Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1990 Fever Dream
 

- Style : Stevie Salas , Joe Satriani , Steve Vai , Marty Friedman , Tony Macalpine

Richie KOTZEN - 50 For 50 (2020)
Par JASPER LEE POP le 19 Mars 2020          Consultée 810 fois

Le moins qu’on puisse dire, c’est que j’ai accueilli la nouvelle avec une sacrée dose de scepticisme quand j’ai appris la nature du projet. Jugez plutôt : au retour d’une tournée au printemps 2019 avec The WINERY DOGS, Richie KOTZEN compose une douzaine de morceaux avec l’idée flemmarde et conservatrice au possible de sortir son 23e album solo. Oui mais voilà, le guitariste/chanteur repart aussitôt pour une tournée des festivals durant l’été avec son trio (dont le Hellfest chez nous) et emporte dans sa valise son disque dur pour tuer le temps entre deux prestations et dans lequel sont archivées pêle-mêle d’innombrables idées de chansons à différents stades d’écriture, de la démo quasi bouclée à la simple ébauche de riff et autre squelette de ligne de chant. KOTZEN se lance alors le défi délirant de finir de composer et de produire cinquante chansons pour fêter son cinquantième anniversaire qui pointe le bout de son nez quelques mois plus tard en février 2020.

Normalement devant ce genre de sortie, moi, je tourne les talons aussi sûrement qu’une fortune française à l’annonce de l’élection de Mitterrand en 1981. Les inédits, les fonds de tiroirs, très peu pour moi. Si des morceaux ne sont pas sortis en leur temps, c’est quand même très souvent qu’ils n’avaient pas été jugés suffisamment potables. Autant dire que la surprise est donc de taille tant cette triple livraison du multi-instrumentiste s’avère plus que réjouissante. Le pire, c’est que les trois morceaux que KOTZEN avait sorti indépendamment et accompagnés d’une vidéo au cours de l’année précédente ne sont même pas inclus ici, c’est dire si le type est sûr de son fait. Et puis, ça n’est pas un mal, non pas que ces chansons étaient mauvaises ("Riot" était même très bien) mais elles étaient une fois n’est pas coutume enregistrées avec sa talentueuse section rythmique, avec le petit côté esbroufe technique qui va de pair. Rien de tel ici où KOTZEN se charge à de très rares exceptions près de tous les instruments, ce qui au-delà de la simple prouesse est le gage que la priorité est avant tout donnée à la composition. Ce qui intéresse KOTZEN depuis déjà bien longtemps, ce sont les chansons et on l’en remercie.

Alors bien sûr, c’est une somme et la première écoute consécutive des cinquante morceaux peut étourdir et lasser. Il faut y revenir, écouter chacun des trois CDs indépendamment et assez vite le charme opère grâce à un grand écart stylistique aussi rafraîchissant que salutaire. Comme souvent dans les albums du musicien, les hostilités s’ouvrent sur des bases rassurantes avec un morceau rock solide et racé ("Stick the Knife"), agrémenté d’un solo assassin. C’est de la belle ouvrage, contrat brillamment rempli, on enfonce le clou en mode viril avec "As You Are" et on peut passer à autre chose. Parce que derrière, la palette est large et KOTZEN ne s’interdit rien. Les amarres sont larguées dès "Dogs" qu’aurait pu signer Daryl HALL, on poursuit avec "More than This" au rayon de la pop décomplexée avant une première dose de funk avec "Dirty Tricks", ses cuivres, son solo de trompette et ses "yeah, yeah, yeah" P-Funkiens, puis une seconde dose de groove ("Nickel Hustler") avec, on y revient, une ligne de chant très George Clintonesque. "Devil’s Hand" inaugure la catégorie ballade de façon brillante avec un développement sur sept minutes qui se termine en jam à la George BENSON (le clip fauché réalisé par l’homme à tout faire KOTZEN pique un peu les yeux, contentez-vous de l’écoute). What else ? Hybridation improbable mais réussie de couplets funky façon James BROWN et de refrains pop-rock sur "Turning the Table", petite vignette vintage avec "Black Mark" qui ne vous sort plus de la tête pendant des jours. Clins d’œil à ses idoles, Stevie WONDER pour "Living the Dream" et Terence TRENT D’ARBY (le final de "Life Gonna Give it to You"), et dernier morceau déchirant avec "Innocuous", sa guitare aux sonorités hispanisantes et ses lignes vocales qui rappelleront bien sûr le défunt Chris CORNELL.

Et ce n’est qu’une rapide revue du premier CD, les deux autres sont du même acabit, un peu moins funk et davantage pop et Philly Sound dans la veine de Salting Earth avec ici une touche R’n’B et là, un plan Jazz-rock, il y en a pour tous les goûts et pas un véritable filler à l’horizon pour boucler la cinquantaine requise (les trois instrumentaux ne sont pas essentiels mais aèrent l’ensemble). KOTZEN plaint les critiques qui devront s’atteler à la chronique de cette triplette et on s’arrêtera donc là mais à l’heure où j’écris ces lignes, le musicien vient d’annoncer avoir bouclé une nouvelle fournée de chansons, cette fois-ci en collaboration avec un partenaire mystère (plusieurs indices pointent vers Adrian SMITH de La Vierge de Fer mais Chut…). Prolifique, le Richie et pour le moment jamais prolixe. Bravo et bon anniversaire !

A lire aussi en ROCK par JASPER LEE POP :


JANE'S ADDICTION
Ritual De Lo Habitual (1990)
Face B dantesque




Stevie SALAS
Back From The Living (1994)
Mélange des genres réussi.


Marquez et partagez







 
   JASPER LEE POP

 
  N/A



- Richie Kotzen (tout)
- +
- Franklin Vanderbilt (batterie et chœurs sur 'play the field')
- Mike Bennett (batterie sur 'devil's hand')
- Dan Potruch (batterie sur 'same old town')
- Michael Cordone (trompette sur 'dirty tricks')
- Jesse Mcginty (saxophone et trombone sur 'dirty tricks')


1. Cd1
2. Stick The Knife
3. As You Are
4. Dogs
5. More Than This
6. Dirty Tricks
7. Nickel Hustler
8. Devil's Hand
9. Mad Bazaar
10. Turning The Table
11. Already Scarred (live)
12. Black Mark
13. Living The Dream
14. When God Made You
15. Wait For Me
16. Life Gonna Give It To You
17. Innocuous
18. Cd2
19. Radar
20. Freeze
21. Warrior
22. Pray For Me
23. Who I Am
24. Last Laugh
25. Taking On The Pain
26. Feather Weights
27. Going Back
28. Happy Here
29. Second Page
30. Circus Song
31. Trophy
32. So Fast
33. Deluxe
34. Lay It On
35. I Am The Clown
36. Cd3
37. Plat The Field
38. Wide Open
39. Dark Places
40. Miss My Girl
41. My Circles
42. Edge Of The Earth
43. Mountains
44. Decree
45. Same Old Town
46. She's The Man
47. Brother Brother
48. July 14th
49. Confession
50. Hide From Me
51. Let It Slide
52. Breaking Off
53. This House



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod