Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUL-ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Mike & The Mechanics

SAD CAFé - Misplaced Ideals (1978)
Par MARCO STIVELL le 21 Mai 2015          Consultée 782 fois

Le deuxième album de SAD CAFÉ fait directement suite au premier, Fanx Ta-Ra. C'est pourtant le dernier effort de la formation d'origine (déjà !), sachant que le batteur Tony Cresswell est remplacé la même année par Dave Irving. Pour l'heure, les six Anglais ne connaissent encore qu'un succès relatif, qui leur permet d'être au moins distribués dans plusieurs pays. Ils se réservent quelques plaisirs comme le recours à Hipgnosis pour la pochette originale, à la fois ironique et délurée.

Sur ce second disque, on retrouve l'empreinte rugueuse de leurs débuts, notamment grâce à l'emploi de riffs furieux par la paire Ian Wilson-Ashley Mulford. Le style soul-rock, l'ambiance fin 70's ainsi que la puissance de l'arrangement donne toujours l'impression d'entendre un TOTO version mancunienne, même si les Californiens ont quelques mois de retard en vérité. Et puis SAD CAFÉ, y compris en cette période qui est leur plus faste, ne parviendra jamais à proposer un méga-tube tel que "Hold the Line" !

Cela n'empêche pas Misplaced Ideals (quel titre !) d'être un très bon album, bien qu'il faille un certain temps pour le reconnaître. Le fait est que le groupe de Paul Young préfère ralentir le tempo ici et de manière globale, délivre une oeuvre uniforme, par opposition à un Fanx Ta-Ra très dynamique et qui partait dans tous les sens, avec un caractère rock progressif, sachant qu'une moitié de chansons était reliée en un seul morceau.

Si le sentiment de déception n'est guère incongru au départ, il s'efface donc, une fois que l'on arrive à rentrer dans les chansons. Le début de l'album est déjà franchement excellent, avec un "Restless" rageur qui résume bien les trois premiers morceaux de l'album, entre gros riffs de guitares couplés aux soli inventifs par Mulford ("Here Come the Clowns"), et ambiance soul groovy pimentée par la présence du saxophone de Lenni pour "Run Home Girl".

Sur ce dernier titre, la basse de John Stimpson et les claviers de Victor Emerson renforcent la cohésion du groupe. Le collectif se rejoint dans l'écriture de "On With the Show", ce qui se ressent dans le groove et les solos, façon jam session. On parle de TOTO, mais quoi de plus jouissif que "Here Come the Clowns", ce blues-rock sale très marqué par l'esprit Rolling Stones, avec un sax bien affuté là aussi, et un Paul Young qui, s'il n'a pas le charisme sexy et légendaire d'un Mick Jagger, a au moins la technique pour lui et certainement pas moins de feeling.

Le chanteur, en plus d'écrire certains titres seul, prouve une fois encore sa maîtrise dans différents registres, à commencer par la ballade "Mario", écrite pour un ami disparu et d'abord pour un tandem voix-claviers, un morceau qui titille la corde sensible naturellement. Le suivant, "Relax", est un reggae au texte en mode pure détente, fort appréciable également. Les autres titres forts de ce disque sont le jazzy "Feel Like Dying" avec ses choeurs féminins, et "No Place to Go", écrite par le guitariste Ian Wilson, à la guitare folk entraînante et une certaine mise en valeur de la batterie.

Misplaced Ideals demande donc une attention particulière, plaçant sa richesse dans un caractère fortement éloigné de son prédécesseur. Pas de tube notable ici, juste de très bons morceaux et une niaque des plus admirables !

A lire aussi en ROCK par MARCO STIVELL :


CUT_
Millionairhead (1999)
Prometteur mais éphémère




COVEN
Coven (1972)
Sorciers repentis et chanteuse canon


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Paul Young (chant)
- Ian Wilson (guitares, choeurs, percussions)
- Ashley Mulford (guitares lead)
- Vic Emerson (claviers)
- John Stimpson (basse, choeurs)
- Tony Cresswell (batterie)
- + Lenni Sachs (saxophones)


1. Restless
2. Here Come The Clowns
3. Run Home Girl
4. Let Love Speak For Itself
5. No Place To Go
6. Mario
7. Relax
8. Feel Like Dying
9. With The Show



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod