Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK GOTHIQUE  |  LIVE

Questions / Réponses (1 / 2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 



FIELDS OF THE NEPHILIM - Earth Inferno (1991)
Par WATCHMAN le 17 Mai 2016          Consultée 992 fois

Suite à la parution de leur troisième album, Elizium, et au succès rencontré par ce dernier auprès des critiques et des fans, Fields Of The Nephilim entame en cette année 1990 une longue série de concerts pour promouvoir ce disque, encore considéré aujourd’hui comme l’un des disques les plus novateurs en termes de rock gothique. Le groupe n’en a pas conscience mais il est alors à ce moment-là à l’apogée de sa carrière. S’ils avaient trouvé leur style sur l’opus précédent (The Nephilim, 1988), les musiciens l’ont véritablement transcendé sur Elizium pour atteindre un niveau de créativité et une osmose musicale qu’ils ne connaîtront jamais plus par la suite.

Profitant justement de cette alchimie qui opère entre eux, Carl McCoy et ses sbires livrent durant cette tournée des prestations scéniques d’anthologie, dont plusieurs seront capturées en vue de la sortie d’un album live. Le résultat voit le jour l’année suivante, sous le nom d’Earth Inferno. Pour faire simple, cette galette regroupe (presque) tous les hits du groupe de la période 1987-1990, dans des versions encore davantage sublimées (était-ce seulement possible ?), à l’exception de Slow Kill et Vet For The Insane (issus de Dawnrazor), de Endemoniada et The Watchmen (tirés eux de The Nephilim), mais surtout du fameux diptyque Wail Of Sumer/And Their Will Your Heart Be Also (le final d’Elizium). Peut-être le seul défaut de ce live à mes yeux, tellement l’enchaînement de ces deux derniers titres constitue à lui tout seul un grand moment de l’histoire du rock gothique.

Plus qu’un simple album live, Earth Inferno immortalise véritablement une période de gloire pour les Fields Of The Nephilim. Il est à l’image du Unleashed In The East pour Judas Priest, du Live After Death pour Iron Maiden ou du Live Shit : Binge And Purge pour Metallica. À savoir l’instantané d’un apex, d’un climax musical pour le combo anglais car la suite sera tout autre...

À écouter de préférence la nuit, les yeux fermés, dans un endroit calme et si possible d’une seule traite pour ne pas rompre l’ambiance onirique qui s’emparera alors de votre esprit.
Il ne nous reste alors plus qu’à vous souhaiter un bon voyage…

A lire aussi en HARD ROCK par WATCHMAN :


SIXX : A.M.
Prayers For The Damned Vol. 1 (2016)
Confirmer pour dominer.

(+ 1 kro-express)



JäGER BLASTER
Introspecta (2019)
Trois amis en quête de sagesse.


Marquez et partagez





 
   WATCHMAN

 
  N/A



- Carl Mccoy (chant)
- Tony Pettitt (basse)
- Paul Wright (guitare)
- Don Wright (batterie)
- Peter Yates (guitare)
- Jon Earin (claviers)


1. Intro (dead But Dreaming/for Her Light/at The Gate
2. Moonchild
3. Submission
4. Preacher Man
5. Love Under Will
6. Sumerland
7. Last Exit For The Lost
8. Psychonaut
9. Dawnrazor



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod