Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1990 Fever Dream
 

- Style : Stevie Salas , Joe Satriani , Steve Vai , Marty Friedman , Tony Macalpine

Richie KOTZEN - Wave Of Emotion (1996)
Par JASPER LEE POP le 19 Janvier 2018          Consultée 689 fois

Revenons aux fondamentaux et parlons coiffure. Une nouvelle coupe de cheveux, c'est souvent signe d'un nouveau départ et dans le cas de Richie KOTZEN, il en aurait bien besoin. En 1996, il donne donc un bon coup de sécateur à sa tignasse et croise les doigts pour sortir de la galère dans laquelle il s'est doublement fourré. Il doit à la fois faire oublier qu'il a débuté comme shredder et aussi qu'il a rejoint ensuite POISON. Et ça, dans la catégorie stigmate du hair metal le plus kitchissime qui soit, on fait difficilement pire. Après le fiasco de son album chez Geffen, il fait ce qu'il peut pour payer le loyer en retournant épisodiquement chez Varney enregistrer des tombereaux de notes (également en duo avec Greg HOWE) pour satisfaire un public friand d'acrobaties guitaristiques qui faute d'avoir bon goût lui est fidèle.

Le moral est au plus bas et la main tendue viendra du Japon où on signe à tout va à cette époque-là. KOTZEN a carte blanche* et sort alors un album qui poursuit l'ouverture d'esprit initiée sur Mother's Head Family Reunion et préfigure le sillon qu'il trace aujourd'hui avec bonheur depuis 24 Hours. On trouve donc sur ce disque des tranches de hard-blues fougueux telles que « Breakdown », « I'm Coming Out », « Moonshine » qui bénéficient du drive redoutable du fidèle Atma Anur à la batterie mais aussi et surtout quelques incursions en Philly Sound du meilleur goût avec « World Affair », « Wave Of Emotion », « Stoned » et en particulier avec « No Reason » morceau uniquement présent sur l'édition américaine du skeud. KOTZEN y joue du clavinet et une basse spatiale que ne renierait pas Bootsy COLLINS. Les chœurs sont parfaits et le projet initial du jeune homme qui se voit comme un Darryl HALL à guitare prend ici forme. L'excellent Salting Earth récemment sorti est clairement déjà en gestation. Pour ce morceau et une fois n'est pas coutume, on préférera l'édition ricaine de l'album à sa consœur nippone qui propose deux titres bien moins intéressants. Le faiblard « Fool » (eh non, tout n'est pas bon chez HALL & OATES) et surtout le foutraque « Strobe » qui gâche une très belle ligne de chant, au croisement de Stevie WONDER et de FISHBONE, par des digressions jazz-fusion/reggae stériles. Pas facile de lâcher totalement sa fanbase.

KOTZEN chante mieux, même s'il lui manque encore quelques années (ou quelques kilos?) pour lubrifier son grain de voix soul et gagner encore en naturel. Il signe avec Wave of Emotion un bon album et plante des graines qu'il ne récoltera pas forcément tout de suite. Le pauvre gars est marqué du sceau de la honte du hair metal et pas un promoteur ne mise un dollar sur lui pour le faire tourner aux USA. La traversée du désert jusqu'au coup de projecteur donné par The WINERY DOGS sera longue et ce quelle que soit la longueur du cheveu.

3,5/5

* Ou presque, la maison de disque lui a refusé d'intituler le disque Degeneration, estimant que c'était irrespectueux. Ils sont comme ça, là-bas.

A lire aussi en ROCK par JASPER LEE POP :


Richie KOTZEN
Salting Earth (2017)
La croisière Kotzen




JANE'S ADDICTION
Nothing's Shocking (1988)
Jane's Addiction, c'est...


Marquez et partagez





 
   JASPER LEE POP

 
  N/A



- Richie Kotzen (chant, guitare, basse, batterie, claviers, mandoli)
- Atma Anur (batterie)
- +
- Melvin Brannon Jr (basse - 2)
- Deanna Eve (chœurs - 1)
- Glenn Hugues (chœurs - 7)


1. Wave Of Emotion
2. Time's Gonna Tell
3. No Reason
4. Breakdown
5. I'm Coming Out
6. Mooshine
7. Stoned
8. Sovereign
9. World Affair
10. Degeneration
11. Air



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod