Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (14)
Questions / Réponses (1 / 3)
Parallhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALBUMS STUDIO

1989 3 Veuillez Rendre L'Ame A Qui...
1990 2 Du Ciment Sous Les Plaines
1992 5 Tostaky
1996 3 666.667 Club
2001 2 Des Visages Des Figures

E.P

1987 1 Où Veux-Tu Qu'Je R'Garde

ALBUMS LIVE

1994 Dies Irae
2005 En Public
2020 Debranche
2021 Elysée-Montmartre

COMPILATIONS

2011 Soyons Désinvoltes, N'Ayons L'...

COFFRETS

2020 Intégrale

ALBUMS TRIBUTE

1998 One Trip One Noise
 

- Style : Eiffel, Yvard
- Membre : Detroit
- Style + Membre : Bertrand Cantat
 

 Le Site Officiel De Noir Désir (1676)
 Noir Désir Par Vince (1487)

NOIR DéSIR - Veuillez Rendre L'ame A Qui Elle Appartient (1989)
Par SASKATCHEWAN le 23 Novembre 2009          Consultée 1383 fois

Veuillez Rendre l’Âme (à qui elle appartient) est un coup de pied au cul salvateur. Coup de pied rageur, désespéré et poignant…

Là où d’autres se cantonnaient à l’imitation plus ou moins réussie de modèles anglo-saxons, Noir Désir forge un style unique, même quand, premier paradoxe, il chante en anglais. Ces titres en anglais qui, justement, ne sont pas les moins réussis de ce premier essai vindicatif. « What I Need » et « The Wound » dévoilent chacun une facette de la musique de groupe. « What I Need » est rentre-dedans, sans-concession ; il met en avant ce qui est à l’origine du Rock et qu’on retrouve si peu par la suite : son aspect dansant. « The Wound » conclue l’album sur une note désespérée, malgré un refrain fédérateur, où l’adjectif « fédérateur », pour une fois, n’est pas galvaudé.

Aborder avant toute chose les titres chantés en anglais de Veuillez Rendre l’Âme, c’est, quelque part, trahir l’esprit du disque. Les textes de Noir Désir témoignent d’un véritable souci de la langue, du calembour (« Berlin l’enchanteresse ») à la métaphore filée (cf. « La Chaleur »). La référence aux poètes maudits n’est pas anodine, les textes de Noir Désir s’en inspirent. L’évocation de Lautréamont et Maïakovski (provocateurs géants !) fait écho à l’étonnant morceau central de l’album, que l’on hésite à qualifier de tube : « Aux Sombres Héros de l’amer ». Le tout est servi par une rythmique-marteau, une guitare incisive, et un recours toujours judicieux à l’harmonica. Le chant est irréprochable.

La bonne conclusion a déjà été trouvée : dès le début, Noir Désir sentait le grand groupe.

A lire aussi en ROCK par SASKATCHEWAN :


GHINZU
Blow (2004)
Ghinzu revient avec la frite




AUKTYON
Na Solntse (2016)
Un rock déglingué à découvrir.


Marquez et partagez





 
   BARZ

 
   JOVIAL
   RAMON PEREZ
   SASKATCHEWAN

 
   (4 chroniques)



- Denis Barthe (batterie, choeur)
- Frederic Vidalenc (basse, choeur)
- Serge Teyssot-gay (guitare, choeur, piano)
- Bertrand Cantat (chant, harmonica, guitare)


1. à L'arrière Des Taxis
2. Aux Sombres Héros De L'amer
3. Le Fleuve
4. What I Need
5. Apprends à Dormir
6. Sweet Mary
7. La Chaleur
8. Les écorchés
9. Joey I
10. Joey Ii
11. The Wound



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod