Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-WAVE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


CULTURE CLUB - Colour By Numbers (1983)
Par ERWIN le 5 Février 2015          Consultée 1020 fois

Vous allez dire que je vous rabat les oreilles sans cesse avec la flamboyante année 1983... C'est bien possible, mais voila, je n'exagère pas vraiment. La bonne preuve, vous avez entre les mains le magnus opus des CULTURE CLUB, les néo romantiques de la new wave alors à la pointe de la mode. BOY GEORGE est en passe de devenir la grande icône gay de cette époque, il est déjà partenaire dans la vie du batteur Jon Moss, même si les fans l'ignorent, et ses nombreuses frasques alimentent la mignonne presse quotidienne des tabloïds anglais. Cela dit, le premier album à provoqué un véritable raz de marée, il leur faut maintenant transformer l'essai.

C'est ce à quoi vont s'appliquer les hits de l'album. Tout d'abord "Church of the poison mind", titre très sympa qui va faire une petite percée dans les charts. Mais c'est avec le giga succès de "Karma Chameleon" cosigné par le discret clavier Phil Pickett, que le groupe va truster tous les charts du monde entier à la place de leader, petite mélodie qui doit autant à ses aspects country qu'à son harmonica, on s'éloigne un peu des premières préoccupations soul reggae des londoniens, mais peu importe, voila un vrai flambard que personne n'aura oublié. Le grand piano de "Victims" nous replonge ensuite dans une ambiance plus pop soul à la Elton JOHN, ce qui contribue à mettre le timbre de voix si expressif de Georges O'Dowd en exergue. Une chanson à la gloire du batteur Moss... Le single ne sortira pas aux US cela dit et ne sera donc pas un des grands standards des CULTURE CLUB, malgré une qualité évidente.

Avec "Miss me blind", nous voici à nouveau plongés dans la grande mare des dancefloors, à l'image du "I'll tumble for ya" du précédent album en plus sexy. Un autre immense succès qui va les porter définitivement à la tête du show biz international. Ce petit refrain impertinent drivé par la jolie guitare de Roy Hay est une vraie réussite. Enfin un cinquième titre - soit la moitié de l'opus - sort en single ! Il s'agit d'un nouveau classique : "It's a miracle", qui se signale par la gaieté de ses textes et son aspect ensoleillé. On y navigue à vue entre la calypso et la pop, avec beaucoup de cuivres et un George moins plaintif que d'ordinaire.

Le reste de l'album se laisse facilement écouter. On passe de titres blue eyed soul à la "Black money" - qui pourrait faire partie du répertoire de l'autre George... MICHAEL cette fois - et son joli refrain, à de petites surprises comme "Changing every day", un titre girly dans l'esprit et dont le piano est superbe. Du magnifique gospel de "That's the way" au rocksteady cool de "Mister man" en passant par la superbe basse de Craig sur "Stormkeeper", il n’y a que du bon dans cette livraison.

Plus de seize millions d'exemplaires de cet objet vont s'écouler de par le monde ! C'est énorme mais mérité, car il ne contient pas le moindre titre moyen. Que de la bombe dans cet album, qui mérite clairement l'intérêt de chacun, et reste la meilleure porte d’entrée pour découvrir ce groupe culte des eighties. A la note méritée de 4 et des poussières, je rajoute la différence pour l’importance historique de l’opus et je vous encourage tous à son écoute.

Un vrai grand classique.

A lire aussi en NEW-WAVE par ERWIN :


INDOCHINE
Le Péril Jaune (1983)
Puéril mais rose bonbon

(+ 1 kro-express)



EURYTHMICS
Peace (1999)
The last and best


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Boy George (chant)
- Mikey Craig (basse)
- Roy Hay (guitare-claviers)
- Jon Moss (batterie)


1. Karma Chameleon
2. It's A Miracle
3. Black Money
4. Changing Every Day
5. That's The Way
6. Church Of The Poison Mind
7. Miss Me Blind
8. Mister Man
9. Stormkeeper
10. Victims



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod