Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PSYCHéDéLIQUE  |  STUDIO

Commentaires (5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALBUMS STUDIO

1970 2 Kraftwerk
1972 2 Kraftwerk 2
1973 3 Ralf Und Florian
1974 3 Autobahn
1975 2 Radio-Aktivität
1977 3 Trans Europa Express
1978 5 The Man-Machine
1981 1 Computerwelt
1986 Electric Café
2003 1 Tour De France

SINGLES

1999 Expo 2000

REMIX/ARRANG.

1991 1 The Mix

ALBUMS LIVE

2005 Minimum-Maximum

COMPILATIONS

1975 Exceller 8

COFFRETS

2017 3d: Der Katalog
 

- Style : Harmonia
- Membre : Neu!, Organisation, Karl Bartos , Klaus Dinger
 

 Site Officiel (1582)

KRAFTWERK - Kraftwerk (1970)
Par WALTERSMOKE le 3 Avril 2013          Consultée 821 fois

En 1970, la légende est en marche. Ralf Hütter et Florian Schneider ont décidé de se mettre à révolutionner le monde de la musique. C'est ainsi qu'ils créent KRAFTWERK à cette fin et commencent leur grand oeuvre à eux en 1970 avec leur premier album éponyme.

Tout d'abord, impossible de parler de la période ante-Autobahn sans regretter son oubli relatif. Vous me direz, faut ce qu'il faut pour bâtir les grands noms, y compris renier une partie du passé. Cependant, ce n'est pas comme si les trois premiers albums étaient si mauvais que ça, et surtout la première pierre de l'édifice.
Attention à ne pas le surestimer quand même. Le son n'est pas top, et écouter Kraftwerk (l'album) d'une traite est assez éprouvant. Pris de manière individuelle, les quatre morceaux qui le composent sont plus appréciables. A tout seigneur tout honneur, c'est à "Ruckzuck" que revient l'honneur d'occuper la place d'ouverture. Il s'agit clairement du morceau le plus accessible, avec un riff de flûte remarquable quoique moyennement bien joué. Il traine un peu en longueur, et semble ne pas savoir sur quel pied danser : pop ? expérimental ? Quoi qu'il en soit, c'est dans l'ensemble un bon titre.
"Stratovarius", par contre, donne le la pour la suite de Kraftwerk. Lui et les deux morceaux suivants sont clairement des titres expérimentaux, à la limite de l'indus si l'ambiance n'était pas aussi peu sombre (sauf sur "Vom Himmel Hoch"). Kraftwerk ne joue pas sur les ambiances, mais clairement sur les sons. Le résultat est de facto assez brouillon mais pas désagréable et mauvais pour autant. Megahertz fait cependant office de maillon faible, par son caractère trop décousu. Le dernier tiers contient tout de même de bien belles idées. "Vom Himmel Hoch" est le principal morceau à retenir de KRAFTWERK, avec une folie furieuse qui doit beaucoup à la batterie de Klaus Dinger, futur membre de Neu!

Pour un premier album, KRAFTWERK s'en sort plutôt bien, malgré un côté peu professionnel et un son ingrat. Les pierres commencent à se poser, mais la matière brute qu'est le groupe de Düsseldorf n'est pas encore dégrossie. Patience.

A lire aussi en MUSIQUE ÉLECTRONIQUE par WALTERSMOKE :


Klaus SCHULZE
X (sechs Musikalische Biographen) (1978)
En guise de jubilé, un album culte !

(+ 1 kro-express)



Jean-michel JARRE
Equinoxe Infinity (2018)
Personne ne peut arrêter la fusée Jarre

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
   RED ONE
   WALTERSMOKE

 
   (3 chroniques)



- Ralf Hütter (claviers)
- Florian Schneider-esleben (flûte)
- Klaus Dinger (batterie)
- Andreas Hohmann (batterie)


1. Ruckzuck
2. Stratovarius
3. Megaherz
4. Von Himmel Hoch



             



1999 - 2023 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod