Recherche avancée       Liste groupes




Demandes non satisfaites :  1 ...<<...<... 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 ...>...>>... 82
Le délai entre votre enregistrement et la publication peut être assez long. Patience !
Seules les propositions d'albums parus il y a plus de six mois sont validées.
Toute proposition d'album paru il y a moins de six mois est mise en attente puis réétudiée une fois le délai écoulé.


Demandes satisfaites : 40 % (2014 demandes dont 797 qui ont abouti à une chronique)
Ce pourcentage ne tient pas compte des demandes pour lesquelles la chronique était déjà en cours d'écriture.



Le 25 Mars 2021
Par LE MERLE MOQUEUR
Chroniqueur souhaité
PEU IMPORTE

WARREN VACHé - IRIDESCENCE - 1981

Un retour aux sources.

Les sources dans ce somptueux massif qu'est le Jazz sont innombrables. Il y en a pour tous les goûts et pour toutes les oreilles. Remontant assez haut vers celles qui nous distillaient du mainstream et du Swing.
Warren Vaché est un "jeune" trompettiste américain qui dit avoir été influencé par des confrères comme Ruby Braff et Clifford Brown. Si le mainstream lui colle aux lèvres il ne dédaigne pas renouer avec un bebob revisité par ses bons soins. Il n'est pas un novateur mais se veut un gardien des courants passés.
Il a joué avec des grands noms comme Buddy Tate, Jimmy Cobb, Bucky Pizzarelli et Gerry Mulligan et a longtemps travaillé avec Scott Hamilton. En 2000 nous pouvons l'entendre avec le pianiste Bill Charlap dont j'ai proposé un album le 06 février de cette année 2021.

Non ce Vaché ne semble pas avoir de "connivence" familiale avec Jacques du même nom, mais ne jurons de rien car les rivages de Lorient peuvent mener à ceux des USA. Toujours est-il que le frère de notre Warren est musicien et que son père l'était aussi.

Sur cet album on le retrouve avec des pointures qui malheureusement ne sont plus. La nostalgie est parfois bonne conseillère pour éradiquer toutes sortes de névralgies.




Le 25 Mars 2021
Par LE MERLE MOQUEUR
Chroniqueur souhaité
PEU IMPORTE

JOE PASS - BLUES FOR FRED - 1988

Ah ces guitaristes, ils n'ont pas fini de nous enchanter.

Certains sont influencés par Wes Montgomery, d'autres par Charlie Christian et d'autres encore tendent l'oreille vers Django Reinhardt... Lui il a juré par les deux derniers que je viens de citer.
Tranquille comme Baptiste il l'était, virtuose avec un jeu orchestral à en faire pâlir plus d'un, Joe Pass. Il a apporté cet accompagnement dit walking-bass dans le jeu de la guitare de jazz qui ponctue ses accords, le tout avec des mélodies a vous filer la chair de poule. Un maitre du "fingerpicking" !
Par qui fut-il influencé cet Art Tatum de la guitare ? Il nous le confie et comme beaucoup de ses confrères pas uniquement par des guitaristes. Tatum, ok, on le sait mais aussi Bud Powell, Lester Young. La facilité, apparente, avec laquelle il interprétait et transformait certains standards a fasciné des musiciens comme, John Abercrombie. C'est lui qui le reconnait lors d'un interview.

Il reviens de loin ce fils d'un sidérurgiste d'origine sicilienne qui a grandi en Pennsylvanie. La drogue sera sa mauvaise conseillère pendant une dizaine d'années, séjours en prison et enfin la cure de désintoxication.
Il jouera dans les studios à Hollywood de 68 à 72 pour, et je ne donne que 3 noms ; Sarah Vaughan, Bud Shank et Frank Sinatra. On le retrouvera tout le long de sa carrière dans les festivals les plus renommés. Il ne sera pas avare de duo, pour ceux qui aiment le contrebassiste Ray Brown un album avec Joe, "The Giants" cela vaut le détour . Il interprétera des morceaux bob où il fera preuve d'un "doigté" rapide (voir "I remember Charlie Parker"). On le retrouvera dans des albums solo comme celui que je vous propose aujourd'hui qui est dédié à Fred Astaire décédé en 1987.

Joe Pass nous a faussé compagnie trop tôt.




Le 25 Mars 2021
Par CHRIS85
Chroniqueur souhaité
Peu importe

SANDRA - SECRET LAND -

Bonjour j 'aimerais voir paraitre sur le site la discographie de la chanteuse Sandra au moins ses albums comme secret land etc.. Merci bonne journée



Le 25 Mars 2021
Par LE MERLE MOQUEUR
Chroniqueur souhaité
PEU IMPORTE

CHICK COREA ET GARY BURTON - CRYSTAL SILENCE - 1972

Chick Corea nous a quitté sur la pointe des... doigts.

Si je connaissais le Chick Corea de la période Miles Davis puis par la suite de celle de Return to Forever, je n'avais jamais poussé plus dans son passé et complètement ignoré qu'il avait côtoyé des Cab Calloway , des Herbie Mann et des Stan Getz. Je n'avais pas retenu son flirt avec le free-jazz et sa passion d'adolescent pour le génial Horace Silver. Que de lacunes ! Par contre j'ai l'album "The Thing To Do" de Blue Mitchell dans lequel il "pianotise" mais je n'avais jamais pris la peine de regarder les musiciens qui jouaient dans cet album de Blue Note. Pour dire que comme beaucoup d'adeptes du Jazz-rock j'avais royalement fait l'impasse sur toute sa période dite Jazz. Heureusement les écoutes perdues ne sont plus de nos jours définitives, vinyle, cd et compagnie nous sauvent de nos manques de curiosité.

Ce Cristal Silence porte bien son nom, c'est un joyau musical.




Le 25 Mars 2021
Par LE MERLE MOQUEUR
Chroniqueur souhaité
PEU IMPORTE

IAN CARR WITH NUCLEUS - LABYRINTH - 1973

Ian Carr n'est pas n'importe qui.

Il a écrit une biographie sur un confrère trompettiste que l'on peut sans rougir intégrer sur un rayon d'une bibliothèque. Ce confrère, Miles Davis.
Ian Carr est décédé en 2009 à Londres à l'âge de 75 ans. Le jour , il l'a vu à Dumfries en Écosse, ville célèbre pour les amoureux d'histoire écossaise. C'est dans cette localité que le futur roi d'écosse, Robert 1 y assassina un rival pour le trône. Sonnez trompettes ! C'est un héros national qui résista à l'Angleterre dans les guerres d'indépendance.

Bon je reviens ver Ian Carr qui avec son frère Mike Carr jouera dans le groupe EmCee Five à partir de 1961. Oui le bon jazz britannique n'était pas uniquement présent à Londres. Ce EmCee Five de Newcastle absorbera un jeune guitariste de 17 ans, John Mc Laughin.

À partir de 1969 Ian Carr accouche d'un nouveau né... Nucleus, un groupe qui marquera de son empreinte le jazz-rock de la perfide Albion (voir Bossuet écrivain et évèque, loin d'être mon auteur fétiche)
Nucleus remporte dès sa première année d'existence le premier prix au Festival de Jazz de Montreux.
Ce groupe colle à l'école de Canterbury, on y retrouve des pointures qui firent pour ceux qui aiment le Soft Machine d'après Robert Wyatt des musiciens comme John Marshall, Karl Jenkins, Allan Holdsworth et Roy Babbington entre autres.
Nucleus aura pratiquement en 20 ans créé une douzaine d'albums où Ian en sera le leader. Si aujourd'hui on associe le nom de Ian Carr à un alliage jazz-rock n'oublions pas un début de carrière musical où il s'inspira du bop.

J'allais omettre de dire que des critiques voient dans le jeu de Ian parfois des affinités avec celui de Miles. Tous ces trompettistes au talent indéniable me manquent cruellement, mais heureusement il y a la magie des enregistrements.




Le 25 Mars 2021
Par LE FéLON MASQUé
Chroniqueur souhaité
UN PASSIONNé

THE PHARCYDE - LABCABINCALIFORNIA - 1995

Certains chroniqueurs se lèveront plus de cette découverte. La référence HipHop en Amérique. Une plume affûtée capable de rivaliser avec des maîtres maîtrisant le sujet. Le groupe s’écoute de manière décontractée.



Le 27 Février 2021
Par MANIAC BLUES
Chroniqueur souhaité
MANIAC BLUES

HUMBLE PIE - STREET RATS - 1975

Aucun album de Humble Pie n'est présenté sur votre – par ailleurs – excellent site... quel dommage!



Le 27 Février 2021
Par PITOU
Chroniqueur souhaité
PEU IMPORTE

GRACE JONES - SLAVE TO THE RHYTHM - 1985

Oubli de taille dans la pourtant très fournie discographie eighties du site. Trevor Horn aux manettes.



Le 27 Février 2021
Par HELHEIM
Chroniqueur souhaité
PAS DE PRéFéRENCE

HUGO KANT - THE POINT OF NO RETURN - 2014

Encore un artiste que j'ai découvert il n'y a pas si longtemps, le Marseillais sait à merveille mélanger ses sons pour nous offrir un beau voyage musical électro, nu-jazz, trip-hop, abstract hip-hop le tout souvent pimentés des sonorités "musique du monde".



Le 06 Février 2021
Par TOXI FAKTORY
Chroniqueur souhaité
PEU IMPORTE

TOXI FAKTORY - THE TOWER BELOW - 2020

L’univers de Toxi Faktory est une sorte de conte malsain post-apocalyptique. Puisant notamment son inspiration dans la littérature de science-fiction dystopique (Huxley, Orwell …), il a mis sa plume au service du groupe pour créer, plus que de la musique, une histoire sonore. Posons le décor : nous sommes en 2025, quand surgit Le Grand Cataclysme, la troisième guerre mondiale. On ne sait presque rien si ce n’est qu’elle n’a duré qu’une journée et qu'elle a entraîné la disparition totale de tous les dirigeants du monde. L’Histoire s’emballe, de nombreux pays et organisations de toutes allégeances entament une course au nouvel ordre mondial ... Mais ils furent tous dupés. Ainsi débuta le règne de l'omnipotent Intox. Il reconstruisit le monde à son image en séparant les territoires en trois nations, toutes manipulées en secret, afin de redéfinir à son goût l’espèce humaine et de créer ainsi une nouvelle humanité. Pour ce faire, Il créa la Toxi Faktory, un laboratoire qui assure la cohérence méthodique du système, notamment en mettant au point des drogues ayant pour but de maintenir la population sous contrôle. «Massive Lies», notre 1er album, plantait le décor de la situation en 2130. Avec «The Tower Below», nous vous entraînons un peu plus profondément, dans les bas-fonds, dans les entrailles de notre univers … Êtes-vous prêt.e.s pour la descente ?
Lien d'écoute = https://frama.link/DLTTB




Le 06 Février 2021
Par LE MERLE MOQUEUR
Chroniqueur souhaité
PEU IMPORTE

BILL CHARLAP - I'M OLD FASHIONED - 2010

Je vais finir par croire que les pianistes de jazz sont des gens modestes.

Bien que d'autres comme Cecil Taylor qui me laissa l'impression d'être une silhouette craintive rasa à Berlin les murs de la salle où il devait jouer avant de gagner la scène. La tête penchée sur le clavier où ses doigts "sarabandaient" il joua deux ou trois heures avant de repartir comme il était venu, en rasant les murs sans un regard pour son public de connaisseurs conquis. Apeuré me sembla t-il ce soir là.

Bon je reviens vers ces modestes pianistes bien sympathiques qui sont capables de nous enchanter. Vince Guaraldi était l'un d'eux.

Aujourd'hui je soumets à votre jugement et appréciation BILL CHARLAP qui tapa sur les touches dès l'âge de trois ans. Gerry Mulligan et Benny Carter seront des compagnons de labeur, il jouera avec le quintet de Phil Woods puis fondera tranquillement son trio. Écoutons le avec les deux Peter, l'un nommé Berstein à la guitare et l'autre Washington à la basse. Bill Charlap se qualifie de musicien moyen et se plait à nous laisser siroter un verre avec une cigarette au bec (version image hollywoodienne 50-60) en rêvassant sur les standards qu'il nous distille avec, à notre égard, un clin d'oeil...
donc rien à voir avec Cecil Taylor dont je ferais un jour une demande qui travailla avec un label de Free-jazz de grande qualité, FMP ( Free Music Production, dont je parlerais un jour...peut-être)




Le 06 Février 2021
Par CLANSMAN57
Chroniqueur souhaité
ERWIN

THUNDERDOME VIII - THE DEVIL IN DISGUISE - 1995

BAM BAM BAM BAM BAM BAM BAM BAM BAM BAM!
Clap clap clap clap clap clap!
DOING DOING DOING DOING DOING DOING DOING DOING DOING DOING!
Clap clap clap clap clap clap!
BANG BANG BANG BANG BANG BANG BANG BANG!
Tudu tudululu tudu tudululu!
Bip bip bip bip bip bip!

"AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHH!!!!!!!"

PAN!




Le 06 Février 2021
Par HELHEIM
Chroniqueur souhaité
PAS DE PRéFéRENCE

SEVDALIZA - SHABRANG - 2020

Voici qui ne devrais laisser personne indifférent, SEVDALIZA, artiste d'origine iranienne vous transporte avec sa musique, un mélange de trip-hop et Bjork période "Homogenic" avec une touche de Tori Amos dans le style d'aborder certains morceaux. Franchement, une vrai découverte, une véritable artiste avec un univers bien spécial (voir ces vidéos). A écouter impérativement!



Le 24 Janvier 2021
Par LE MERLE MOQUEUR
Chroniqueur souhaité
K-ZEN

LéO FERRé - AMOUR ANARCHIE - 1970

Les titres nous donne déjà le frisson...

Ferré n'a jamais figuré dans mes demandes et pour cause, difficile d'aligner des lignes d'écriture derrière ce bonhomme maitre des mots. "Poète vos papiers" chantait-il.
Des papiers j'en ai plein ma corbeille, moi qui ne suis qu'un "Aventurier de la pantoufle".
Oui des chroniques sur Ferré mais ce plaisir de le croquer en poussant une pointe... de stylo risque fort d'être une plainte avant d'être du plaisir... Bien que les deux fassent souvent bon ménage.






Le 02/02/2021 par K-ZEN

Les deux volumes Amour Anarchie sont des jalons essentiels de la carrière de Ferré. Une fois Il n'y a Plus Rien encensé, nul doute que je passerai par eux.



Le 25 Janvier 2021
Par ZOUZOU
Chroniqueur souhaité
Peu importe

MAC DEMARCO - 2 - 2012

Mac DeMarco est un auteur-compositeur-interprète multi-instrumentiste et un producteur de musique canadien. Ce drôle de personnage est connu pour avoir popularisé le genre '' Rock Indie ''. En 2012 il sort son deuxième Album " Mac DeMarco 2 " son album témoigne d'une originalité épatante avec des sonorités jazz et funk, psychédélique particulièrement CHILL. Mac DeMarco s'inspire d'artistes Japonais tel que "Haruomi Hosono" et cela se retrouve pleinement dans son style.




Demandes non satisfaites :  1 ...<<...<... 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 ...>...>>... 82






1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod