Recherche avancée       Liste groupes



      
INDUS  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1980 Killing Joke
1981 What This For... !
1985 Night Time
1994 Pandemonium
1996 Democracy
2003 Killing Joke 2003
2006 Hosannas From The Bas...
2012 Mmxii
2015 Pylon
 

- Membre : Jaz Coleman
- Style + Membre : Ministry, Prong
 

 Killing Joke Official Facebook (824)

KILLING JOKE - Hosannas From The Basements Of Hell (2006)
Par ARP2600 le 20 Janvier 2022          Consultée 287 fois

Là, par contre, question pochette et titre, on sait tout de suite que ça ne plaisante pas. Une impression confirmée dès les premières notes de l’album, qui vous englobent dans une ambiance rythmée mais mystique, sombre et sale. On ne peut que faire d’emblée le rapprochement avec Pandemonium, les deux partageant cette thématique occulte, à la fois démoniaque et industrielle. Mais on a ici bien plus d’agressivité et de noirceur… la différence entre la grande pyramide et ce Basement of Hell, la salle la plus profonde du studio de Prague où ils ont enregistré ceci.

Hosannas From the Basements of Hell est un disque qui en impose, c’est une évidence, sans doute le plus monolithique de KILLING JOKE avec Fire Dances. Mais il y a ici beaucoup plus de basses. On peut apprécier d’ailleurs particulièrement la dernière contribution de Paul Raven. Il y a également cette voix très abrasive qui a longtemps été rédhibitoire pour moi. Tout le monde n’est pas un amateur de metal extrême. Ce n’est pas du tout mon cas, et ce que fait Coleman peut être très fatiguant sur une heure de temps. Les passages où il ne l’emploie pas sont bien plus rares que sur l’album de 2003, et c’est une des raisons pour lesquelles je préfère celui-ci. Oui, l’écoute d’Hosannas peut être éprouvante, il m’est arrivé souvent de me lasser à la moitié.

Il faut dire que les morceaux sont également plus longs qu’à l’accoutumée, et les plus longs ne sont pas forcément les meilleurs. J’ai toujours des réticences envers "Walking With Gods" et "The Lightbringer" que je ne trouve pas spécialement inspirés et qui ne méritent pas d’approcher les dix minutes. À l’inverse, j’adore l’ouverture "This Tribal Antidote", courte, serrée, brutale, bien post-punk, c’est ce que j’attends de KILLING JOKE, très précisément. La chanson-titre est également un must absolu. Pour le reste, j’aime sans plus, je dois attendre la fin de l’album pour vraiment vibrer à nouveau, surtout le final lent mais puissant de "Gratitude". Voilà, certainement pas 'le meilleur K.J' pour ma part, mais quel charisme, surtout après vingt-cinq ans de carrière ! Hosannas... reste pour l’instant le dernier grand album du groupe.

A lire aussi en INDUS :


LAIBACH
Ljubljana-zagreb-beograd (1993)
Cauchemar sonore




LINDEMANN
Skills In Pills (2015)
Sidérurgie


Marquez et partagez





 
   STREETCLEANER

 
   ARP2600

 
   (2 chroniques)



- Jaz Coleman (chant et claviers)
- Geordie Walker (guitare)
- Paul Raven (basse)
- Benny Calvert (batterie)


1. This Tribal Antidote
2. Hosannas From The Basements Of Hell
3. Invocation
4. Implosion
5. Majestic
6. Walking With Gods
7. The Lightbringer
8. Judas Goat
9. Gratitude



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod