album. Le temps, ses ravages, ses batailles, ses soldats ? Le livret de l'album, que nous n'avons malheureusement pas eu entre les mains, sera peut-être plus loquace, mais il est évident que le sujet est grave, loin d'un rock celtique hédoniste et simpliste. Ces paroles soutiennent parfaitement une musique elle-aussi plus portée vers l'ombre que la lumière, malgré quelques mélodies célestes, à l'image de celles de « L'Exil », tout simplement belles, cet adjectif se suffisant à lui-même pour décrire la pertinence du mélange entre une rythmique tribale, une cornemuse solennelle et une ligne vocale toute en progression. Le témoignage d'un groupe accompli, tout simplement.

Les ambiances arabisantes de l'agressif « Dans mes veines », ou celles, plus légères de « Je me souviens » (et son violon sautillant), participent à la grande variété d'un album qui, doté d'une durée de vie très longue, dévoile ses atours au compte-goutte, incitant l'auditeur à se replonger à plusieurs reprises dans les riffs plaqués, envoûtants, de « Chaque seconde », ou dans le refrain imparable de l'introductif « Le temps », enivrant. Et de nouveau, quelles splendides lignes mélodiques !

En bref, EPSYLON a frappé fort avec un troisième album synonyme de bond en avant pour le sextet qui a trouvé sa voie de la plus belle des manières : en proposant un album abouti et suffisant, mais qui ouvre également une porte annonciatrice de nouvelles aventures discographiques convaincantes, si l'on en croit la capacité du groupe à se faire porteur d'une richesse mélodique époustouflante. Du tout bon pour les amateurs de rock celtique léché et loin des clichés habituels, et une prometteuse carte de visite pour un groupe qui, après avoir été suiveur, semble bien parti pour devenir leader !

A lire aussi en ROCK par GEGERS :


FLOGGING MOLLY
Life Is Good (2017)
Mama, i'm coming home.




BIG COUNTRY
The Journey (2013)
Malgré tout, vivre !


Marquez et partagez







 
   GEGERS

 
  N/A



Non disponible


1. Le Temps
2. L'exil
3. Dans Mes Veines
4. La Passe
5. Un Idéal
6. Un Printemps
7. Je Me Souviens
8. Le Brasier
9. Chaque Seconde
10. Aux Hommes Debout !



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod