Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL INDUS/GOTHIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



FIELDS OF THE NEPHILIM - Fallen (2002)
Par WATCHMAN le 30 Juin 2016          Consultée 876 fois

Bon ben voilà, on y est. Douze ans après un “Elizium” gigantesque, qui fut suivi d’un live lui aussi monumental, nous tenons enfin entre les mains le nouvel album studio des Fields Of The Nephilim. Partagés entre excitation et crainte, nous insérons le disque dans le lecteur, avides d’être de nouveau transportés dans les sphères sombres et chamaniques de la musique du groupe. C’est qu’il s’en est passé des choses depuis 1991, et il est clair que le FOTN de 2002 n’a plus rien à voir avec celui qui a immortalisé son génie sur « Earth Inferno ». Exit Jon Earin et Peter Yates, respectivement claviériste et guitariste et bye bye les frères Wright (guitare et batterie), partis fonder The Last Rites. Seul demeure à l’appel le fidèle bassiste Tony Pettitt, pour épauler un Carl McCoy plus que jamais leader et figure de proue du vaisseau gothique qui file désormais toute voile dehors à l’assaut du troisième millénaire.

Dès les premières écoutes, le constat s’impose : c’est très, mais alors très décevant. En fait, on ne retrouve quasiment rien de ce qui faisait la caractéristique et le talent du groupe avant. Là où les vocaux alternaient magnifiquement entre chant grave typiquement gothique et incantations mystiques, on ne retrouve ici plus que des phrasés secs et criards. En bref, un chant plus dur emprunté au métal et qui se voit en plus souvent doublé par des bruitages assez pénibles. Carl McCoy semble avoir écouté du Killing Joke durant la décennie écoulée. Mais ne fait pas du bon métal indus qui veut. Ni surtout ne peut copier l’excellent Jaz Coleman. Idem pour les compositions en elles-mêmes. Là où autrefois le groupe maîtrisait ses ambiances en faisant durer les morceaux sans jamais lasser, cette fois nous avons affaire à des titres plutôt courts (pour du FOTN avec environ 3’50 de moyenne) qui peinent bien souvent à nous captiver. La faute à une absence cruelle de ces fameux leads de guitares, tantôt mélodiques tantôt planants, hérités à la fois du post punk et du rock psychédélique et qui constituaient la marque de fabrique de nos prêcheurs anglais. Seuls « From The Fire », avec sa montée progressive, « Subsanity », avec son refrain qui rentre instantanément dans le crâne, ou bien encore « Hollow Doll » avec ses claviers intéressants, parviennent à tirer leur épingle du jeu et à surnager un peu dans cet océan de médiocrité. Oui, je suis sévère dans mes propos mais au terme de douze années d’attente, les fans (dont je fais partie) étaient en droit d’espérer quelque chose de beaucoup plus abouti que ce disque bâclé qui se permet même de recycler encore une fois deux vieux titres issus des débuts artistiques du groupe*.

Ni plus ni moins que l’album le plus faible et famélique de Fields Of The Nephilim, qui démontre que leur (trop) longue absence les a relégués désormais bien loin derrière la concurrence plus jeune (The 69 Eyes, Sentenced et Lacrimas Profundere en tête). Un album qui porte décidément bien son nom, tant l'impression de dégringolade affichée par le groupe nous saute aux yeux. Pourtant, ils sauront admirablement redresser la barre sur leur disque suivant, montrant ainsi que même le vieux lion peut encore rugir…


*Darcell AD et One More Nightmare (celle-ci étant la version plus moderne et métallique de Trees Come Down). Voir la chronique de la compilation “From Gehenna To Here”.

A lire aussi en HARD ROCK par WATCHMAN :


REBEL DUCK
Hard Rock City (2015)
Esprits rebelles.




JäGER BLASTER
Introspecta (2019)
Trois amis en quête de sagesse.


Marquez et partagez





 
   WATCHMAN

 
  N/A



- Carl Mccoy (chant, musique)
- Tony Pettitt (basse, musique)


1. Dead To The World
2. From The Fire
3. Thirst
4. Darcell Ad
5. Subsanity
6. Hollow Doll
7. Fallen
8. Deeper
9. Premonition
10. One More Nightmare



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod